background preloader

Concepts liés à la démocratie

Facebook Twitter

Autocratie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autocratie

L'autocratie est un régime politique où un seul individu détient le pouvoir, alors qualifié de pouvoir personnel et absolu. Étymologiquement, « autocratie » signifie « qui tire son pouvoir (cratie) de lui-même (auto) ». L'autocratie est un pouvoir qui n'a d'autre justification et légitimité que lui-même.

Anarchie

Domination. Fascisme. Totalitarisme. Populisme. Démocratie directe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie directe

La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l'intermédiaire de représentants. Initialement équivalente au concept de démocratie (depuis l'antiquité grecque jusqu'au milieu du XIIIe siècle), c'est la qualification progressive des régimes représentatifs comme démocraties qui conduisit à l'usage du qualificatif « directe ».

Appliquée au seul secteur économique, la démocratie directe est souvent appelée autogestion. La démocratie athénienne , au VIe siècle av. J. Les théoriciens et les activistes anarchistes, dont ceux appartenant au courant du socialisme libertaire, font aussi partie des défenseurs notables de la démocratie directe (comme alternative au parlementarisme qu'ils critiquent sévèrement), en l'élargissant au domaine de la production (autogestion, démocratie économique...) Marxisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marxisme

Le marxisme est un courant de pensée politique, sociologique et économique fondé sur les idées de Karl Marx (et dans une moindre mesure de Friedrich Engels) et de ses continuateurs. Politiquement, le marxisme repose sur la participation au mouvement réel de la lutte des classes, afin d'arriver à une société sans classes en tant qu'alternative au capitalisme. En effet, Karl Marx considère que « l’émancipation des travailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes »[1]. Démocratie participative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie participative

La démocratie participative est une forme de partage et d'exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique. On parle également de « démocratie délibérative » pour mettre l'accent sur les différents processus permettant la participation du public à l'élaboration des décisions, pendant la phase de délibération. La démocratie participative ou délibérative peut prendre plusieurs formes, mais elle s'est d'abord instaurée sur le terrain de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, avant de s'étendre dans les champs de l'environnement. Dans ces cadres, les associations jouent un rôle central en tant qu'interlocuteurs pour les autorités publiques. Fondements[modifier | modifier le code] Sociocratie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sociocratie

La sociocratie est un mode de gouvernance qui permet à une organisation, quelle que soit sa taille — d'une famille à un pays —, de fonctionner efficacement sans structure de pouvoir centralisée selon un mode auto-organisé et de prise de décision distribuée. Son fondement moderne est issu des théories systémiques et date de 1970. La sociocratie s'appuie sur la liberté et la co-responsabilisation des acteurs. Dans une logique d'auto-organisation faisant confiance à l'humain, elle va mettre le pouvoir de l'intelligence collective au service du succès d'objectifs communs. Cette approche permet donc d’atteindre ensemble un objectif partagé, dans le respect des personnes, en préservant la diversité des points de vue et des apports de chacun, ceci en prenant appui sur des relations interpersonnelles de qualité. Histoire[modifier | modifier le code] Gerard Endenburg[modifier | modifier le code]

Ochlocratie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ochlocratie

L'ochlocratie (du grec ancien ὀχλοκρατία / okhlokratía, via le latin : ochlocratia) est une forme de gouvernement dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d'imposer sa volonté. Si le terme « ochlocratie » est tombé en désuétude, la réalité qu'il recouvre a toujours été débattue dans les ouvrages de philosophie politique. On peut se référer à la définition qu'en donne Le Robert : « Ochlocratie : 1568. Emprunté au grec okhlocratia, de okhlos, « foule » et –cratia, « pouvoir ». Libre-pensée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Libre-pensée

De la Grèce antique à la Chine de la dynastie Song en passant par la Perse médiévale, l'histoire de la libre-pensée trouve sa richesse au travers de diverses époques et civilisations. Un auteur typique de la libre-pensée est François Rabelais. En tant que mouvement culturel, dans le monde francophone la libre-pensée est principalement issue des développements de la Révolution française. Par nature contestataire, l'opposition en particulier aux autorités et dogmes religieux y est centrale, surtout dans l'acception moderne du terme (ainsi qu'anglophone (en)). Les libres-penseurs peuvent être athées, agnostiques, déistes, anarchistes (ou libertaires) et rationalistes.

Définition[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Premiers essais 1847-1871[modifier | modifier le code] Le 21 mars 1848 : apparition de la Société démocratique des libres-penseurs. Le Second Empire[modifier | modifier le code] 1921 : nouvelle scission. Démocratie libérale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie libérale

La démocratie libérale est une forme de gouvernement dans laquelle la démocratie représentative fonctionne selon les principes du libéralisme, à savoir la protection des droits des minorités et, en particulier, l'individu. Elle est caractérisée par des élections entre plusieurs partis politiques de sensibilités distinctes, une séparation des pouvoirs, la primauté du droit et une égale protection de droits de l'homme, des droits civils et des libertés individuelles.

En pratique, les démocraties libérales sont souvent basées sur une constitution, formellement écrite ou non codifiée, afin de définir les pouvoirs du gouvernement et de consacrer le contrat social. Après une période d'expansion soutenue tout au long du XXe siècle, la démocratie libérale est devenue le système politique prédominant dans le monde[réf. nécessaire]. Structure[modifier | modifier le code] Droits et libertés[modifier | modifier le code]