background preloader

Séries TV

Facebook Twitter

Pourquoi "The Get Down" est la série la plus jouissive de l’été  Les seventies musicales new-yorkaises font décidément brûler les écrans.

Pourquoi "The Get Down" est la série la plus jouissive de l’été 

Quelques mois après l’intéressante mais vite sacrifiée Vinyl, annulée par HBO après sa première saison, Netflix réplique avec la production la plus chère de son histoire. The Get Down se situe quelques années après la série de Terence Winter – 1977 contre 1973 – de l’autre côté de la ville : le South Bronx en majorité Latino et Noir.

Là-bas, entre les décombres de quartiers entiers laissés à l’abandon ou gangrénés par la pauvreté, quelques DJs rois de leur blocks, dont Grandmaster Flash, Afrika Bambaataa et Kool Herc, inventent le son des décennies à venir, que personne n’appelle encore hip-hop. L’intrigue se noue autour d’une bande de jeunes amis éblouis par la découverte d’une soirée underground qui leur donne des envies de grandeur. Comment transformer l’explosion du désir en créativité ? A cause de la folie mégalo de Baz Luhrmann Souvent, rien n’est parfait, mais tout est stylé. Parce que l’espoir est son moteur. References to 70-80's movies in Stranger Things.

De Peaky Blinders à Downton Abbey, cette carte localise les meilleures séries anglaises. Un américain a imaginé une carte qui situe dans l’espace les meilleures séries britanniques.

De Peaky Blinders à Downton Abbey, cette carte localise les meilleures séries anglaises

La géographie n’a peut-être jamais été votre truc. Si vous ne savez pas où se trouve Reims et quels départements composent la région des Pays de la Loire, il y a de grandes chances pour que vous ne maîtrisiez pas la carte du Royaume-Uni. « Homeland est raciste » : la série piégée par ses décorateurs. « Homeland n’est pas une série. » « Homeland est une blague, et elle ne nous fait pas rire. » « Homeland est raciste. » Par ces messages, trois artistes arabophones ont fait savoir tout le mal qu’ils pensaient de « Homeland », la série américaine censée illustrer l’activité de la CIA, notamment au Moyen-Orient.

« Homeland est raciste » : la série piégée par ses décorateurs

Des critiques qui ne sont pas écrites n’importe où : vous pourrez peut-être les apercevoir dans le deuxième épisode de la dernière saison de la série américaine « Homeland ». Mr. Robot vue par un spécialiste du hacking. Succès surprise de l’été, la série Mr.

Mr. Robot vue par un spécialiste du hacking

Robot a été adoptée aussi bien par une critique unanime que des spectateurs fascinés par le monde du hacking. Mais jusqu’à quel point le show de Sam Esmail est-il réaliste ? Pour en avoir le cœur net, on a rencontré un spécialiste du monde du hacking. Mr. Robot. Hollywoodreporter. What's the best TV show of all time?

hollywoodreporter

Who knows? Les 30 séries de la rentrée à ne pas rater. Certaines séries sont annoncées à grand fracas depuis des mois.

Les 30 séries de la rentrée à ne pas rater

D’autres, plus confidentielles, se faufilent sur la pointe des pieds. Du débarquement de la famille d’"Empire" aux adieux du "Mentalist", de "Versailles" à l’Amérique profonde de "Fargo 2", du rire d’"Au service de la France" aux larmes de "Leftovers 2", voici une sélection des séries que l’on a vraiment hâte de voir. C’est quoi ? 29 Photos That Prove "Breaking Bad" Had The Greatest Cinematography.

The Wire / Sur écoute

Best of Séries. Comment dire au revoir à “Mad Men” en sept scènes. Sept saisons que l'énigmatique Don Draper hante les soirées de nos journalistes télé… Ils sont justement sept à avoir pu surmonter leur émotion, pour rendre un dernier hommage à “Mad Men”.

Comment dire au revoir à “Mad Men” en sept scènes

Attention, spoilers ! Ce qui suit révèle des éléments de l'intrigue Après huit ans d'une sublime et bouleversante valse-hésitation, Don Draper, publicitaire séducteur, solitaire et hanté par son passé, va raccrocher son costume sur mesure. Mad Men, chef-d'œuvre de la télévision américaine, entre dans son ultime ligne droite. Sept épisodes pour conclure une série couverte de récompenses et plébiscitée par la critique. (Mini-séries UK) Comme chaque année, les fêtes de Noël ont apporté dans le petit écran britannique leur lot d'épisodes spéciaux et de mini-séries, voire d'unitaires, assez divers.

(Mini-séries UK)

Avant de véritablement entrer dans les programmations de 2014 - ce mois de janvier s'annonce d'ailleurs fort riche ! -, je vous propose aujourd'hui de conclure l'année précédente en revenant sur une des fictions qui s'est détachée durant les fêtes : The Great Train Robbery. Scénarisée par Chris Chibnall, à qui l'on doit notamment en 2013 Broadchurch, cette mini-série comporte 2 parties d'1h30 chacune. The Great Train Robbery s'inspire d'un fait réel, le braquage d'un train le 8 août 1963, considéré par beaucoup en Angleterre comme le "casse du XXe siècle". Pour l'anecdote, on retiendra que cette mini-série n'était pas initialement prévue comme un programme de fin d'année : elle devait être proposée durant l'été, pour coïncider avec les 50 ans du célèbre vol. (Mini-série UK) The Mill : ces enfants-ouvriers du XIXe siècle.

Cet été, Channel 4 avait décidé de ne pas offrir à ses téléspectateurs l'évasion et la légèreté promises pour la période estivale.

(Mini-série UK) The Mill : ces enfants-ouvriers du XIXe siècle

Au contraire, la chaîne anglaise a proposé une trilogie de mini-séries, aux thèmes très différents, mais qui partageaient toutes une même noirceur. La première de ces fictions, Run, a été la moins aboutie, une semi-anthologie s'essayant à la chronique sociale sans trouver l'équilibre et le ton juste recherchés. Les deux autres mini-séries se sont révélées autrement plus marquantes, et méritent l'attention chacune à leur manière. En attendant de revenir prochainement sur Southcliffe, évoquons aujourd'hui celle qui s'est démarquée avec un succès public assez inattendu : The Mill. The Mill relate le quotidien d'une manufacture de textile, située dans la campagne anglaise, dans le Cheshire. The Mill – Une mini-séries aux accents de Charles Dickens. Les Américains aiment les histoires de self made men.

The Mill – Une mini-séries aux accents de Charles Dickens

Les Français se passionnent pour les classes moyennes. Et les Britanniques ont un penchant et un talent pour les histoires sociales, les récits qui relatent les conditions de vie des ouvriers ou des populations vulnérables et défavorisées. Il est facile de voir dans cette tradition réaliste l'influence de Charles Dickens, et c'est bien au créateur des Grandes Espérances (Great Expectations) maintes fois adapté à la télévision que l'on pense dans les premières scènes de The Mill, nouvelle série de Channel 4, qui risque de passer inaperçue cet été. On a dit sur ce blog que Downton Abbey était un soap opera magistralement conçu et exécuté et que son succès était pleinement justifié. Malgré ses dates de diffusion, The Mill n'est pas une saga estivale, son ambition est d'une autre saison. On tend alors vers le discours social et politique.

Quelles sont les 200 plus grandes séries de tous les temps ? Orgie de séries, policières et américaines de préférence, sur les chaînes gratuites de la TNT. Les téléspectateurs qui raffolent des séries en général, et des séries américaines et policières en particulier, sont des téléspectateurs heureux. Celles et ceux, en revanche, qui, sans dédaigner le genre, apprécient d’autres types de fiction audiovisuelle, d’autres formats, d’autres thèmes et d’autres styles d’écriture et de réalisation doivent se sentir quelque peu frustrés… Tout spectateur qui a déjà zappé parmi les chaînes gratuites de la TNT pour trouver un programme qui l’intéresserait a pu deviner l’omniprésence de ces séries policières toutes formatées sur le même moule hollywoodien ; la recension précise de l’ensemble des programmes de ce type diffusés au cours les deux premières semaines de septembre montre même un véritable déferlement… Ainsi, entre le 1er et le 14 septembre, ont été diffusés plus de 160 épisodes de séries télévisées – soit plus de dix épisodes (de 45 min environ) chaque soir.

TV: 10 All-Time Greatest. BetaSeries. Top des meilleures séries US. Le Blog de Pierre Sérisier. Des séries... et des hommes. Sérierama, le blog séries TV de Pierre Langlais - Tag. Dossier: série télévisée. Breaking Bad, Dexter, Game of Thrones: des graphiques pour visualiser la qualité de vos séries préférées. Breaking Bad, Dexter, Game of Thrones: des graphiques pour visualiser la qualité de vos séries préférées 6 photos Vous avez toujours su que la dernière saison de Lost était vraiment nulle, que Breaking Bad n'avait fait que s'améliorer au fil des épisodes et des saisons et que l'épisode 9 de la saison 3 (le fameux «red wedding») de Game of Thrones était de loin le meilleur de tous? Vous avez désormais de quoi vérifier ou infirmer vos intuitions.

Le passionné de dataviz Kevin Wu a mis au point Graph TV, un site tout simplement génial repéré par Wired et qui vous permet de visualiser la gigantesque base de données de notes d'utilisateurs du site IMDb. Y a-t-il un pilote pour lancer la série? Attention, cet article spoile les fins de Lost et de The Shield (ainsi que de tous les pilotes cités, évidemment). En ce mois de janvier 2014, comme de coutume à mi-saison, c'est toute une fournée de nouvelles séries qui arrive sur les écrans (True Detective, Helix, Looking...). Et si la toute fin d'un show de plusieurs saisons est fondamentale, les différentes manières de le débuter ne le sont pas moins. publicité Le pilote d’une série, c’est comme le talon d’un géant ou les fondations d’un gratte-ciel: un détail presque invisible, anecdotique au regard de l’édifice qui suivra, mais qui détermine bien souvent beaucoup plus de choses qu’on ne le croit.

Certains pilotes guident l'œuvre dans son intégralité, posent ses bases ou font preuve d’audace en osant des procédés généralement bannis à la télévision. Des séries et des vies. Séries télé in/out. Actualité des séries par Les Inrocks. Sérierama #12 : La “question raciale” dans les séries américaines - Sérierama, le blog séries TV de Pierre Langlais. Invités cette semaine du podcast 100 % séries de “Télérama”, Sébastien Lefait, co-auteur de “La Question raciale dans les séries américaines”, essai publié aux Presses de Sciences-Po. Ensemble, nous discutons du traitement que font les séries américaines des minorités ethniques, des problèmes raciaux, à travers des œuvres comme The Wire, Oz, Homeland ou Les Soprano, mais aussi à la lumière des récents événements de Ferguson et New York et de séries plus récentes comme Black-ish. Aussi au menu, la chronique de Julia Vergely sur Grey's Anatomy, la B.O de Homeland, et mes réponses à vos questions. Anglophone Studies American TV Series.

Series TV. TV/SERIES. TV/Series, revue électronique à comité de lecture, accueille des articles en langue française et anglaise sur les séries télévisées de tout pays. Il s’agit de promouvoir une recherche originale et en pleine expansion, en France et dans le monde. La revue s’intègre dans les réalisations du réseau S.E.R.I.E.S. (Scholars Exchanging and Researching on International Entertainment Series) et du programme de recherche GUEST-Normandie (Groupe Universitaire d'Etudes sur les Séries Télévisées basé en Normandie).

Ces fictions sont analysées comme œuvres narratives, esthétiques et idéologiques, se déployant sur de multiples supports de diffusion. La revue est pionnière dans son exploration pluridisciplinaire des enjeux culturels de sérialité et de reprise soulevés par la fiction audiovisuelle, avec un regard nourri de littérature, narratologie, philosophie, études visuelles, études culturelles, géographie, histoire, sociologie, etc. 04. Numéro 1 / Issue 1 (juin 2012) TV/Series, revue scientifique sur les séries télévisées. « Les Soprano » et après, ou continuer sans nous - Page 1. « Breaking Bad », ou le fardeau de l'homme White - Page 1.

La vie en séries, saison 1: le dictionnaire - Page 1. Séries télévisées pour public cultivé, par Dominique Pinsolle et Arnaud Rindel. « Aujourd’hui, en France, il est encore impossible de dire qu’on aime les séries télévisées. » Tel était le constat amer que formulaient, il y a un peu plus d’une décennie, Alain Carrazé et Martin Winckler. deux de leurs plus ardents défenseurs français. Depuis, la situation semble s’être inversée. Les séries ont envahi la presse, font l’objet de colloques universitaires et d’ouvrages soulignant leur profondeur philosophique. Comment expliquer ce soudain « recul des préventions des milieux diplômés à l’égard de la télévision » ? Les origines de ce qu’il est désormais convenu d’appeler la « télévision de qualité » aux Etats-Unis remontent au début des années 1970, lorsque l’apparition du magnétoscope, des chaînes du câble et du satellite met fin au monopole des grands réseaux américains (Columbia Broadcasting System [CBS], National Broadcasting Company [NBC] et American Broadcasting Company [ABC]) sur la diffusion à domicile.

« House of Cards », nouvelle carte de la télé - Page 1. Des séries pour comprendre le monde. Le classement des séries d'après les scénaristes américains. Les raisons d'aimer les séries (dossier) Derrière les caméras, les scénarios, les personnages... des univers télévisuels en construction permanente, fantasmés, exploités et regardés. › Dimension séries. Difficult Men: From The Sopranos and The Wire to Mad Men and Breaking Bad by Brett Martin – review. « Difficult Men » : les hommes du nouveau genre - Page 1. Ce que les séries nous apprennent… Préambule. L'image des E-U à travers les séries (Séquence Bac Pro) La ville des séries télé. ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ Loin de s’apparenter à ce « chewing-gum mental » que dénonçait l’architecte Frank Lloyd Wright, reléguant le spectateur à la passivité et à l’impuissance, les séries apparaissent aujourd’hui comme un formidable moyen d’explorer la ville et l’urbanité états-uniennes que ne proposent pas d’autres médias, notamment en raison de leur traitement spécifique de l’espace et du temps.

En nous confrontant régulièrement aux mêmes lieux, les séries posent un cadre d’analyse à partir duquel il est possible d’observer, de façon quasi sociologique, les faits et gestes des divers protagonistes. C’est le cas de The Wire où le long déclin de Baltimore constitue le véritable sujet de la série. Soixante ans d'histoire des séries télévisées américaines. Qu’est-ce qu’une série télévisée américaine ? 1En anglais, le mot series désigne une suite d’émissions, sans distinction de genre : ce peut être une série documentaire, une série de téléréalité, ou une série d’émissions d’information. Les séries TV et le soap opera. L'usage social des séries par les adolescents. Dans un ouvrage devenu classique, Daniel Dayan et Elihu Katz évoquent « les petites communautés de célébrations » qui se constituent lors des grands événements historiques retransmis en direct à la télévision [1] [1] Les chiffres entre crochets renvoient à la bibliographie en... [1] .

Ils observent ainsi que « la télévision ne se donne pas à voir, elle se donne à voir avec ». Ce constat est largement repris par les sociologues qui ont analysé la réception des séries et des soap operas : ce type d’émissions apparaît propice à l’échange et à la sociabilité. Il peut aussi induire des rituels de nature variable, qui vont du simple commentaire de l’action de la série à des usages plus complexes. Séries TV, art dominant de l’époque : dans les coulisses d’une révolution créative. Résumé : A la série comme à la ville. Ce que les séries télé révèlent des villes américaines.

Les séries TV américaines en milieu urbain. Les séries TV, miroirs obscurs de la géographie urbaine ? Le Dock-television. Revision3: The Best TV Shows on the Internet. TV & Series. Star Wars. Star Trek. Boardwalk empire. Game of thrones. Dossier: Game of Thrones. «Game of Thrones», un manuel de science politique. True Blood. Twin Peaks and David Lynch. HBO - CARNIVALE TITLE SEQUENCE. Making Carnivale: The Show Behind the Show. True Detective Season 1: Making True Detective Show (HBO)

True Detective [HBO] Trailer. True Detective Season 1: Inside the Episode #1 (HBO) Treme Theme Song/Intro Song. Justified: Episodenguide. Hatufim - VOST-FR - Une playlist sur Dailymotion.