background preloader

LE TRAVAIL

Facebook Twitter

Travail le dimanche, licenciements, permis de conduire... Ce que la loi Macron va changer à votre quotidien. Par Francetv info Mis à jour le , publié le Un texte fourre-tout.

Travail le dimanche, licenciements, permis de conduire... Ce que la loi Macron va changer à votre quotidien

L'expression convient à merveille pour qualifier la loi Macron, que le gouvernement devrait faire passer aux forceps avec un nouveau recours à l'article 49.3 (sans vote ni débat), jeudi 9 juillet. Le projet de loi sur la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques comporte quelque 300 articles touchant quantité de secteurs. Le gouvernement a ajouté 36 amendements au texte sur lequel il a engagé sa responsabilité. Un premier pas historique pour le devoir de vigilance des multinationales ! Signataires : Amnesty International France, Les Amis de la Terre, CCFD - Terre solidaire, Collectif Ethique sur l’étiquette, Peuples Solidaires, Sherpa - membres du Forum citoyen pour la RSE et Fondation Nicolas Hulot Un premier pas historique pour le devoir de vigilance des multinationales !

Un premier pas historique pour le devoir de vigilance des multinationales !

31 mars 2015 - L’Assemblée nationale a adopté hier en première lecture la proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre. Malgré certaines faiblesses qui persistent, nos organisations se réjouissent de l’avancée significative que représente ce vote pour la protection des droits humains. Malgré les pressions des organisations patronales pour que cette loi ne voit jamais le jour, les députés ont réussi à lui faire franchir une première étape. Le texte impose ainsi aux entreprises d’adopter un plan de vigilance pour prévenir les atteintes aux droits humains et à l’environnement.

Dans les lycées et les facs, grève générale contre la loi Macron. Nous, membres du Mouvement Inter Luttes Indépendant, avons rédigé un tract appelant la jeunesse à se mobiliser aux côtés des travailleurs le 9 avril, contre la loi Macron.

Dans les lycées et les facs, grève générale contre la loi Macron

Nous appelons à organiser des comités de mobilisation - ou pas - pour bloquer nos facs, nos lycées, les routes et à converger sur la place de la Nation pour 11h. Le 10 décembre 2014, Emmanuel Macron, ministre de l’économie a proposé au conseil des ministres le projet de loi pour la croissance et l’activité : la loi macron. Le texte comportant 106 articles est une preuve de plus que le parti socialiste n’est qu’un rouage dans la machine capitaliste et libérale. Semblant s’inspirer de la devise de Nicolas Sarkozy « travailler plus pour gagner plus. » le gouvernement a mis en vigueur une loi permettant d’accroitre les heures de travail, tout en exploitant toujours plus les salarié-e-s. François Jarrige : "Et si on imaginait une société où le travail serait libérateur ?" « Le droit au travail, c'est un non-sens » (Albert Paraz) Pour circuler sur mon lieu de travail, je devais me munir d’un badge en plastique, afin d’ouvrir des portes en verre, fermées pour cause de sécurité.

« Le droit au travail, c'est un non-sens » (Albert Paraz)

Le badge était grand comme une carte bancaire, on le glissait dans son portefeuille, et lorsqu’on rencontrait une porte automatique nous refusant le passage, nous devions sortir cette carte, effleurer un oeil magnétique, qui produisait un bref bip comme seuls les yeux magnétiques en sont capables. Alors coulissaient les deux pans de vitre avec une furtive élégance. Mr.Mondialisation : Le travail, pourquoi ? Repenser la place du travail. Nouveau différé d’indemnisation. Le versement de l’allocation ne débute pas immédiatement à l’inscription auprès de Pôle emploi. Microsoft Word - ANI RAC séance 21mars2014 final - ani_rac_du_22_mars_2014_final.pdf. Décryptage de l’accord Unedic du 22 mars 2014 : régime général, annexe 4 et annexes 8 et 10.

L’analyse fouillée de la nouvelle réglementation révèle qu’elle touchera tous les chômeurs.

Décryptage de l’accord Unedic du 22 mars 2014 : régime général, annexe 4 et annexes 8 et 10

Le croisement des différentes règles qu’elle instaure va fabriquer une machine infernale d’exclusion et de fragilisation, qui poussera chacun à accepter de travailler dans la plus grande précarité, à prendre tous les petits boulots qui se présenteront. Décryptage de l’accord Unedic du 22 mars 2014 concernant les chômeurs du régime général, les intérimaires, les salariés victimes d’un licenciement injustifié, les intermittents du spectacle et les chômeurs seniors. Pour mémoire, 9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté en France. Le développement d’une main d’œuvre malléable découle des options politiques et économiques du gouvernement et des partenaires sociaux signataires. Intermittents, en 2003 déjà. Retour sur l’été 2003 et les derniers soubresauts d’un serpent de mer de la vie sociale française.

Intermittents, en 2003 déjà

Vraies questions et faux débats sur les intermittents. Les intermittents de la colère. Après l’occupation de l’Opéra Garnier, puis du Carreau du Temple à Paris, en mars dernier, une intervention lors du Forum de Chaillot sur l’avenir de la culture en Europe qui s’est tenu à Paris les 4 et 5 avril, les intermittents du spectacle se sont invités, le soir du jeudi 8, au « 20 heures » de France 2.

Les intermittents de la colère

Présenté par David Pujadas, le Journal télévisé a été aussitôt interrompu par la chaîne publique. En cause : l’accord sur l’assurance-chômage des intermittents du spectacle L’objet de ces opérations coups de poing, lancées à l’initiative de la Coordination des intermittents et précaires (CIP) ? La signature de l’accord sur l’assurance-chômage, et notamment celle des intermittents du spectacle, conclu le 21 mars entre les organisations patronales et trois syndicats (la CFDT, la CFTC et FO), tandis que deux autres signifiaient leur opposition (la CGT et la CGC). Travail et automatisation : la fin du travail ne touche pas que les emplois les moins qualifiés. Bernard Stiegler : « l’emploi salarié va devenir minoritaire » Bernard Stiegler lors de son intervention au OuiShare Fest © OuiShare Bernard Stiegler est directeur du groupe de réflexion Ars Industrialis (Association internationale pour une politique industrielle des technologies de l'esprit) et de l’IRI (Institut de Recherche et d’Innovation) qu’il a créé au sein du centre Georges Pompidou.

Bernard Stiegler : « l’emploi salarié va devenir minoritaire »