background preloader

VILLES MONDIALES, VILLES EN RESEAU

Facebook Twitter

Les villes mondiales - documentation française. La revue Questions internationales Des contenus rigoureux, des cartes de Sciences-Po, des photos, des points de repère, des chronologies pour décrypter l’actualité européenne et internationale avec les meilleurs spécialistes.

Les villes mondiales - documentation française

La revue Questions internationales propose des mises en perspective, des synthèses et des analyses qui offrent des clés de compréhension pour les grands thèmes de l'actualité internationale et européenne. Sa présentation est agréable et pédagogique : les articles sont enrichis par des encadrés, des glossaires, des chronologies, et illustrés par de nombreuses cartes et photographies.

Chaque numéro comprend : - un dossier : un sujet d'actualité internationale, un enjeu géostratégique majeur ou encore l'évolution d'une zone géographique, analysé à l'aide d'articles de fond, de points de repère et de cartes ; S'abonner à la revue. Shanghai : l'exemple d'une métropolisation accélérée - Le devenir des métropoles.

En vingt ans, Shanghai a connu l'équivalent des aménagements haussmanniens, de la modernisation automobile et des restructurations postmodernes et contemporaines de Paris, des années 1850 à celles du début du XXIe siècle.

Shanghai : l'exemple d'une métropolisation accélérée - Le devenir des métropoles

Retour sur son histoire. Shanghai est apparue ces dernières années comme l'une des principales métropoles émergentes de notre monde postbipolaire. São Paulo est-elle devenue une mégapole invivable ? C’est une ville de fous —Trip (extraits) São Paulo Q uand je traverse l’Ipiranga [le cours d’eau, très pollué, qui traverse la ville], mon cœur réagit.

São Paulo est-elle devenue une mégapole invivable ?

Et pas agréablement. Sans doute est-ce le résultat du stress combiné au taux élevé de la pollution atmosphérique. J’ai le sentiment de vivre dans un environnement de folie généralisée, une folie dont personne ne semble se rendre compte, à l’instar des Napoléon des asiles d’aliénés, qui se sentent parfaitement normaux, aussi normaux que le Napoléon original. Je ne suis pas en train de défendre ni d’idéaliser les communautés rurales modestes. São Paulo possède, bien entendu, des aspects positifs. Internet est la librairie que je fréquente le plus ces derniers temps. Platon et Aristote recommandaient déjà le contrôle de la natalité, car ils n’imaginaient pas qu’une ville raisonnable puisse excéder quelques milliers d’habitants.

São Paulo est invivable. —André Caramuru Aubert* * Historien. Ici, tout le monde a une chance —Luiz Alberto Mendes* Les villes globales dans l’économie mondiale. Depuis le début de la crise économique en 2008, la notion de développement durable popularisée par la crise écologique a cédé beaucoup de terrain, la priorité étant devenue l’économie et la recherche de la croissance à tout prix.

Les villes globales dans l’économie mondiale

Pourtant la lecture de la préface par Sophie Body-Gendrot de La ville globale : New York, Londres, Tokyo (1996) de Saskia Sassen et l’écoute de la conférence de Pierre Veltz sur « Les villes dans l’économie mondiale » en 2008 nous poussent à nous interroger sur les conséquences de la croissance depuis les années 1970 et sur les piliers économique et social du développement durable. En effet, la notion de durabilité du développement repose non seulement sur son caractère écologique, mais également sur son caractère équitable, fondement de la stabilité du système.

Des processus spatialement discriminants Entre les grandes villes du monde Au sein des systèmes de villes nationaux. Comment nourrira-t-on les mégapoles du futur ? Depuis la publication du désormais fameux rapport du McKinsey Global Institute sur les mégapoles de 2025, nous en savons un peu plus sur les véritables rapports de force qui structureront progressivement les relations internationales dans les prochaines décennies.

Comment nourrira-t-on les mégapoles du futur ?

Les Etats d’aujourd’hui (entre 185 et 193 selon les critères de reconnaissance utilisés) devraient conserver leurs contours géographiques et leurs prérogatives apparentes mais, de plus en plus, pour ce qui concerne la production, les investissements, la consommation et les échanges, le monde « utile » sera circonscrit aux 600 plus grandes villes du monde. En 2025, tout comme en 2007, ces 600 villes produiront 60 % de la richesse mondiale, mais la composition de ce peloton de tête urbain aura considérablement changé. Concentrations humaines Quelques chiffres pour prendre la mesure du basculement.

Comment nourrir ces mégapoles dans un monde aux ressources naturelles de plus en plus limitées ? Rappelons le contexte. Sky Greens. Nourrir les villes. Différents modèles ont récemment vu le jour, qui sont aux antipodes les uns des autres.

Nourrir les villes

Entre une agriculture de plus en plus industrialisée et des productions bio, des potagers collectifs et des serres géantes, ce documentaire passe en revue quelques exemples. Près de Bangalore, en Inde, l’agronome néerlandais Pieter Smeets a ainsi créé un "agro-parc" géant, censé approvisionner la mégapole de façon plus efficace. Berlin, à l’inverse, est devenue la capitale de l’urban farming, ou agriculture urbaine, un mouvement qui a le vent en poupe. De nombreux projets se développent notamment sur l’ancien aéroport de Tempelhof et à Kreuzberg, à travers jardins partagés et réseaux de consommation locaux. Les villes mondiales (PDF) - Numérique. Villes mondiales : les nouveaux lieux de pouvoir. 100 plus grandes megapoles.