background preloader

Tomates

Facebook Twitter

Blog Jardin Alsagarden - le magazine des jardiniers curieux. La tomate se cultive aussi bien au potager que sur un balcon ou sur une terrasse.

Blog Jardin Alsagarden - le magazine des jardiniers curieux

De culture facile, extrêmement riche en variété et tellement savoureuse, la tomate est incontournable au potager. Bien meilleure que la tomate achetée dans le commerce, la « tomate du jardin » cultivée de manière naturelle vous permettra de redécouvrir la véritable saveur de la tomate, tout en prenant beaucoup de plaisir à la cultiver soi-même. Beaucoup de jardiniers attendent le printemps pour acheter leurs plants. Bien souvent, ils achètent des barquettes de plants hybrides F1, productives mais d’une saveur souvent décevante. Or, le semis des tomates est facile, il permet de cultiver des variétés anciennes et savoureuses toute en faisant de belles économies. Nos conseils pour le semis des graines de tomate ! La tomate demande près de 5 mois de culture depuis le semis jusqu’à la récolte. Pour effectuer le semis, munissez-vous d’une terrine ou de godets.

Vous avez aimé nos conseils de semis ? Tomates en cage : Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler. Avez-vous déjà expérimenté la culture de tomates en cage ?

Tomates en cage : Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler

Le principe est très simple, il suffit de confectionner une cage avec un rouleau de treillis métallique ou du grillage et de la placer au-dessus du pied de tomate lors de la plantation. Cette technique facile et astucieuse permet de laisser pousser la tomate de manière autonome et naturelle, sans interventions de taille ! Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler ! La culture de tomates en cage possède de nombreux avantages, le principal est bien entendu de ne pas avoir à fournir de travail de taille et d’obtenir un rendement plus élevé. Selon une croyance populaire bien ancrée, un gourmand est une tige qui ne produit pas de floraison ! Sans aucune taille, la tomate se développe sans stress, sans blessure qu’elle doit cicatriser.

Idées reçues, avantages et inconvénients de la technique ! Vous avez aimé cet article ? Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes. Ici, le terrain est si caillouteux et le climat si aride que les chênes vieux de 50 ans sont plus petits que les hommes.

Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes

Pourtant, à l’entrée de la ferme de Pascal Poot, sur les hauteurs de Lodève (Hérault), trône une vieille pancarte en carton : « Conservatoire de la tomate ». Les tomates poussent, sans eau et sans tuteur, dans la ferme de Pascal Poot en 2014 - DR Pourtant, chaque été, les tomates Poire jaune et autres Noires de Crimée poussent ici dans une abondance folle. Sans arrosage malgré la sécheresse, sans tuteur, sans entretien et bien sûr sans pesticide ni engrais, ses milliers de plants produisent jusqu’à 25 kg de tomates chacun.

Son secret ? C’est le début de la fin de l’hiver dans la région, le temps est venu pour lui de confier ses graines à la terre. L’homme a 52 ans mais semble sans âge. Pascal Poot et sa couche chaude dans sa serre, à Lodève le 26 février 2015 - Thibaut Schepman/Rue89 La technique, appelée couche chaude, est très ancienne. 47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates. Je cultive mon potager depuis environ 20 ans.

47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates

Pour moi, comme pour la majorité des jardiniers, la culture de tomates est importante. Cette culture est loin d’être la plus facile à réussir. En 20 ans j’ai commis beaucoup d’erreurs. Je vois aujourd’hui des jardiniers faire mes mêmes erreurs que les miennes. Je fais encore des fautes mais sans doute beaucoup moins qu’au début. Ne supprimez pas les «gourmands» de vos plants de tomate. Suite au blogue d’hier sur la plantation des tomates, j’ai reçu tellement de questions au sujet de quoi faire avec les «gourmands» sur les tomates que j’ai cru bon de «ressusciter» ce blog publié l’été dernier.

Ne supprimez pas les «gourmands» de vos plants de tomate

Contrairement à une croyance populaire très persistante, les tomates ne produisent pas de gourmands. Plusieurs jardiniers seront sans doute étonnés de l’entendre, car on leur a toujours dit qu’il fallait supprimer ces gourmands. Mais un gourmand est, par définition, une tige qui ne produit pas. Or les gourmands des tomates (si on les laisse pousser, du moins) produiront fleurs et fruits. Ces «gourmands», qui poussent à l’aisselle des feuilles, ne sont pas autre chose que des tiges secondaires et l’on n’a pas à les supprimer. La suppression des gourmands: encore une autre tâche inutile dont le jardinier paresseux peut se passer! Aux infos du nain: [autarcie] Cultiver des tomates sans couper les gourmands : la cage à tomates.

Un lien très intéressant que l'on m'a poussé en commentaires...

Aux infos du nain: [autarcie] Cultiver des tomates sans couper les gourmands : la cage à tomates

La cage à tomates... A la suite de la lecture d'un paragraphe du livre "les semences de kokopelli" , nous avons expérimenté la culture de tomate en cage en 2001. Il nous restait un rouleau de treillis métallique qui avait servi comme armature pour dalle en béton, avec lequel nous avions confectionné quelques cages cylindriques. Le principe est très simple. Planter des tomates.