background preloader

Mcmalgerie

Facebook Twitter

RPZ

rpz

La femme dans l'art. La femme dans l’art – Arts Plastiques. La femme n’a pas toujours été admise dans le champ artistique comme « artiste » à part entière. Pourtant, déifiée, représentée en héroïne durant la Préhistoire et l’Antiquité, c’est assez tardivement qu’elle s’est hissée au rang de créatrice à l’égal de l’homme. L’art du textile était par exemple une de ses activités songeons à Pénélope. C’est au XIX ème siècle qu’elle rentre dans la scène artistique avec une poussée bien revendiquée au XXème siècle. Longtemps, elles ont travaillé dans l’anonymat avec parfois des hommes qui reprenaient leurs oeuvres. Limagedelafemme. Nous avons fêté, le 8 mars, la journée de la femme.

limagedelafemme

Mais qu’est-ce que « la » femme ? Valérie Toranian vient de publier un livre intitulé Pour en finir avec « LA » femme car, en effet, la femme n’est pas une, et l’histoire de l’art nous le montre bien. Depuis la préhistoire, la femme a pris plusieurs images dans la peinture et plus largement dans l’art: muse, mère, putain, modèle, madone, bourgeoise, ouvrière, actrice, danseuse, symbole de liberté, ou de la république.

Cours de Méthodologie - Ecrire un article de presse. Objectif : Ecrire un article de presse nécessite de respecter certaines règles de présentation et d’écriture, ceci dans le but d’atteindre trois objectifs : délivrer une information claire et précise, éveiller la curiosité du lecteur et rechercher sa complicité.

Cours de Méthodologie - Ecrire un article de presse

Comment écrire un article de presse ? 1. La présentation La présentation doit permettre au lecteur d’accéder facilement à l’information, d’y accéder de plusieurs façons en fonction du temps dont il dispose ou de son envie et enfin de trouver de manière efficace et simple les réponses aux questions qu’il se pose. Chronologie des dispositions en faveur de l’égalité des femmes et des hommes – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

1907 : La loi accorde aux femmes mariées la libre disposition de leur salaire. 1909 : Institution d’un congé de maternité de 8 semaines sans rupture de contrat mais sans traitement. 1924 : Les programmes de l’enseignement secondaire ainsi que le baccalauréat deviennent identiques pour les filles et les garçons. 1928 : Congé de maternité de deux mois à plein traitement pour toutes les salariées de la fonction publique. 1936 : Premières femmes sous-secrétaires d’Etat. 1938 : Suppression de l’incapacité civile des femmes. 1944 : Ordonnance accordant le droit de vote et d’éligibilité aux femmes. 1946 : Le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines est désormais inscrit dans le préambule de la Constitution. 1947 : Première femme nommée ministre (santé publique et population). 1965 : Loi de réforme des régimes matrimoniaux qui autorise les femmes à exercer une profession sans autorisation maritale et à gérer leur biens propres.

Chronologie des dispositions en faveur de l’égalité des femmes et des hommes – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

L’inégale répartition des tâches domestiques entre les femmes et les hommes. 29 avril 2016 - En moyenne, les femmes consacrent trois heures trente par jour aux tâches domestiques, contre deux heures pour les hommes.

L’inégale répartition des tâches domestiques entre les femmes et les hommes

Un écart qui peine à se réduire. En moyenne, les femmes consacrent 3h26 par jour aux tâches domestiques (ménage, courses, soins aux enfants, etc.) contre 2h pour les hommes, selon l’Insee [1] (données 2010). A la maison, les hommes s’adonnent volontiers au bricolage (20 minutes quotidiennes contre 5 pour les femmes). Mais les femmes passent deux fois plus de temps que les hommes à faire le ménage et à s’occuper des enfants à la maison. En schématisant, les femmes s’occupent, au quotidien, des tâches les moins valorisées et les hommes de ce qui se voit et dure. Durée moyenne au cours d'une journée (du lundi au dimanche). L’évolution En onze ans, le temps moyen journalier consacré par les femmes au travail domestique a baissé de 22 minutes, passant de 3h48 en 1999 à 3h26 en 2010, celui des hommes a augmenté d’une minute, de 1h59 à 2h.

Sexisme. Le sexisme[1] désigne l'ensemble des préjugés ou des discriminations basés sur le sexe ou par extension, sur le genre d'une personne.

Sexisme

Il s'étend au concept de stéréotype et de rôle de genre, pouvant inclure la croyance qu'un sexe ou qu'un genre serait intrinsèquement supérieur à l'autre[2]. Dans sa forme extrême, il peut encourager le harcèlement sexuel, le viol ou toute autre forme de violence sexuelle[3]. Le sexisme évoque également la discrimination de genre sous la forme des inégalités homme-femme[4]. La thématique du sexisme est abordée par différentes disciplines comme l'analyse des médias, la sociologie, les sciences politiques, la psychologie, ou encore, la philosophie. Définitions et étymologie[modifier | modifier le code] Étymologie[modifier | modifier le code] Selon le bibliothécaire Fred R. Le mot apparaît ensuite pour la première fois dans un dictionnaire américain en 1972 (American Heritage School Dictionary)[8].

Définition[modifier | modifier le code]