background preloader

Mesurer le progrès

Facebook Twitter

Indice Big Mac. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un Big Mac acheté en Australie L’indice Big Mac est une mesure fruste de parité de pouvoir d'achat (PPA), inventée par le magazine The Economist en 1986. Initialement proposé à titre facétieux, cet indice est devenu un sujet d'étude sérieux pour plusieurs économistes[1].

Chaque année, l'hebdomadaire The Economist dresse la liste des différents prix du Big Mac dans les principales zones géographiques. Intérêt de l'indice[modifier | modifier le code] L’une des difficultés majeures de l’établissement des PPA est le choix du panier de produits permettant les comparaisons internationales. L’indice Big Mac présente plusieurs avantages : sa mesure est facile, la composition et la vente d’un Big Mac nécessitent comme intrants à la fois des matières premières végétales et animales (achetées sur les marchés locaux), mais aussi des services (cuisiniers, vendeurs), des produits chimiques et des locaux. Limites[modifier | modifier le code] La difficile mesure du bien-être des populations.

Carnet | Gérald Fillion | Économie | L'OCDE: utile, nécessaire mais parfois étrange. Statistiques sur les années de vie en bonne santé. Données de septembre 2012. Données plus récentes: Informations supplémentaires Eurostat, Principaux tableaux et Base de données. Mise à jour de l'article prévue: mars 2014. La version anglaise est plus récente. Graphique 1: Années de vie en bonne santé à la naissance, femmes, 2008-2010(en années) - Source: Eurostat (hlth_hlye) Graphique 2: Années de vie en bonne santé à la naissance, hommes, 2008-2010(en années) - Source: Eurostat (hlth_hlye) Graphique 3: Années de vie en bonne santé à 65 ans, femmes, 2008-2010(en années) - Source: Eurostat (hlth_hlye) Graphique 4: Années de vie en bonne santé à 65 ans, hommes, 2008-2010(en années) - Source: Eurostat (hlth_hlye) Principaux résultats statistiques En 2010, le nombre d’années de vie en bonne santé (à la naissance) dans l’UE-27 était estimé à 61,7 ans pour les hommes et 62,6 ans pour les femmes, ce qui représentait respectivement environ 80 % et 75 % de l’espérance de vie totale.

Sources et disponibilité des données fortement limité? Contexte Santé. Le PIB est «mort», vive l'IVM! - bourse. L'IVM tient compte de ce qui compte vraiment pour les gens. Photo : DR. Ça y est, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a lancé un nouvel indice susceptible de remplacer celui du produit intérieur brut (PIB), qui ne mesure grosso modo «que» la croissance économique d’un pays. Son nom? L’IVM, pour Indice Vivre Mieux (IVM), qui, lui, entend mesurer le "bien-être" des gens et leurs conditions de vie. Ce nouvel indicateur est «la première concrétisation» du rapport Stiglitz, d’après la direction de l'OCDE. D’où l’IVM, qui «s’intéresse plus précisément aux gens, en mesurant ce qui compte vraiment pour eux», dit Martine Durand, directrice des statistiques, de l'Organisation. «Depuis un certain temps, les gens à travers le monde, souhaitaient aller au-delà du PIB.

Maintenant, quel est l’IVM du Canada? Et désormais, quid du PIB? 13. MESURER le vivre ensemble. Nic Marks: measuring nation progress. Population - Espérance de vie en bonne santé. Téléchargement Télécharger au format Excel (321 Ko) Carte associée Afficher la carte associée Commentaire Le nombre d'années de vie en bonne santé des hommes et des femmes de l'UE-27 augmente régulièrement. En France, en 2010, l'espérance de vie en bonne santé, à la naissance, c'est-à-dire sans limitations d'activités est estimée à 63,5 ans pour les femmes et à 61,9 ans pour les hommes.

Définitions à consulter sur le dictionnaire en ligne de l'Insee Pour en savoir plus. Bonheur national brut. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BNB. Slogan sur le mur de l'école des arts traditionnels de Thimphou. Le bonheur national brut (BNB ; Dzongkha : རྒྱལ་ཡོངས་དགའ་སྐྱིད་དཔལ་འཛོམས་; Wylie : rgyal-yongs dga'a-skyid dpal-'dzoms) est une tentative de définition du niveau de vie en des termes plus psychologiques et holistiques que le produit national brut. Cet indice a été préconisé par le roi du Bhoutan, Jigme Singye Wangchuck, en 1972.

Son but est de bâtir une économie qui serve la culture du Bhoutan reposant sur des valeurs spirituelles bouddhistes. Un indice alternatif[modifier | modifier le code] Il apparaît comme un indice englobant (de manière assez large) le produit intérieur brut (PIB) ou l'indice de développement humain (IDH) qui apparaissent comme insuffisants pour mesurer le bonheur des habitants d'un pays.

En 2011, ces quatre grands axes sont évalués au travers de 72 critères de mesure[2]. Un indice homonyme[modifier | modifier le code]