background preloader

Réflexions

Facebook Twitter

Animations en bibliothèque. Recommandations pour l'accueil des adolescents en bibliothèque. Adolescents et bibliothèques : attentes et propositions. Les pré-ados et la lecture. Ados et bibliothèques : public spécifique ou nouveaux usages. A l’heure où l’avenir des bibliothèques est étroitement lié aux nouvelles technologies, ressources numériques, jeux, musique dématérialisée…, les jeunes d’aujourd’hui - adultes demain - qui ont grandi dans cette culture semblent un public tout désigné à reconquérir.

Ados et bibliothèques : public spécifique ou nouveaux usages

Or si l’idée d’une section jeunesse est acquise depuis longtemps en bibliothèque, la place de ces adolescents pose encore question : quel(s) espace(s) ? Quels services ? Grand nombre de journées professionnelles posent ces questions, les professionnels se sentant démunis. Cette journée propose d’aborder cette thématique en montrant en quoi le devenir des bibliothèques est associé aux pratiques de ce public adolescent. Intervenants Formation proposée par Lecture Jeunesse. Les jeunes ados et la bibliothèque publique. Tout a commencé par la requête d’une jeune fille de 12 ans.

Les jeunes ados et la bibliothèque publique

Elle demandait la permission d’aller se balader chez Barnes & Noble 1 avec ses copains un jour d’été où la chaleur était accablante. Ils voulaient qu’on les dépose tous là-bas pour qu’ils puissent feuilleter des ouvrages, écouter de la musique, grignoter à la cafétéria et qu’un parent/chauffeur pas trop indiscret vienne les chercher un peu plus tard. Pourquoi ces jeunes ne demandaient-ils pas plutôt qu’on les dépose à la bibliothèque, alors que les bibliothèques à Springfield, Missouri, la ville des auteurs, y sont exemplaires, remplies de livres et de musique, magnifiquement décorées et disposent de cafés accueillants ?

Qu’est-ce qui faisait de la librairie une destination naturelle dans l’esprit de ceux que nous appellerons les jeunes ados 2, alors que la bibliothèque publique n’était pas même envisagée ? Recherche. Les romans pour les grands adolescents : l'éclatement des codes. Si le débat souvent provoqué par la littérature jeunesse est « symptomatique des désaccords liés aux différentes conceptions de l'enfance ou de l'adolescence » [1], on peut supposer que le débat qui a lieu autour de la littérature supposée intéresser ou s'adresser aux « grands adolescents », est loin d'être clos, puisque jamais, comme à notre époque, la conception d'adolescence n'a été aussi extensible, allant jusqu'à rejoindre l'âge que l'on nomme « adulte ».

Les romans pour les grands adolescents : l'éclatement des codes

Si les adolescents ne constituent pas une classe sociale et sont aussi hétérogènes que les classes sociales dont ils sont issus, on constate que depuis une dizaine d'années la conception d'adolescence a évolué avec des interprétations qui englobent une tranche d'âge qui va de 12-15 jusqu'à 25-30 ans. La littérature de jeunesse et les adolescents. Les adolescents ont de quoi lire, ils ont même souvent l’embarras du choix si l’on en croit les rayons des librairies et des bibliothèques où on les invite à se servir.

La littérature de jeunesse et les adolescents

Si toutes, ou presque toutes, les maisons d’édition, grandes et petites, anciennes et nouvelles, ont aujourd’hui un « département » jeunesse, il semble qu’une tendance s’y fait jour, à savoir la part du lion qu’elles réservent aux collections dites pour adolescents et les stratégies qu’elles déploient pour fidéliser ce public qui paraît aussi instable qu’insaisissable. Elles y adjoignent d’ailleurs, l’air de rien, une série de romans « hors collection » copiant, Gallimard en tête avec la publication du livre de Melvin Burgess, Junk, l’idée de s’adresser désormais aussi bien à de jeunes adultes qu’à des adolescents. On peut s’interroger sur de telles démarches. Les adolescents et la bibliothèque. Ce livre, issu d'une commande de la Direction du livre et piloté scientifiquement par le service Études et recherche de la Bibliothèque publique d'information, s'interroge sur les raisons qui conduisent les adolescents à interrompre leur fréquentation de la bibliothèque municipale.

Les adolescents et la bibliothèque

C'est Rennes que Claude Poissenot a choisi pour mener ses enquêtes et entretiens, cherchant à mettre à jour les « principes réels et implicites de sélection du jeune public à la bibliothèque ». Une enquête menée en 1991 a permis de constituer un ensemble de 715 jeunes de douze ans, qui ont été « suivis » pendant cinq années, afin d'évaluer et de comprendre l'évolution de leur pratiques de lecture et de bibliothèques.

L'auteur a, en outre, mené des entretiens approfondis auprès d'une cinquantaine d'entre eux. Les jeunes inscrits et leur devenir S'appuyant également sur les résultats de l'enquête menée en 1988 par François de Singly 1, Claude Poissenot dresse d'abord le portrait des jeunes inscrits. La médiation numérique pour les adolescents en bibliothèque. Des querelles opposent les spécialistes sur la définition de la médiation numérique.

La médiation numérique pour les adolescents en bibliothèque

Cet article vise surtout à relever quelques éléments pour travailler en direction des adolescents, aussi n’entrera-t-il pas dans ces débats. La médiation numérique est ici entendue comme l’accompagnement des jeunes dans l’exploration des usages ou des flux numériques afin d’être en mesure de chercher, de partager, de co-créer des savoirs et des pratiques, et de parvenir à s’auto-former pour suivre les évolutions de ces usages et de ces flux. Adolescents et bibliothèque : quelle genre de fréquentation ?