background preloader

Textes inspirants, marquants...

Facebook Twitter

Suis-je un rouage? «Ça compte-tu?» Ça compte-tu? Qui ne s’est jamais fait poser cette question? J’offre des formations en leadership et en évaluation et c’est une question qui revient souvent. On dit quoi à un élève qui nous pose cette question? Tout compte, tout le temps! Une question issue de l’ère industrielle Quand un élève demande si ça compte, la vraie question est : « Est-ce que je dois fournir un effort soutenu ou non?» Scénario que nous avons tous connu : É : «Qu’est-ce qu’on fait demain, Monsieur?» Ens : «Demain, on parle de la division cellulaire. É : «Ok! À l’époque, on venait à l’école pour recevoir de l’information.

À l’ère du numérique, on développe des personnes. En 2018, nous savons que l’approche traditionnelle fait en sorte que nous obtenons le minimum de nos élèves. En 2018, il faut transmettre des connaissances, oui, mais il faut aussi développer des êtres capables de devenir les entrepreneurs de leur vie. Ce sont en fait tous les jours où on ne génère pas de notes qui comptent. Scénario souhaité : Laisser les enfants être des enfants | Silvia Galipeau | Famille. Après avoir publié un livre contre l'obsession du partage chez les tout-petits (It's OK Not to Share), l'auteure, militante et mère de famille américaine Heather Shumaker en remet avec It's OK to go UP the Slide, un manifeste en faveur du droit des enfants de jouer librement, en prenant des risques, et de se faire mal (parfois !) Afin d'apprendre et de grandir à travers tout ça. Pour ce faire, elle propose une série de « règles » peu orthodoxes, certes, mais souvent pleines de bon sens, s'appuyant sur une foule de recherches récentes. « On en sait plus que jamais sur le développement du cerveau des enfants et sur l'importance du jeu, indique l'auteure.

Et pourtant, on n'a jamais fait autant le contraire, socialement. Prendre des risques Pour en finir avec les « attention ! Évidemment, le titre provocateur et accrocheur de son livre - que l'on peut traduire par C'est correct de grimper sur la glissoire - est une métaphore. « Mon livre ne traite pas que de modules de jeu ! Heather Shumaker. Six différences en éducation entre la Suisse, la France et le Québec. Trois visions différentes de l'éducation en provenance de trois espaces francophones souvent confrontés aux mêmes défis. Je suis revenu d'une mission en Suisse avec une meilleure connaissance du système d'éducation de nos cousins Helvètes. Ça ne fait pas de moi un expert en systèmes d'éducation francophone, mais quelques différences sautent aux yeux et je prends l'initiative de les nommer pour mieux en identifier nos défis communs.

Avant de distinguer parmi six de ces différences entre le Québec, la France et la Suisse, disons d'abord que les professeurs d'université en Suisse sont bien mieux payés, les universités sont beaucoup plus ouvertes sur le monde et elles sont gratuites. Pour mieux connaître ce pays de huit millions de population (pas tous francophones, on s'entend) d'un point de vue éducatif et démocratique, je recommande le visionnement de cette vidéo, un reportage de France2 qui date de quelques années. Très instructif... Vraiment sur ce point, pas de comparaison possible. L'Atelier Pierre Thibault | L’école de demain. Visionnez les 3 autres épisodes de la première partie de la saison 2 de l'Atelier Pierre Thibault.

Pierre et ses invités nous livrent un plaidoyer brillant sur notre besoin urgent de repenser l’école en mettant l’accent sur l’importance de l’espace dans le développement de l’enfant. Ces derniers nous invitent à prendre part à une conversation sur la nécessité d’investir dans l'éducation pour permettre le développement et l’épanouissement de notre société.

Découvrez la saison 1 de l'Atelier Pierre Thibault. Crédits Réalisation : Claude Bastien Direction photo : Vincent Gonneville Caméra additionnelle : Thomas Leblanc-Murray & Marc-André Simard Prise de son : Sophie Bédard Marcotte Montage : Vincent Brunet-Dupont Mixage sonore : Francis Desgagnés - Zélé Ailé Studio Étalonnage : Dominic Drolet Musique : Pixel Audio & Music Bed Idée fixe par Carrousel Rain Walking par One Hundred Years A Reflective Conversation in Bb par Matthew Kidd. Les élèves veulent de meilleurs profs. J’ai demandé à mes élèves ce dont les écoles du Québec avaient besoin. Leur réponse, bien que déstabilisante, ne pouvait pas être plus claire: ils veulent de meilleurs profs. Ce sont les mots que mes jeunes de 6e année ont utilisés lors de l’une de nos discussions sur la façon dont on devrait s’y prendre pour améliorer notre système d’éducation.

Évidemment, lorsque je leur ai demandé de préciser, j’ai compris que ce n’était pas que les enseignants qu’ils avaient connus étaient mauvais, mais bien que ce qu’ils attendaient d’un prof aujourd’hui allait bien au-delà du modèle qui leur a souvent été présenté. Le souhait de nos élèves se résume en trois points: apprendre auprès de modèles motivés et motivants; avoir des profs branchés sans être pour autant des techniciens informatiques; disposer d’une plus grande place dans tout ce qui fait leurs journées à l’école. Je ne pouvais qu’acquiescer avec lui, car depuis longtemps, j’ai banni les bureaux de ma classe (le mien comme les leurs). Bb50b228f6f690f68e6defb0b8e165d44b6a1124.