background preloader

Les pratiques de lecture des Français

Facebook Twitter

Enquête sur les pratiques culturelles des Français - 2008. Enquête : quelles pratiques /attiudes du lecteur français de roman. Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?) Publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier.

Les résultats n’ont en effet pas vocation à être vendus, mais seront simplement publiés dans des revues scientifiques et diffusés gratuitement. Et son message reste simple : « Si vous souhaitez me donner un coup de main en diffusant mon annonce auprès de vos lecteurs/followers, cela me permettra d’obtenir des résultats de recherche robustes sur un domaine particulièrement important à une époque où la lecture de romans perd du terrain, avec les conséquences désastreuses que nous connaissons tous. » VIDEO : Evolution des pratiques de lecture (Syndicat de la librairie française) Oui, les jeunes Français lisent encore ! Lire pour le plaisir, pour se détendre ou pour s'évader, les jeunes Français sont loin d'avoir délaissé les livres pour la télévision ou le smartphone.

Plus d'un jeune sur deux lit au moins une fois par semaine, et ce sont les enfants du primaire qui sont les plus intéressés, puisqu'en moyenne ils lisent trois fois plus qu'un lycéen lambda. Il y a en effet un décrochage à partir du collège, car le taux de lecture baisse alors drastiquement. Si les jeunes préfèrent de loin les romans de science fiction et d'aventures, les grands classiques ne sont pas oubliés pour autant. Avec un rapport à la lecture qui reste genré : les filles lisent en moyenne une heure de plus que les garçons par semaine. L'étude réalisée par l'institut de sondages Ipsos (voir en bas de page) révèle également l'importance et l'influence de l'entourage familial dans le choix des livres.

Écouter 1 min "Quand il y a peu de livres à la maison, les enfants lisent moins. " A écouter > Le journal de la Culture de Zoé Sfez. Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture. On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu !

Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ? L'être humain ne serait-il pas aujourd'hui en train de muer, de muter, de s'extraire de sa peau d'« animal lecteur » pour en revêtir une nouvelle, incertaine encore ?

C'est en tout cas le diagnostic que dressent les observateurs les plus inquiets – ou les plus perspicaces... – face à ce qu'il est devenu commun d'appeler la « crise de la lecture ». “Plus que jamais auparavant, l'écrit est partout dans nos vies…” « Nous sommes dans un moment de mutation, c'est certain. Robert Darnton : lecture papier VS numérique : une compatibilité ? Aux Etats-Unis le livre numérique représente déjà 10% des ventes.

C'est une chance pour l'ensemble de l'édition et l'opportunité d'une véritable démocratisation des savoirs, estime l'historien Robert Darnton, responsable des bibliothèques de Harvard. Suite de notre dossier spécial Salon du livre qui ouvre ses portes ce vendredi 18 mars à Paris. Le livre dématérialisé va-t-il détrôner le livre papier ? La question semblait futuriste lorsque, en 2000, au Salon du livre, le grand public eut l'occasion de manipuler les premiers lecteurs de livres numériques - il s'agissait alors d'épaisses tablettes, pesant près de 1 kilo, dotées d'un écran rétroéclairé à cristaux liquides et d'une mémoire capable de stocker au plus 15 000 pages. Dix ans plus tard, les évolutions techniques ont changé la donne. Le livre électronique est une réalité. Ainsi vivent les textes « Les textes n'ont jamais été stables. Je demeure pourtant résolument partisan du libre accès de tous au livre, à tous les livres.

Internet et la sociabilité littéraire (JM Leveratto, M. Leontsini) Lecture papier ou numérique : deux pratiques compatibles, Robert Darnton. Le cas des clubs de lecture.