Intelligence collective

Facebook Twitter
Comportement coopératif

intelligence collective

Cerveau global

Cerveau global

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cerveau global est le nom donné au réseau émergent intelligent formé par toutes les personnes sur la Terre, les ordinateurs et liens de communication qui les connectent ensemble. Comme un vrai cerveau, ce réseau est un système immensément complexe, auto-organisé, qui traite l'information, prend les décisions, résout les problèmes, apprend les nouvelles connexions et découvre de nouvelles idées.
De nombreux discours sur l’e-réputation se concentrent sur les commentaires/avis négatifs. Cette vision binaire parfois étonnante, négatif = mauvais, positif = ce que l’on cherche à atteindre, exclue souvent tout l’intérêt que ces commentaires jugés comme négatifs apportent à une organisation. Voyons rapidement pourquoi… Tout d’abord, il est important de rappeler que rien n’est négatif ou positif en soit, ce n’est qu’une question de perception. Citique négative ? Citique négative ?
Auto-organisation ou laisser-faire ? Auto-organisation ou laisser-faire ? Il n'y a pas de société sans régulation, il n'y a pas de société sans règle, mais il n'y a pas dans la société d'autorégulation. La régulation y est toujours, si je puis dire, surajoutée, et toujours précaire. Ce n'est pas l'idéologie qui est la véritable cause efficiente puisqu'elle ne fait toujours que justifier l'ordre établi, la domination des dominants, l'organisation sociale, les rapports de force, ce que Bourdieu appelle l'habitus. Il n'empêche qu'il n'y a pas de pouvoir ni de société sans idéologie et circuit de l'information. Le pouvoir ne peut être fondé seulement sur la contrainte, il doit se transformer en Droit et se référer à des valeurs ou des principes. Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit, et l’obéissance en devoir (Rousseau p53).
Collective robots
La Sagesse des foules La Sagesse des foules Un livre essentiel pour comprendre et apprécier que l'intelligence est forcément collective, que la diversité des opinions mène toujours à de meilleures prévisions et à de meilleures décisions. Le mot clé est "diversité", car c'est bien la multiplication et la confrontation d'opinions diverses qui différencie un groupe intelligent d'un troupeau de moutons. A ceux qui douteraient encore de la sagesse des foules après la lecture de Surowiecki, on recommandera le livre de Scott Page, "The Difference", qui en pose les bases mathématiques irréfutables. On se félicitera aussi que Surowiecki prenne souvent comme exemple d'intelligence collective le marché de pronostics NewsFutures.com, qui est d'origine française. Ce n'est pas si souvent qu'un best seller américain trouve de l'inspiration de ce coté de l'Atlantique...
Group intelligence and social skills

Group intelligence and social skills

Do groups have genetic structures? If so, can they be modified? Those are two central questions for Thomas Malone, a professor of management and an expert in organizational structure and group intelligence at MIT’s Sloan School of Management.