background preloader

Cotisations

Facebook Twitter

Cotisations points. La feuille de paie. Exemples 1.

La feuille de paie

Madame Durand, cadre, gagne 3 450 € bruts par mois en 2016. Sa cotisation à l'assurance vieillesse (régime de base) est calculée sur la part de son salaire brut qui est inférieure au plafond de la sécurité sociale (tranche 1), soit 3 218 € en 2016. Elle paiera donc 6,90 % (le taux de la cotisation salariale au régime de base en 2016) x 3 218 = 222,04 € à l'Assurance retraite (CNAV). Sa cotisation vieillesse déplafonnée (régime de base) est calculée, comme son nom l'indique, sur l'ensemble du salaire brut. Cotisation au régime de garantie des salaires (AGS) - professionnels. La cotisation d’accidents du travail (AT) et maladies professionnelles (MP) Cette cotisation couvre les risques accidents du travail, les maladies professionnelles et les accidents du trajet.

La cotisation d’accidents du travail (AT) et maladies professionnelles (MP)

Elle est à la charge de l’employeur. La cotisation est calculée sur le salaire total également appelé déplafonné. Cette cotisation est déclarée à l’aide du code type de personnel 100 (régime général) dont elle constitue un élément. Le taux de la cotisation accidents du travail est fixé par la Carsat (caisse d’assurance retraite et de la santé au travail). La tarification du risque dépend de la taille et de l’activité de l’entreprise. Contribution patronale au financement des organisations syndicales - professionnels. Doivent être prises en compte toutes les rémunérations versées à un salarié titulaire d'un contrat de travail relevant du code du travail, y compris les salariés détachés affiliés au régime de protection sociale français, les apprentis, les employés au pair, les bénéficiaires d'un contrat aidé.

Contribution patronale au financement des organisations syndicales - professionnels

En sont exclues toutes les personnes n'ayant la la qualité de salarié : les stagiaires rémunérés par une gratification de stage, les aides familiaux étrangers,les accueillants familiaux, les travailleurs handicapés employés dans un établissement et service d'aide par le travail (ESAT),les titulaires d'un mandat social : gérant d'une SARL, président directeur général d'un société anonyme ou dirigeant d'une Scop... Dans le cas où un salarié travaille pour plusieurs employeurs, chaque employeur, s'il est redevable de la contribution, doit contribuer sur la part de rémunération qu'il verse. À savoir : Réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires (ex-réduction Fillon) - professionnels.

Vérifier la CSG et la CRDS : assiette et abattement plafonné. La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont parmi les éléments qui peuvent provoquer une rectification en cas de contrôle, puisque l'assiette de ces deux contributions diffère de l'assiette des autres cotisations sociales.

Vérifier la CSG et la CRDS : assiette et abattement plafonné

En l'absence de prévoyance ou de mutuelle dans une entreprise, le calcul de l'assiette de ces deux contributions est simple. Toutefois, dès lors qu'il existe une ou plusieurs lignes de prévoyance et de mutuelle, les risques de mauvais paramétrage apparaissent. Certaines « rubriques » peuvent avoir été intégrées à tort (certaines lignes de prévoyance dans le BTP ne sont pas soumises à CSG CRDS) ou avoir été oubliées (la fraction des paniers soumise à cotisations sociales par exemple). L'assiette de la CSG CRDS. Assiette CSG-CRDS. La contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt destiné à participer au financement de la protection sociale.

Assiette CSG-CRDS

A la différence des cotisations sociales qui ne portent que sur les revenus d’activité, la CSG concerne, outre les revenus d’activité et de remplacement (allocations chômage, indemnités journalières…), les revenus du patrimoine, les produits de placement ou les sommes engagées ou redistribuées par les jeux. Elle est prélevée à la source sur la plupart des revenus. Le plafond de la Sécurité sociale 2016 : montants horaire, mensuel et annuel. Le plafond de la Sécurité sociale sert de base de calcul à certaines cotisations et prestations sociales.

Le plafond de la Sécurité sociale 2016 : montants horaire, mensuel et annuel

Le montant de 2017 a été rendu public le 5 décembre 2016. Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé chaque année par les pouvoirs publics en fonction de l'évolution des salaires. Il fait suite à un rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale. Le montant 2017 a été publié dans le Journal officiel du 13 décembre 2016. Le plafond de la Sécurité sociale est utilisé pour calculer le montant de certaines charges sociales, comme celles de la retraites complémentaires, la contribution au Fonds national d'aide au logement ou encore une partie des cotisations de l'assurance vieillesse . CSG non déductible ou déductible, explications. - mercredi 5 février 2014 09:53 | Mise à jour le lundi 3 octobre 2016 17:31 La simplification de la fiscalité des particuliers en France doit-elle passer par une remise à plat de la CSG déductible ?

CSG non déductible ou déductible, explications

C’était l’idée défendue par le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert, lorsqu’il était député. Assiette CSG-CRDS.

2017