background preloader

Articles Fr

Facebook Twitter

Vers La richesse des réseaux. Les Presses universitaires de Lyon viennent de faire paraître la traduction française de La Richesse des réseaux de Yochaï Benkler, ce spécialiste des sciences politiques, professeur à la Harvard University, codirecteur du Centre Berkman pour l’internet et la société.

Nous vous proposons à cette occasion de découvrir cet ouvrage, qui fait déjà figure de classique, en publiant sa longue introduction qui à l’avantage de donner un réel aperçu des modalités de l’argumentation de Yochaï Benkler… Pour lui, l’enjeu de la société de l’information repose tout entier sur la transformation du mode de production de l’information, de la communication et de la connaissance. L’émergence de l’économie de l’information en réseau nous permet de faire davantage “pour et par nous-mêmes”. Elle réorganise en profondeur l’espace public et vient contrarier l’hégémonie de la production marchande et propriétaire que nous connaissions dans la sphère de la production du savoir, de l’information et de la culture. Article VeilleMag 2004.

Notre définition de l'Intelligence Territoriale : l’organisation innovante, mutualisée et en réseau, de l’ensemble des informations et connaissances utiles au développement, à la compétitivité, à l’attractivité d’un territoire, collectivement et pour chacun de ses acteurs. Jean-Marc Blancherie et François Badénès, associés de la Société i-KM, ont mené en Normandie (patrie de Marie Harel, la fermière qui inventa le camembert en 1785 mais aussi terre déjà bien travaillée par les pionniers de l’IE, et qui accueillait récemment les premières Assises Nationales de l’Intelligence Territoriale) un travail d’analyse et de proposition pour 3 grandes CCI : comment mutualiser des ressources, par delà le clivage entre les 2 Normandie, les découpages consulaires, les attributions institutionnelles, afin de soutenir une dynamique réelle d’IE et d’IT .

Cet article a été écrit en partie en fonction de cette expérience Démystifions l’IT ! Absence de vision et renoncement à l’intelligence collective. L’intelligence collective n’est pas l’apanage du web. Dans son acception moderne, l'intelligence collective recouvre l'interactivité entre des myriades d'individus. Pourtant, il existe une définition beaucoup plus physiologique. Qu’entend-on généralement par “intelligence collective” ? Pour le monde du web, la messe est dite : c’est le produit émergent de l’interaction entre plusieurs milliers, voire millions d’individus, certains ne partageant avec les autres qu’une quantité minimale de leur réflexion (c’est la théorie du surplus cognitif chère à Clay Shirky, comme il l’a développe dans on livre éponyme ou chez TED). Et bien entendu, c’est le web lui-même qui est le média de choix de cette intelligence collective.

Cette définition repose sur certains postulats, pas toujours explicites : Plus on est de fous, plus on rit. La dynamique d’un couple créatif John Lennon... La nature du leadership au sein de ces couples est également difficile à déterminer. Entre Lennon et McCartney, la situation est encore plus ambiguë. ... Pyramide & Hiérarchie : piliers de l’intelligence collective ? L’intelligence collective attire beaucoup de personnes qui pensent qu’il s’agit d’un concept ou d’une méthode pour en finir avec des organisations pyramidales d’un autre âge, pour en finir avec la hiérarchie qui opprime et nous transporter dans un monde merveilleux sans chef mais avec des gentils-organisateurs.

Les modes collaboratifs non hiérarchiques et tout ce qui est dit “open” en général sont vus comme le modèle de gouvernance de l’avenir. Le reste est “has been” ! Les choses ne sont pas aussi simples…Qu’est-ce que la hiérarchie ? La hiérarchie se matérialise par un chef qu’on appelle manager, dirigeants, directeurs, gestionnaires… (parfois ce sont de drôles d’oiseaux !) Et ce chef donne des ordres à des exécutants qu’on appelle collaborateurs, employés, subordonnés… On devient chef parce qu’on a de l’argent, de l’influence, de l’expertise, l’esprit d’entreprise, le bon réseau ou fait les bonnes écoles.

Pourquoi la hiérarchie est fondamentale pour nos organisations ? 1. 2. 3. La société de l’interaction et de la complexité. Pour Serge Soudoplatoff, la vraie caractéristique inédite de notre société moderne, c'est la complexité et la multiplicité des interactions en son sein. Comment gérer ce phénomène qui peut poser problème ? Internet n’est pas la première technologie de l’histoire de notre humanité qui accompagne des bouleversements fondamentaux. J’ai coutume de dire que l’invention de l’alphabet est la révolution la plus proche de l’Internet, et son usage n’a probablement pas été facile à ses débuts. Il n’est pas neutre de passer d’un dessin à une série de symboles abstraits.

Mais la construction de l’Internet est aussi une manière de résoudre des problèmes. Toutes les grandes révolutions technologiques qui ont marqué l’Humanité ont toujours été présentes parce qu’elles permettaient de franchir des étapes importantes. Quelle est donc la société qu’Internet nous aide à créer ? Il est toujours bon de retourner aux fondamentaux. À l’inverse, il est intéressant de chercher les invariants de l’humanité. Trois points de vue sur l'intelligence collective | Clés. Débarrassons-nous surtout de la bêtise collective ! Pierre Rabhi, agriculture bio, tisseur de liens, écrivain L'urbanisation, le hors-sol appliqué à l'humain, les prodiges techniques employés sans lucidité, l'intelligence réduite aux diplômes, l'idée que l'antagonisme est la seule dynamique de vie, tout cela fait perdre la capacité à se brancher sur l'intelligence universelle.

Et ne résout pas vraiment notre angoisse primale, fondamentale, d'humains se sachant faibles et mortels. Pour nous rassurer, nous avons maîtrisé le feu, inventé cultes au soleil, rituels, religions et aujourd'hui, bombes atomiques, assurances et sécurité à tout prix. Mais la vie est une aventure, un chemin initiatique qui n'a d'intérêt que si l'on en surmonte les difficultés ! On le sait, sortir de la bêtise collective actuelle passe par un travail individuel autant que collectif. Une conscience nouvelle anime les gens, mais pas l'État ! Séverine Millet : avocate, spécialiste de l'agriculture bio. Intelligence Collective | Clés. Les pilotes d’une escadrille d’acrobatie aérienne forment un seul ensemble.

Jim Rough et Tom Atlee, fondateurs du Co-Intelligence Institute, aux Etats-Unis, comparent le rituel de préparation d’un vol (chaque manœuvre mentalement visualisée, les yeux fermés) à celui d’une tribu de chasseurs chamaniques. Quand ils sont en grande forme, les pilotes eux-mêmes sont étonnés : ils parlent de leur escadrille comme d’une « intelligence collective » qui les dépasse tous. Face aux innombrables crises qui nous assaillent, l’intelligence collective est devenue un concept clé, auquel s’accrochent de plus en plus d’espoirs. Elle devrait, se dit-on, pouvoir résoudre bien des problèmes – impasses écologiques et grandes injustices – puisque sa logique enseigne à l’individu que son intérêt, même égoïste, est d’aider l’autre dans son épanouissement.

Bêtise ou sagesse des foules ? Au départ, toute intelligence est collective. Cela n’empêche cependant pas une foule, même de surdoués, de pouvoir être stupide. L’intelligence collective est donc une psychothérapie du lien social. L’émergence d’une intelligence collective et de la coopération ou comment transformer les environnements sociaux et institutionnels pour les rendre moins pathogènes ! La notion de changement individuel est très difficile à manier. L’intelligence collective créative n’a pas l’objectif de changer les individus à proprement parler.

Elle crée les conditions d’une envie de changement qui est évidemment différente selon les personnes et propose un cadre réparateur qui permet de guérir les obstacles personnels à la coopération, autrement dit, de vivre et de travailler avec les autres. Cela se résume, de participer à une œuvre commune et de ne plus être perdu dans des rapports de haine et de mépris avec les autres.

Il s’agit de sortir de l’égoïsme ou du repli sur soi pour être capable d’aller vers les autres, ainsi que d’être capables de travailler à une œuvre collective. Vers une maïeutique aidante. Comment satisfaire nos besoins primordiaux ? Comment mobiliser l’intelligence collective : [ ] Le mythe de l'intelligence collective.

RESUME : Notre époque, qui ne se paye pas de mots, a inventé la notion d’« intelligence collective » pour glorifier ses exploits technologiques et autres "success stories". Mon propos ici est de voir de plus près ce qui, éventuellement, pourrait être escamoté dans ce mythe. Comment se fait-il que, malgré cette impressionnante série d’exploits créatifs, l’homme contemporain fasse preuve en même temps de tels aveuglements (collectifs) ? A priori, il ne faut pas s’étonner de cet apparent paradoxe, si l’on se souvient que, à l’échelle individuelle, un homme (ou une femme) réputé intelligent peut tout aussi bien être aveugle à ses propres démons intérieurs.

Raison de plus pour s’intéresser de plus près à cette « intelligence collective ». [1] Ecrivain, de formation ingénieur, 25 ans d'expérience en grande entreprise, spécialiste de l’économie de la connaissance, par ailleurs praticien du théâtre, titulaire d’un master en arts du spectacle, chercheur en études théâtrales. Communautés et agrégation d’égoismes. Résumé : alors qu’elle a du mal à pénétrer sur les bons vieux forums ou des communautés d’activistes parlent à bâton rompu, l’entreprise est toujours aussi mal à l’aise avec les communautés qu’elle essaie d’agréger sur le web “moderne”, ne sachant trop que faire ou quoi donner pour que la mayonnaise prenne.

En fait tout le problème réside dans cette notion d’agrégation : de plus en plus, et sur Facebook notamment, on agrège des égoismes plutôt qu’on réunit des communautés. A partir de là la compréhension de leurs attentes devient essentielle pour servir efficacement ces pseudo-communautés : communication, promotions et service. Pour le sentiment d’appartenance et la passion il faudra aller voir ailleurs…là où, bizarrement, l’entreprise n’a pas droit de cité. Le web n’a pas attendu d’être passé en version 2.0 pour héberger des communautés. Des gens qui avaient un point d’intérêt commun se retrouvaient, le plus souvent sur des forums, pour échanger sur le sujet. Google+ Eloge de la transversalité et de l'intelligence collective. Intelligence collective : les limites de l’océan des savoirs | Les dossiers de l'observatoire. L’intelligence collective est un concept qui a vu le jour à la Renaissance, autour de « L’océan des savoirs », cette quantité incommensurable de connaissances qui fonde notre société.

Il a fallu d’abord identifier les limites de cet océan des savoirs, pour tenter d’organiser les compétences. Ce qu’ont tenté d’accomplir les Lumières, via l’Encyclopédie. La représentation d’intelligence collective a évolué ensuite, aux 19e et 20e siècles, autour des révolutions technologiques successives. Mais c’est la révolution Internet qui lui permet d’être plus qu’un concept. Les outils ERP (Enterprise resource planning, support numérique d’organisation dans l’entreprise), les outils web 2.0 (les wikis, les blogs…) l’ont matérialisée. L’intelligence collective est au cœur de notre quotidien… sans même qu’on le perçoive. Des réalités quotidiennes Nouvelles pratiques Il reste que les nouvelles pratiques apparues dans le champ des plateformes collaboratives ont eu un vrai rôle. Vulgarisation de savoirs ? Les Lolcats sont le symbole de l’intelligence collective.

Les lolcats sont en plein boom sur le net, mais une étudiante en économie à tout de même prouvé leur utilité dans son mémoire universitaire. Selon The Atlantic, les lolcats sont responsables pour une part importante de la socialisation des internautes qui prennent part grâce à eux, à un vaste mouvement d’intelligence collective. Et ouais. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter L'expression "lolcat" est un mot composé des vocables "LOL" et "cat", ce qui pourrait se traduire par "une image de chat marrante". Les Lolcats entrent à la fac Par exemple, on peut faire comme Wikipédia et dire qu’un Lolcat "est une image combinant une photographie, généralement celle d'un chat, avec une légende humoristique et idiosyncratique dans un anglais écorché voire argotique".

Ses écrits intitulés Srsly phenomenal: an investigation into the appeal of lolcats ont été présenté dans le cadre de la conférence ROFLcon III qui rend hommage à la culture internet et aux mèmes. La structure des communautés influe sur les changements de comportement. Pour diffuser sur la Toile un plan sanitaire visant à modifier en profondeur les habitudes, il faut prendre en compte la structure du réseau. Les plus denses étant les plus adaptés à ce type d'action. La structure d'un réseau social joue un rôle déterminant dans l'implication de ses membres, et dans l'influence que certains d'entre eux ont sur d'autres, note Damon Centola, chercheur au MIT.

Selon lui, les internautes sociaux sont plus enclins à changer leur comportement - en particulier dans le domaine de la santé - lorsqu'ils appartiennent à une plate-forme communautaire organisée en groupes restreints et soudés, que dans des réseaux plus "étirés". Si l'information circule moins dans les réseaux denses, où les liens d'amitié sont à la fois plus sincères et plus rares, la structure de ces plates-formes s'avère propice pour modifier en profondeur les habitudes des internautes. Méthodes d'IC-i et maintenant.

Processus d'intelligence collective & Méthodologie. Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « intelligence collective » ? - stmg. Information et intelligence collective Et plus particulièrement de la question 2 : Présentation effectuée par : ÄFanny HERVE,professeur économie-gestion Académiede Toulouse ÄAlain SERE, inspecteur général section économie et gestion Compte-rendu effectué par : Jeannine LARBI et Grégory D'Amico (professeurs en Economie-Gestion, Académie de Versailles L’expression "intelligence collective" est apparue en 1997 lors d’un meeting du philosophe Pierre Levy. C'est une image que renvoie l’idée selon laquelle les TIC interconnectent l’ensemble des individus et des communautés, et qui, conjuguant, transcendant l’intelligence individuelle, sont sources d’intelligence collective (à la fois sur le terrain intellectuel, culturel et démocratique).

On se focalise durant cette présentation à différents aspects. ÄLa place dans le programme Ä Comment aborder les notions Les notions de collaboration et de communication (plus particulièrement la communication électronique) sont deux notions clé. Comment créer les conditions pour favoriser le travail collaboratif ? - techtoc.tv, web-tv. Dans la foulée du premier plateau sur la collaboration en entreprise, cette seconde partie explorera les conditions pour créer un environnement propice à la collaboration. Qui doit le mettre en place ? Et comment ? Pour répondre à l'invitation à participer à ce tournage, veuillez sélectionner l'option appropriée ci-dessous.

I confirm my response, and also send a word to the organizers: Below, I explain my motivation to the organizers: You have no friends that are available to join this webcast. You are a lecturer, journalist, blogger, speaker and you need the source video file? Fee: 1800€ Video file command Fee: 1980€ In the first two cases be careful: you can purchase the file for a single use (for archiving, integration of excerpts in a film company, integrating on your blog in a format and / or another player that you selected): you can not then claim as a commercial file: please read terms and conditions prior to purchase that will appear below.

NB. Thank you for your understanding. Collective Insight | Alderlore. L’intelligence collective en question (1/3) par @ceciledemailly. L’intelligence collective en question (2/3) par @ceciledemailly. L’intelligence collective en question (3/3) par @ceciledemailly. BN-Dany:Allons-nous vers une intelligence collective ? - WikiFiction. Schéma. Soyons sérieux, jouons ! (3/5): Le jeu catalyseur de l’intelligence collective. La petite révolution de l’intelligence collective. Intelligence Collective et cerveau triunique. L’INTELLIGENCE COLLECTIVE EN DOUZE POINTS. Mesurer l'intelligence collective?

Peut-on mesurer l’intelligence collective d’un groupe. Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré. Pour une critique de l’intelligence collective. L'intelligence collective peut tuer une bonne idée.