background preloader

Bio et design

Facebook Twitter

Symbiose. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Symbiose

Origine[modifier | modifier le code] En ce sens, la symbiose n'est pas une association à bénéfices réciproques (« gagnant et gagnant ») comme habituellement énoncé[6]. Elle l'est dans le sens où « survivre c'est transformer les inconvénients en avantages et éviter que les avantages deviennent des inconvénients »[7], pour éventuellement se survivre[8]. Dans le monde scientifique anglo-saxon, la symbiose est une association à caractère obligatoire ou non et à avantages et/ou inconvénients réciproques et partagés, entre partenaires (« locaux ») avec des bénéfices (« globaux ») pour la nouvelle entité émergente[9]. La symbiose peut être de deux types : l'ectosymbiose : le symbiote vit à la surface de l'hôte (ce qui inclut la paroi intestinale et les conduits des glandes exocrines)l'endosymbiose : le symbiote est situé dans l'espace intercellulaire, intracellulaire (intravacuolaire ou libre dans le cytoplasme) 10 gestes simples pour dépolluer votre intérieur.

25 fermes urbaines qui démontrent que le futur est en marche. De nos jours, les villes prennent un espace considérable sur la Terre : il est donc de plus en plus difficile d’avoir une alimentation saine et de réussir à préserver un environnement naturel pour la plupart des gens.

25 fermes urbaines qui démontrent que le futur est en marche

Plus de 50% de l’humanité se trouve désormais dans ces villes. S’il apparait facile de créer un jardin collaboratif en campagne, comment faire pour les métropoles ? La question qui se pose alors est de savoir comment transformer tout ce bitume en quelque chose de bien plus… écologique. Impossible ? Pas si on en croit ces exemples de fermes urbaines créées de par le monde par de nombreuses communautés engagées et chercheurs de solutions durables. 1) Cloud Mountain, Singapour C’est l’un des plus beaux jardins de Singapour situé dans les Jardins de la Baie : cette roche que vous voyez entourée d’un petit chemin, est arborée de nombreuses épiphytes telles que les orchidées, venant des quatre coins du monde. 2) La ferme urbaine de Shigeharu Shimamura, Japon 20) Pasona 02, Tokyo.

Agriculture urbaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. agriculture urbaine est une forme émergente de pratiques agricoles en ville, généralement en parcelles partagées, ou en jardins individuels et/ou collectifs.

Agriculture urbaine

L'agriculture urbaine recouvre différents types de production d'intérêt économique local, de plantes, de champignons (comme les champignons de Paris) ou d'animaux sur le territoire urbain ou sur les espaces le jouxtant (péri-urbains). Le concept relevant encore de la prospective mais fait l'objet d'études, voire de projets à moyen terme comme celui de l'Agriculture verticale. Espaces cultivés et espaces bâtis se mélangent et participent ensemble au processus d'urbanisation. Culture verticale de vigne : grappes de raisin accessibles depuis les fenêtres, Lille, Nord de la France Certains écoquartiers ont intégré une ferme urbaine dans leur périmètre (exemple : E.V.A.

Marais de Bourges. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marais de Bourges

Précisions sur la désignation[modifier | modifier le code] Au singulier, un « marais » désigne une des 1 500 parcelles, souvent délimitée par une haie végétale, une clôture grillagée ou l'eau des différents « coulants ». L'appellation « marais » n'est pas tout à fait approprié au sens que lui donne les sciences écologiques. Ils sont effectivement aménagés depuis plusieurs siècles, ceci impliquant modifications de l'écoulement de l'eau, de la biodiversité… Les marais de Bourges sont avec les hortillonages d'Amiens, le marais Audaumarois parmi les derniers représentants de marais maraîchers en France.

La cathédrale de Bourges depuis les rives de la Voiselle dans les marais de Bourges : on perçoit la proximité du centre ville. Site naturel et situation géographique[modifier | modifier le code] Ils sont délimités : Organisation géographique interne et hydrologie[modifier | modifier le code] Problématiques actuelles[modifier | modifier le code] Les nouveaux centres commerciaux sont maintenant obligés d’avoir des toits végétaux. Les choses avancent et vont dans le bon sens.

Les nouveaux centres commerciaux sont maintenant obligés d’avoir des toits végétaux

L’Assemblée Nationale a voté le 19 mars dernier, un amendement où il est stipulé que tous les nouveaux centres commerciaux devront obligatoirement construire une toiture végétale. Une avancée qui marque un peu plus une réelle prise de conscience sur l’utilité de verdir nos villes ! Cet amendement voté le 19 mars dernier précise en effet que tous les centres commerciaux devront abriter une toiture végétale, ou mettre en place des énergies solaires. De plus, il est rajouté qu’il est important de limiter les « îlots de chaleur urbains ».

Cet amendement figure dans le cadre du projet de loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages ». Les toitures végétales comportent 3 fonctions principales. Une initiative intéressante qui mérite d’être développée pour tous les projets immobiliers … Éveillez vos consciences avec votre Livre-Journal La Relève et La Peste N°1.