background preloader

Nat94

Facebook Twitter

fall

l1 psycho Ied

Addiction. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Addiction

Test de dépendance à Internet. Comportement addictif aux achats sur internet. CONFESSIONS D'UNE ACCRO DU SHOPPING - Sophie KINSELLA - BELFOND. Comment résister aux achats compulsifs ? Les achats de compensation ne sont pas rares quand le moral n’est pas au beau fixe.

Comment résister aux achats compulsifs ?

Mais pour certaines personnes, il est particulièrement difficile de résister et l'achat compulsif peut mener à des situations financières et familiales délicates. Sortir de l’achat compulsif, ce n’est pas forcément dépenser moins, c’est surtout dépenser mieux et s’offrir ce qu’on aime ou ce dont on a besoin. Les acheteurs compulsifs libérés de leur fièvre ont changé leur relation à l’achat, à l’argent et aux objets. Ils n’achètent plus seuls, dans la honte et la culpabilité. Voici quelques conseils pratiques pour aider les personnes qui souffrent de leur comportement d’acheteur compulsif :

Addictions au web. Dossier - L'addiction aux jeux vidéo - Comment sortir de l'addiction ? - page 9 sur JeuxVideo. La première étape indispensable consiste bien sûr à prendre conscience de son addition aux jeux vidéo.

Dossier - L'addiction aux jeux vidéo - Comment sortir de l'addiction ? - page 9 sur JeuxVideo

Parfois, le joueur sent qu'il perd, ou qu'il a perdu, le contrôle sur sa passion et demande lui-même de l'aide. Que l'on soit de sa famille ou simplement de ses amis, il importe alors de l'écouter avec bienveillance, de le rassurer en lui expliquant qu'il n'est pas seul et de lui dire qu'il peut compter sur nous pour trouver des solutions. Enfants accros aux jeux videos. Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller.

Problèmes scolaires, abandon du sport et de la vie familiale sont autant de symptômes caractéristiques d'un joueur pathologique.

Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller

Enfermé dans sa chambre, votre enfant est accroché à son ordinateur, les yeux rivés sur son écran, hermétique à toutes remarques ou demandes tant son attention est retenue par son jeu vidéo et par les autres jeunes qui «en ligne» évoluent dans le même monde virtuel que lui… Est-ce grave docteur? Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante.

Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu. Des études contradictoires » Les jeux vidéo n'empêchent pas de dormir. Nos enfants, ces mut@nts. Addiction-jeux-de-hasard-et-d'argent. Le gouvernement va lutter contre l'addiction aux jeux d'argent - 17 juin 2013. Le gouvernement se préoccupe du phénomène de l'addiction aux jeux d'argent et de hasard (JAH) qui touche 200.000 joueurs "excessifs", dans un secteur représentant plus de 32 milliards d'euros, dont 5 milliards ont été reversés dans le budget de l'Etat.

Le gouvernement va lutter contre l'addiction aux jeux d'argent - 17 juin 2013

Valérie Fourneyron, ministre des Sports, et Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, se rendent mardi 18 juin à l'hôpital Marmottan à Paris pour visiter le Centre de soins et d'accompagnement des pratiques addictives qui prend en charge les patients souffrant de toutes sortes d'addictions, y compris celles au jeu. Ces deux ministres entendent "exercer une vigilance particulière" sur l'addiction, un phénomène encore mal cerné en France, et "sont mobilisés pour promouvoir une pratique responsable qui protège les joueurs".

Les dépenses des Français aux JAH (Loto, chevaux, casinos, paris sportifs, poker...) se sont élevées à 32,5 milliards d'euros en 2012, selon une enquête de l'AFP. La France loin derrière les Etats-Unis ou l'Australie. Dépendance aux jeux d'argent - Aide et Entraide. Cheyenne, je ne sais pas si l'on peut parler d'addiction puisque tu dis que tu peux rester des semaines sans jouer...

Dépendance aux jeux d'argent - Aide et Entraide

De ce coté là je trouve cela plutôt rassurant.Pour ma part j'ai été hameçonné par le poker sur Internet, via des sites. J'ai toujours aimé les cartes, et ce mode de jeux est vraiment parfait vu le nombre de tables disponibles, le nombres de joueurs présents, la facilité de mises en cash et d'inscription à des tournois, les types de jeux proposés, etc. Stratégie : Addiction au jeu - Causes, conséquences, remèdes. Cyber sex. Les adeptes du cybersexe démasqués !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les visiteurs des sites de sexe vient d'être révélé par une nouvelle enquête.

Les adeptes du cybersexe démasqués !

Véritable panorama européen des pratiques de surf coquin, les résultats permettent de distinguer certaines habitudes nationales et de mettre fin à bien des idées reçues ! Le Cybersexe... Une drogue dangeureuse. .Le cybersexe : une drogue dangereuse L’explosion de l’Internet au début des années 1990 est un phénomène sans précédent dans le monde des communications.

Le Cybersexe... Une drogue dangeureuse

Toutefois, malgré les nouvelles possibilités que nous offre ce médium, son utilisation quotidienne fait naître de nouvelles problématiques psychologiques. Par exemple, la toile a ses « accros ». Si l’on en croit les chiffres du Dr David Greenfield, psychologue américain auteur du livre : Virtual Addiction, 6 % des utilisateurs souffrent d’une forme quelconque de dépendance à Internet. Comme il y a environ 250 millions d’utilisateurs d’Internet à travers le monde, le calcul est simple : plus de 13 millions de personnes souffrent d’une forme de dépendance à l’Internet qui se manifeste à travers le clavardage, le courrier électronique, le cybersexe, les achats en ligne, la navigation complusive, etc.). Virtual-Addiction - Site du Dr David Greenfield, psychologue, États-Unis (site en anglais). Aux États-Unis, le Dr. Addictions aux réseaux sociaux.

Réseaux sociaux, Facebook, Twitter : de l’addiction à l’addition. 01net. le 14/05/12 à 15h38 En moins d’une décennie, l’adoption en masse des réseaux et médias sociaux a totalement transformé la stratégie de communication personnelle des internautes, mais également de la plupart des acteurs institutionnels.

Réseaux sociaux, Facebook, Twitter : de l’addiction à l’addition

Les conséquences sociétales de cette révolution sont omniprésentes et d’ores et déjà profondes, particulièrement pour les plus jeunes qui ont grandi au contact de ces technologies. Sans tomber dans l’exaspération du grand-père qui voit sa petite fille le nez scotchée à son téléphone portable ou dans la caricature – certes hilarante – du très provocateur éditorialiste Giles Coren dans les pages de The Australian – qui comparait Mark Zuckerberg à Hitler, pour avoir « abruti la planète » – est-il encore possible de tenter une analyse froide du phénomène et de son impact ? Des vies contre un service Comme n’importe quel service, un réseau social peut – entre autres – être évalué en comparant les coûts et les bénéfices. Vie privée. « journée sans Facebook » : peut on parler d’addiction aux nouvelles technologies ?

L’initiative de la « La journée sans Facebook » est un indice, parmi d’autres, d’une préoccupation grandissante autour des effets de l’usage abondant de certains services ou outils numériques.

« journée sans Facebook » : peut on parler d’addiction aux nouvelles technologies ?

Le succès actuel de la notion de « binge watching » qui indexe la visualisation de séries télévisées sur la consommation excessive et répétée d’alcool en est un autre signe. La terminologie psychopathologique de l’addiction est aujourd'hui dans toutes les bouches : dans une enquête récente, nos interviewés se disent volontiers « addict » (à leur téléphone mobile, à facebook, à Twitter, aux séries télé…), de nombreux articles de presse fleurissent sur le sujet, des robinsonnades qui vantent les mérites de quelques mois « sans » ( internet, mobile, …) paraissent dans plusieurs pays (dont « J’ai débranché, Comment revivre sans Internet après une overdose », de Thierry Crouzet), et des études quantitatives mesurent désormais combien de français se déclarent « dépendants ». Agir contre soi. Le côté diabolique du numérique.

L’addiction aux médias numériques, et en particulier à la sphère du net, sera-t-elle bientôt considérée comme un problème au même titre que l’addiction à la drogue ou à l’alcool ? Tout le monde se met au numérique et personne ne peut plus vivre sans.