background preloader

Histoire de l'art

Facebook Twitter

Index of /livre/arret/histoire-du-livre. Beatus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Beatus sont des manuscrits espagnols des Xe siècle et XIe siècle, plus ou moins abondamment enluminés, où sont copiés notamment les Commentaires de l'Apocalypse rédigés au VIIIe siècle par le moine Beatus de Liébana. Pour bien comprendre l'importance capitale qu'a pu avoir cet ouvrage, il est indispensable d'en connaître le contexte historique de façon détaillée, ainsi que le contenu et l'interprétation qui en fut faite. Histoire des Asturies[modifier | modifier le code] Romains et Barbares[modifier | modifier le code] En 379, l'empereur Gratien choisit un général « espagnol », Théodose (ou Théodose Ier, dit Théodose le Grand) pour en faire l'empereur d'Orient.

Beatus de Valladolid, f°120 La 5e trompette : les Sauterelles Converti au christianisme en 380, il en fait la religion officielle. L'unité est de courte durée : à sa mort, l'Empire est partagé entre ses deux fils. Pendant ce temps, Alaric, chef des Wisigoths, s'empare de Rome en 410. Bernhard von Breydenbach. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bernhard von Breydenbach, sanctae peregrinationes, Mayence: Erhard Reuwich 11. février 1486 Bernhard von Breydenbach (Bernard de Breydenbach aussi Breidenbach), doyen de la cathédrale de Mayence né en 1454 mort en 1497. Biographie[modifier | modifier le code] Bernard (de) Breydenbach, voyageur, issu de la famille équestre des “von Breydenbach”, naquit dans le premier quart du XVe siècle possiblement à Strasbourg. Chanoine de la Cathédrale Saint-Martin de Mayence 1450, il obtint plus tard le diplôme de docteur en droit, devint chanoine de l'abbaye Saint-Alban devant Mayence, Sainte-Marie aux Marches et Saint-Victor devant Mayence, protonotaire apostolique, de 1477 à 1493 trésorier du tribunal urbain, de plus bailli du Chapitre de Mayence à Bingen.

En 1484, il se rendit à Rome pour obtenir le pallium pour l'archevêque Berthold von Henneberg, après quoi il fut nommé doyen de la cathédrale. Bibliographie[modifier | modifier le code] L'âge d'or du livre - Manuscrits médiévaux et enluminures. Pour le monde du savoir, le 1er siècle de notre ère est marqué par une révolution : fini, les « volumen », ces rouleaux de papyrus de parfois douze mètres, malcommodes et qu'il faut dérouler des deux mains.

Place aux livres ou « codex », constitués de feuillets reliés entre eux. Maniables et résistants, les livres se prêtent à des illustrations ou enluminures. Le Moyen Âge chrétien, pendant un millénaire, va voir se multiplier les manuscrits enluminés. Mais gare aux généralisations. Prenons à notre tour notre temps pour aller voir d'un peu plus près le processus long et fastidieux de ces chefs-d’œuvre ; l'âge d'or du livre !

Toujours plus de livres ! Au début du Moyen Âge, les manuscrits sont produits dans les monastères par les moines copistes qui, selon la règle de saint Benoît, partagent leur temps entre la prière et le travail. C'est donc tout naturellement que les moines se spécialisent dans cette tâche à laquelle est consacrée dans chaque monastère une salle, le scriptorium. Le manuscrit médiéval. Saint Marc Heures à l'usage de Rome Bruges, vers 1510-1525 Rouen, Bibl. mun., ms. 3028 (Leber 142), f. 65 Posture et outils du scribe (pupitre, rouleau et deux poids pour le maintenir, plume, canif, casier à livre) Gilles de Rome, Le gouvernement des princes Paris, 1372 Besançon, Bibl. mun., ms. 434, f. 103v Qu'est-ce qu'un manuscrit enluminé ?

Le mot manuscrit vient du latin : manus (main) et scribere (écrire), c'est-à-dire un texte écrit à la main. Les termes de «miniature» ou d'«enluminure» sont fréquemment employés pour désigner la décoration peinte dans les livres. Celui de «miniature» provient de l'italien «miniatura», lui-mème issu du verbe latin »miniare», c'est-à-dire «enduire de minium» - un oxyde de plomb de couleur rouge utilisé pour tracer les initiales et les titres appelés rubriques. Une miniature désigne, au sens large, la représentation d'une scène ou d'un personnage dans un espace indépendant de l'initiale. La confection des manuscrits Remerciements et crédits.