background preloader

METHODOLOGIE PEDAGOGIQUE

Facebook Twitter

Www.foad-spirit.net/pedagogie/mini1.pdf. Www.foad-spirit.net/pedagogie/mini1.pdf. Accompagner. Apprendre à Apprendre.

SCENARISATION PEDAGOGIQUE

MEMOIRE ET CONCENTRATION. Les conditions de réussite de la mémorisation Au-delà de l’acquisition d’une méthode pour entretenir et développer sa mémoire, il est utile de vérifier que les conditions sont réunies pour mémoriser. La mémorisation volontaire, celle qui peut être contrôlée et décidée, demande une disponibilité personnelle. Le processus de mémorisation La mise en place d’un processus de mémorisation engage la mémoire volontaire. Il faut passer d’une perception spontanée à un acte volontaire. Recevoir conserver – retenir réutiliser Il faut rajouter aux trois étapes ci-dessus une quatrième étape indispensable : le renforcement.

Moyens : répéter, vérifier les informations enregistrées, faire des rappels successifs. Cours Problématique. COURS DE PROBLÉMATIQUE / LA VILLE COMME CANEVASProjet final dans le cadre du cours de problématique, les étudiants se sont penchés sur la résolution d'un problème d'intégration du jeu urbain, tant dans l'esprit de ce que Scott Burnham avait proposé l'an dernier, alors qu'il était mon invité en design international, que de celui du -land art- version ville, ou des différentes interventions/installations de type guérilla urbaine.

Une contrainte était ici incontournable, celle de prendre position en vue de sensibiliser à une réalité sociale, politique ou environnementale, à son environnement somme toute, et de se prononcer en ayant la ville comme canevas en tête. Le climat québécois pour sa part, aura influencé, découragé, joué en faveur ou à la défaveur de certains projets.L'intervention qu’elle soit éphémère ou non, se devait d'être sans impact néfaste sur l’environnement, sans dégradation de ce dernier. L'ordre de présentation est aléatoire. S'approprier l'espace urbain hivernal. Communication orale - La méthode Gordon. Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW.

Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». En effet, si j’ai un problème que je ne peux pas exprimer, ou si l’autre à un problème non-exprimé, ou que je ne l’écoute pas, nous ne pourrons pas avoir une vraie communication. Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Il s’agit d’accepter l’autre et de le reconnaître dans son intégralité. Le Formateur du Web | Au bon plaisir d'apprendre.

Apprendre à apprendre.