background preloader

Newsletter du lundi 18 au dimanche 31 mai 2015

Facebook Twitter

Achat groupé - Textile clubs sportifs rémois. PROGRAMME - Journées Portes-Ouvertes Patinoire Albert 1er. Piscine, hôtel, terrasse, wi-fi : comment les stades se réinventent - Les Echos. Tourisme - Transport La SNCF autorisée à prendre le contrôle exclusif d'Eurostar La Commission européenne vient d’approuver le projet permettant à la SNCF de prendre le contrôle exclusif d’Eurostar. Sous conditions. Social La Sécu va contrôler les comptes bancaires de 5 millions de... Selon Le Parisien, la Sécurité Sociale va pouvoir vérifier d’ici l’été les comptes bancaires des bénéficiaires de la CMU complémentaire, soit 10 %... Budget fiscalité Logement : l'exécutif veut rogner l’APL des plus riches Le ministre des Finances, Michel Sapin, qui veut des économies conséquentes sur la politique du logement, a dénoncé des « situations anormales ».... Application mobile REIMS SPORTS. Oui, le bénévolat se porte bien ! Running : les DRH l'utilisent pour souder leurs troupes.

Dans la panoplie des outils de remotivation d'équipe, le running a la cote en entreprise. C'est pas cher et riche en testostérone. A la cantine d'Humanis, ils sont faciles à repérer. Quand la date de la prochaine course approche, leurs plateaux sont toujours garnis du même menu : des plâtrées de pâtes ou de riz, pour l'apport en protéines... Humanis n'est pas seulement le troisième groupe de protection sociale en France, avec 6.400 salariés et 2,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires. C'est aussi un nid de fondus de course à pied. L'an dernier, la maison recensait 256 pratiquants réguliers, dont un fort contingent au siège de Malakoff, en région parisienne. La vogue du running ? Car non seulement le sport est bon pour l'esprit d'équipe, mais il l'est aussi pour les finances, ce que les directions ont fini par intégrer.

Pour une illustration du phénomène, retour en petites foulées chez Humanis, le groupe de protection sociale. Jean Botella. Quand le bain de boue devient un sport à la mode. LE SCAN SPORT - À l'image du Mud Day organisé ce week-end, les courses à obstacles font fureur. Découverte d'un phénomène. Les noms intriguent. Et peuvent faire sourire. Enfin pas tout le monde. Mud Day, Spartan Race, Tough Mudder, Commando Race, So Mad, Warrior Dash, Frappadingue, etc. Gadoue, eau glacée, escalade au programme Plongeon dans des bains de gadoue et d'eau glacée, escalade de murs de plus de 2 mètres, de cordes et d'échelles en tout genre, course lestée de sacs de dizaines de kilos, reptation sous 25 mètres de barbelés, progression sous des fils électrifiés… Le programme du Mud Day parisien, organisé pour la troisième fois par Amaury Sport Organisation (ASO), vendredi, samedi et dimanche, sur le camp militaire de Frileuse (le mal nommé) dans les Yvelines, n'a pas effrayé les 25 000 Mud Guys annoncés.

Dans les six «mecs» en question, se trouvent Ludovic de Beauvoir, associé chez PwC Consulting, 55 ans et tout sauf une tête brûlée. Plus de cent épreuves programmées en France. Quand le monde du rugby fait appel à l’épargne des particuliers, Actualité/Analyse Epargne. Le rugby s’intéresse à l’épargne des Français. La semaine dernière, le club professionnel de la ville de Pau a lancé une opération de crowdfunding avec l’objectif de lever 700.000 euros, via 14.000 actions à 50 euros.

La Section paloise veut ainsi renforcer ses moyens à l’occasion de sa montée la saison prochaine en Top 14 (l’élite du rugby hexagonal). Ce type d’appel aux partenaires, mais aussi aux bas de laine des particuliers, n’est pas une première dans ce sport. Il y a un peu plus d’un an, la Fédération française de rugby (FFR) avait également mis en route une opération.

Il s’agissait alors d’une émission obligataire pour un total de 5 millions d’euros, afin de financer des travaux dans le centre de la FFR à Marcoussis. Peu d’intérêt sur le plan financier Bien que différents par leur nature et leur ampleur, ces deux appels à l’épargne ont en tout cas un point commun : leur intérêt très limité sur le strict plan financier. La FFR proposait en effet d’emprunter sur 50 ans à taux 0. Un collectif unique, une ambition partagée - L' quipe de France Olympique. Un soutien essentiel pour... Le Club Entreprises France Olympique c’est un ENGAGEMENT de chacun à agir concrètement à l’échelle de son entreprise mais aussi un SOUTIEN ESSENTIEL pour contribuer plus largement avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) à : • Favoriser l’accès à la pratique sportive de tous les Français• Mettre en place des programmes pédagogiques en faveur de la jeunesse• Accompagner le parcours des champions de demain• Aider à la performance des athlètes français lors des Jeux Olympiques Pourquoi rejoindre le Club Entreprises France Olympique ?

Adhérer au Club Entreprises France Olympique, c’est l’assurance de : Club Entreprises France Olympique A lire également. Jumping international de Reims. Le sport sur ordonnance, bientôt une réalité. Marche nordique, vélo, natation, karaté… Des activités sportives? Non, un traitement prescrit par votre médecin. L'activité physique et le sport pourront bientôt figurer sur l'ordonnance des malades chroniques grâce à un amendement de la loi santé déposé par Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports. Les bienfaits de l'activité physique pour la santé ne sont plus à démontrer: dès 2011, la Haute Autorité de santé élaborait des recommandations pour le développement de la prescription non médicamenteuse. Mais jusqu'à présent peu de médecins proposent l'activité physique comme remède.

Il faut dire que prescrire une activité sportive à une personne cardiaque ou atteinte d'un cancer ne se fait pas à la légère et nécessite un minimum d'encadrement. La Ville de Strasbourg, pionnière en la matière, a mis en place depuis 2012, un dispositif «sport santé sur ordonnance». Aujourd'hui, plus de 900 malades alsaciens ont rencontré un éducateur sportif. Un remède puissant. Le FFF Tour de passage à Reims.