background preloader

Exploitation

Facebook Twitter

Camp de réfugiés à vendre : « très beau, pas cher » (Le Monde diplomatique, mai 2017) Pour ma société, ce camp-là est devenu une référence.

Camp de réfugiés à vendre : « très beau, pas cher » (Le Monde diplomatique, mai 2017)

J’ai des demandes d’autres pays, des Belges m’ont appelé, des Turcs ; je participe à un salon à Dubaï [en mars 2016] sur l’aide humanitaire. Le camp de Calais va être ma référence. C’est un peu comme dans les années 1970, quand la France est devenue championne du monde du nucléaire — ou comme avec le TGV : on exporte, on crée de l’emploi, on crée de l’activité. On tire le marché vers le haut. Migrants, Schengen, terrorisme : comment le complexe militaro-industriel européen prospère sur la peur. Île de Lesbos, Grèce.

Migrants, Schengen, terrorisme : comment le complexe militaro-industriel européen prospère sur la peur

À une portée de fusil des côtes turques, les flots agités de la mer Égée charrient, ce matin, des dizaines de rafiots surchargés d’hommes, de femmes et d’enfants. Trois bonnes centaines rien qu’en une demi-journée. Des carreleurs du métro parisien pas payés depuis six mois. Des drapeaux CGT flottent dans les sous-sols du métro parisien depuis lundi soir.

Des carreleurs du métro parisien pas payés depuis six mois

Une quarantaine d’ouvriers ont cessé le travail pour dénoncer l’absence de salaire depuis deux, voire six ou huit mois. Ils occupent un local en chantier à la station Châtelet-Les Halles dans le 1er arrondissement. « Nous sommes turcs, kurdes, ici cela n’a pas d’importance. Ce qui nous mobilise c’est que nous n’avons pas de contrat de travail, pas de fiche de paye et pas de salaire depuis plusieurs mois », explique l’un d’entre eux.

Qui veut gagner des migrants ? Imaginez un monde où les flux de réfugiés représenteraient un vrai marché, avec des centaines de millions d'euros à la clé.

Qui veut gagner des migrants ?

Imaginez un homme d'affaires italien soupçonné d’activité mafieuse se vanter de gagner plus d'argent avec les migrants qu'avec la drogue ! Ce monde existe, c'est le nôtre. En Europe, des entrepreneurs ont flairé le bon filon. Ils proposent des solutions d'accueil et d'hébergement clé en main aux Etats dépassés par l'arrivée d’un million de personnes en 2015, le flux migratoire le plus important depuis la Deuxième Guerre mondiale. La détention des migrants, un business en pleine expansion. Les centres de détention administrative de migrants sont de plus en plus nombreux en Europe et à ses frontières.

La détention des migrants, un business en pleine expansion

Ils sont aussi de plus en plus privatisés, avec des conséquences négatives sur les conditions d’hébergement et les conditions de travail des employés, et plus largement sur le respect des droits et de la dignité humaine. En témoigne la récente révolte de migrants dans le centre de Cona, en Italie. De l’autre côté, des entreprises privées nationales ou multinationales profitent d’un marché estimé à un milliard d’euros par an. Dans les premiers jours de janvier 2017, un groupe de migrants africains a retenu pendant quelques heures les employés du centre de détention de Cona, dans la région de Venise en Italie, et mis le feu à des meubles.

La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant - La Cimade. Migreurop Les années 2000 – à la faveur notamment du contexte provoqué par les attentats du 11 septembre 2001 – ont vu se développer au sein de l’Union européenne un véritable « marché de la sécurité migratoire », fruit de la convergence des intérêts des dirigeants politiques européens qui cherchent à militariser les frontières et de ceux des principaux professionnels de la défense et de la sécurité.

La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant - La Cimade

Au sein de ce marché, l’enfermement des populations migrantes occupe une place croissante. En présentant, à travers l’analyse des pratiques dans plusieurs pays européens (Royaume-Uni, France, Italie), les diverses facettes de la privatisation de la détention des étrangers dans l’UE, cette étude décrypte les enjeux de cette « sous-traitance », tant du point de vue des conditions de vie et du traitement des personnes migrantes enfermées que sur le plan des conséquences symboliques et politiques de ces choix. » Télécharger le document. EUROPE - Allemagne : près de 6 000 réfugiés mineurs disparus en un an. Dans l'affaire des 10.000 enfants réfugiés disparus, les États européens sont les premiers coupables.

H&M : des enfants syriens travaillent chez nos fournisseurs turcs. En Turquie l’exploitation des réfugiés syriens, notamment des enfants n’est qu’un secret de polichinelle.

H&M : des enfants syriens travaillent chez nos fournisseurs turcs

De nombreuses marques de prêt à porter travaillent avec des fournisseurs turcs qui ne respectent pas les lois internationales. Les sonnettes d’alarmes ont déjà été tirées à maintes reprises sur l’exploitation des enfants syriens. Si on y ajoute les histoires de coton racheté à Daech, le silence sur toutes ces complicités entre « affairistes », on peut mesurer à quel point ce « marché » garde la main derrière les « avions » envoyés par les dirigeants politiques, et comment des décisions de réal politique se trouvent être en adéquation avec la continuité des profits, même de guerre.

Le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme (BHRRC) situé à Londres a questionné le mois dernier 28 enseignes, sur les travaux qu’elles mènent contre le risque d’exploitation des enfants syriens par leurs fournisseurs en Turquie. Frontex veille à la bonne marche du système. Plus de 10.000 enfants migrants portés disparus. Plus de 10.000 enfants migrants portés disparus, selon Europol - La Croix.

A Bodrum, Turquie, une partie de la ville vit de la détresse des réfugiés. The exploitation of migrants has become our way of life. When the foreign secretary, Philip Hammond, talked of the threat to the UK from “marauding migrants” at Calais last week, I decided to review the stories of the hundreds of foreign-born workers I have met in more than a decade of writing about their lives in the UK: those working for the mainstream economy, albeit hidden in the shadows of its long subcontracted supply chains, whether in food production, construction, care work, cleaning or catering.

The exploitation of migrants has become our way of life

What becomes immediately clear is the deep dishonesty at the heart of much of the rhetoric on this issue. The right claims to be tough on immigration, but it is the opposite of tough on the causes of immigration. It promotes a business model that depends on a constant churn of workers to carry out jobs that are underpaid and insecure at best, and all too often dirty, dangerous, and degrading. In 2002, there were the factory workers living on the south coast putting in long shifts as chicken processors for high street names in Sussex. Immigrants For Sale. Depuis la Libye et la Turquie, le trafic de migrants prend une ampleur jamais vue. African migrants look down on white-clad golfers in viral photo. Behind them lay the makeshift campgrounds where they had spent months living rough, waiting for the right moment to climb the six-metre, razorwire fence lying between them and their dream of making it to Europe.

African migrants look down on white-clad golfers in viral photo

In front of them lay an immaculately groomed golf course complete with white-clad golfers teeing off. The two radically different realities, just metres apart, was what greeted a dozen or so migrants caught on the triple fence that marks the border between Spain’s north African enclave of Melilla and Morocco on Wednesday. After 200 had tried to scale the fence, Spain’s interior ministry said 20 people had made it to the enclave and another 70 remained perched on top of the fence for several hours. Les très bons comptes de l’immigration. Les immigrés sont une excellente affaire pour l’Etat français : ils rapportent une grosse douzaine de milliards d’euros par an et paient nos retraites.

Les très bons comptes de l’immigration

Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. Immigration is vital to neoliberalism – but no politician will admit it.