background preloader

Gestion numérique des connaissances

Facebook Twitter

Depots OAI

Dagwieers/unoconv. Rédigez en Markdown ! Alfresco. Qu'est que la chaîne documentaire ? Réponse: La chaîne documentaire est « l’ensemble des opérations successives de sélection/collecte, de traitement, de mise en mémoire et de stockage, et de diffusion de documents et d'informations.»

Qu'est que la chaîne documentaire ?

Source : Définition de l’ADBS (Association des professionnels de l'information et de la documentation) sur son site : Cette notion documentaire peut être approfondie à partir d’une bibliographie. Ainsi de nombreux documents pourraient être mobilisés pour vous répondre. Ce travail étant long et vous appartenant, nous allons uniquement vous proposer quelques pistes d'informations. Vous pouvez consulter le site de MEDIADIX, pôle Métiers du Livre de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense de Paris.

Tous les liens ont été consultés le 10 novembre 2011. Cordialement, Le Service questions? Workflow. LaTeX. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

LaTeX

Pour les articles homonymes, voir Latex. Logo LATEX, composé avec LATEX. Access Control List. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Access Control List

Pour les articles homonymes, voir ACL. Access Control List (ACL) — liste de contrôle d'accès en français — désigne deux choses en sécurité informatique : Une ACL est une liste d’Access Control Entry (ACE) ou entrée de contrôle d'accès donnant ou supprimant des droits d'accès à une personne ou un groupe. ACL sur les fichiers[modifier | modifier le code] Sous UNIX[modifier | modifier le code] Sous UNIX, les ACL ne remplacent pas la méthode habituelle des droits. Les systèmes de type UNIX n'acceptent, classiquement, que trois types de droits : lecture (Read);écriture (Write);exécution (eXecute). pour trois types d'utilisateurs : le propriétaire du fichier ;les membres du groupe auquel appartient le fichier ;tous les autres utilisateurs. Cependant, cette méthode ne couvre pas suffisamment de cas, notamment en entreprise. Gestion de contenu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gestion de contenu

La gestion de contenu (en anglais Enterprise Content Management : ECM) vise à gérer l'ensemble des contenus d'une organisation. Il s'agit de prendre en compte sous forme électronique les informations qui ne sont pas structurées, comme les documents électroniques, par opposition à celles déjà structurées dans les bases de données. Elle comprend les phases de création/capture, stockage, indexation, gestion, nettoyage, distribution, publication, recherche et archivage, en faisant le lien du contenu avec les processus métier. La définition officielle du terme a été créée par l'organisation internationale AIIM (Association for Information and Image Management) en 2000. Enjeux[modifier | modifier le code] Tocc, a Tool for Obsessive Compulsive Classifiers — Tocc. Open Archives Initiative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Open Archives Initiative

L'implémentation technique de ce concept est définie dans l'Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH). Ce protocole, basé sur XML et le Dublin Core permet l'échange de métadonnées entre fournisseurs de données et fournisseurs de services. La dernière version disponible est la 2.0. Historique[modifier | modifier le code] Les causes[modifier | modifier le code] Les éléments qui peuvent expliquer historiquement l’apparition des concepts d’archive ouverte et de libre accès aux publications scientifiques sont multiples mais liés certainement à : Les prémices[modifier | modifier le code] Cette "naissance" technique est accompagnée de prises de position plus « théoriques ». Une montée en puissance[modifier | modifier le code] Les 1er et 2 décembre 2001, un congrès est organisé par George Soros à Budapest[1].

Il définit deux stratégies essentielles[2] : Reconnaissance optique de caractères. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Reconnaissance optique de caractères

Pour les articles homonymes, voir ROC et OCR. La reconnaissance optique de caractères (ROC, en anglais optical character recognition : OCR), encore appelée vidéocodage (traitement postal, chèque bancaire), désigne les procédés informatiques pour la traduction d'images de textes imprimés ou dactylographiés en fichiers de texte. Un ordinateur réclame pour l'exécution de cette tâche un logiciel d'OCR.

Celui-ci permet de récupérer le texte dans l'image d'un texte imprimé et de le sauvegarder dans un fichier pouvant être exploité dans un traitement de texte pour enrichissement, et stocké dans une base de données ou sur un autre support exploitable par un système informatique. Extensible Markup Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Extensible Markup Language

L'Extensible Markup Language (XML[note 1], « langage à balise extensible » en français) est un langage informatique de balisage générique qui dérive du SGML. Cette syntaxe est dite « extensible » car elle permet de définir différents espaces de noms, c'est-à-dire des langages avec chacun leur vocabulaire et leur grammaire, comme XHTML, XSLT, RSS, SVG… Elle est reconnaissable par son usage des chevrons (< >) encadrant les balises. L'objectif initial est de faciliter l'échange automatisé de contenus complexes (arbres, texte riche…) entre systèmes d'informations hétérogènes (interopérabilité). Avec ses outils et langages associés, une application XML respecte généralement certains principes : la structure d'un document XML est définie et validable par un schéma ;un document XML est entièrement transformable dans un autre document XML.

Historique[modifier | modifier le code] XML et SGML[modifier | modifier le code] <? <! ÐÏ à¡± á > þÿ ! <? Répétable <! Dublin Core. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dublin Core

Le Dublin Core est un schéma de métadonnées générique qui permet de décrire des ressources numériques ou physiques et d’établir des relations avec d'autres ressources. Il comprend officiellement 15 éléments de description formels (titre, créateur, éditeur), thématiques (sujet, description, langue…) et relatifs à la propriété intellectuelle. Le Dublin Core fait l'objet de la norme internationale ISO 15836, disponible en anglais et en français depuis 2003.