background preloader

Conférences

Facebook Twitter

Bibliographie autour de la thématique de l’éducation aux médias et à l’information. Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Normandie - Contributeurs. Qu'est-ce que l'éditorialisation ? Traduit de l'anglais par Servanne Monjour Introduction Cet article présente les résultats de près de huit années de travail sur le concept d'éditorialisation, un travail notamment réalisé dans le cadre du séminaire international « Écritures numériques et éditorialisation », que je coorganise depuis 2008 avec Nicolas Sauret.

La définition du concept d'éditorialisation est le fruit d'une réflexion collective et je suis débiteur d'un large groupe de chercheurs. Je nommerai en particulier Gérard Wormser et le réseau de Sens public, Nicolas Sauret, Yannick Maignien, Louise Merzeau, Michael Sinatra, Anne-Laure Brisac, Carole Dely et Roberto Gac. Une histoire du terme Le terme éditorialisation, tel que je l'entends, a d'abord été utilisé en français. Une resémantisation de ce concept peut enrichir notre manière d'interpréter et de comprendre la structure de l'espace numérique ainsi que les formes d'autorité qui le caractérisent. 1. 2. Qu'est-ce que l'éditorialisation ? Éditorialisation et autorité. La vie et les réseaux. Le panel de Caen. CC Flickr Hyoin min On ne grandit pas tout seul.

Le réseau personnel que l’on tisse autour de soi, en construisant des relations avec la famille, les amis, les voisins, les collègues, etc, forme un « petit monde », un morceau de société. Ce réseau oriente le parcours de vie en donnant des exemples, des idées, des contraintes, des ressources, des conseils. Mais il évolue aussi au fil des événements et des transitions de la vie : sa taille, sa composition, sa structure se modifient, les relations se renouvellent. La vie influence le réseau, et le réseau influence la vie. Comment devient-on un adulte dans la société ? Pour répondre à ces interrogations, une enquête a été réalisée. Crédits Patrick Mignard pour Mondes Sociaux Il ne se fait pas d’un seul coup, il n’y a pas un seuil net et définitif. Complexes : il y a plusieurs domaines impliqués, qui n’évoluent pas en même temps. Cliquez sur le bouton pour accéder au panneau CC Flickr Byung chul kim Il peut changer au cours de la vie.

Congrès FADBEN 2015 : comptes-rendus. Quel monde construisons-nous. On ne présente plus la chercheuse et ethnographe américaine danah boyd (Wikipédia, @zephoria) dont nous avons souvent relayé les propos sur InternetActu.net comme sur A lire ailleurs. A l’occasion d’une conférence donnée récemment, dont elle a publié le transcript sur son site, elle posait la question du monde que nous fabriquons avec les technologies et y apportait des réponses qui méritent d’être écoutées. Image : danah boyd durant sa conférence donnée à l’UCCMediaJustice, photographié par @MauritaColey via Twitter. La technologie encapsule la complexité du monde La chercheuse rappelle tout d’abord que pour elle, l’internet était un “portail vers la complexe société interconnectée dans laquelle nous vivons”.

“Je regardais les activistes utiliser la technologie comme un levier pour connecter les gens d’une manière nouvelle, alors que les gens du marketing utilisaient ces mêmes outils pour manipuler les gens pour gagner de l’argent. Les systèmes socio-techniques sont notre propre reflet. Home. Bref rappel : la création d'archiveSIC @rchiveSIC a vu le jour en Mai 2002. Ce projet a fait l'objet d'une proposition sic_00000025 lors du colloque "Place et enjeux des revues pour la recherche en infoCom (SFSIC)", le 25 mars 2002 et a été retenu en conclusion de ces journées comme une piste favorisant le développement scientifique de notre communauté.

Il s'inscrit dans le mouvement mondial des Archives ouvertes, dont le précurseur fut Paul Ginsparg au début des années 90, au "Los Alamos National Laboratory" ( L'initiative de Paul Ginsparg a profondément ébranlé l'univers de l'édition en ouvrant la possibilité d'un monde plus différencié de l'édition scientifique et technique. Le développement de ces nouvelles mémoires numériques entraîne un certain nombre de transformations et soulève des difficultés.

Il offre aussi de nouvelles possibilités au premier rang desquelles un changement d'échelle majeur pour ce qui est de la mise en visibilité des travaux. [FADBEN - Congres 2015] Introduction Et voilà, nous y sommes : c’est la fin. Et il faut bien conclure après 2 journées et demie extrêmement intenses et riches pour chacun et chacune de nous. Il me revient aujourd’hui de conclure ce 10ème Congrès de la FADBEN, et c’est pour moi évidemment un très grand Honneur.

L’occasion m’est ainsi donnée de remercier le comité scientifique et le comité organisateur du congrès. Un remerciement personnel spécial enfin à Gildas Dimier, réactif aux mails envoyés en catastrophe, qui n’a jamais perdu son sens de l’humour même quand les questions posées étaient rébarbatives, pressantes, ou complètement insolubles !

Comment conclure ? Comment conclure alors que nous avons tous envie de rester ensemble pour poursuivre nos échanges ? I. Tout d’abord, donc, il me semble vraiment que ce congrès a témoigné d’une véritable dynamique de convergence à l’œuvre. I.I. Oui, il est fondamental de rappeler la délégation sociale dont est responsable le chercheur. I.II. I.III. II. II.I. II.II. III. Quelles méthodes pédagogiques pour favoriser les apprentissages ? Rendre les savoirs plus accessibles avec le numérique : la fin de l’enseignement ? Zimmermann avait raison et c’est une catastrophe pour l’éducation.

Pour une littératie numérique qui traverse et éclaire les disciplines scolaires. Longtemps j’ai pensé qu’il était urgent et nécessaire d’enseigner le numérique comme on enseigne les mathématiques ou le français. Non pour en faire une nouvelle discipline, mais pour mobiliser à ce sujet les collègues compétents et volontaires, quelle que soit leur discipline d’origine. Il devenait urgent, pensais-je alors, de prendre en charge, de manière formelle et inscrite dans les emplois du temps, à l’école, au collège et au lycée, une éducation au numérique augmentée justement de cette éducation aux médias et à l’information qui lui est, à mon sens, indissociable. Je vous l’avais dit il y a un moment déjà, j’ai changé d’avis à ce sujet, pour quatre bonnes raisons : Un tel dispositif ne pourrait en aucun cas être pérenne.Ce serait ajouter du temps scolaire à un temps qui est déjà trop lourd pour les élèves, un des plus importants en Europe !

De ce point de vue, le numérique et les programmes disciplinaires vont devoir paisiblement mais durablement se rencontrer. L'éducation aux médias : un kit à l'intention des enseignants, des élèves, des parents et des professionnels. CompetencesEducationMedias_Web.pdf. L'éducation aux médias et à l'information. Ce dossier a été coordonné par le Canopé-académie de Lyon et le Canopé-académie de Toulouse pour Savoirs CDI. La loi de refondation de l'école annonçait à la rentrée 2013 une « éducation renouvelée aux médias, à l’information et à l’usage responsable d’internet et des réseaux sociaux dispensée de l’école primaire au lycée » avec une forte empreinte numérique.

Il s’agissait que les élèves acquièrent les « connaissances et compétences nécessaires à la maîtrise de l’information, devenue aujourd’hui une condition essentielle de l’accès aux autres savoirs ». Quelles conséquences au niveau didactique pour l’enseignant documentaliste qui participe depuis de nombreuses années à l’éducation aux médias d’une part, à l’éducation à la maîtrise de l’information d’autre part ? Des pistes pédagogiques sont proposées en un second temps, tout d’abord à travers le prisme des programmes du collège. La convergence médiatique : la culture de l’information sur la piste de la translittératie - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale. Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale. Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique Animateur : Alexandre Serres, Maître de conférences – URFIST de Rennes - Equipe Limin-R Permanence et changement dans la culture informationnelle : ce que dit le terrain Yolande MAURY Une enquête en contexte scolaire révèle, dans une approche ethnologique, ce que pensent les enseignants documentalistes des évolutions des technologies du numérique et de la culture informationnelle.

Savoirs, connaissances et tâches dans la culture de l'information André TRICOT On peut définir une discipline soit par sa légitimation scientifique, soit par sa référence à des pratiques sociales dans le champ extra-scolaire, ce qui est le cas de l’information-documentation. Chap4-bachimont-final.pdf. Les vidéos de la JPA 2014 - ADBEN Versailles. La journée professionnelle des professeurs documentalistes, organisée le 2 avril par les ADBEN franciliennes, a été riche et dense. Vous trouverez à la suite la captation des interventions qui se sont déroulées tout au long de la journée, pour vous replonger dans ce moment de réflexion, ou découvrir ce à quoi vous n’avez pas pu assister. Les vidéos ont été compressées pour être facilement consultées sur un navigateur, selon les connexions disponibles. Pour autant, les trois interventions de Hervé Le Crosnier, Anne Cordier et Sophie Jéhel sont disponibles en HD (sous chaque vidéo concernée). 1.

Accueil par Anny FORESTIER, proviseure du lycée Janson de Sailly 2. 3. 4 & 5. 1re partie : à voir en HD : 2e partie : à voir en HD : 6 & 7. À voir en HD : Anne_Cordier_1ère_partie.mp4 8. 9 & 10.