background preloader

Publicité mensongère ou trompeuse

Facebook Twitter

Intermarché épinglé pour une publicité mensongère. CONSOMMATION Une association porte plainte contre le distributeur qui affirme vendre du poisson issu de la pêche durable...

Intermarché épinglé pour une publicité mensongère

A.C. avec AFP Publié le Mis à jour le L'association BLOOM, qui a pour objectif de sensibiliser à la protection des écosystèmes marins, a porté plainte contre le géant de la distribution Intermarché pour publicité mensongère dans une campagne vantant ses pratiques de pêche. «Intermarché a produit une campagne de publicité qui vante les mérites de ses pratiques de pêche et qui estampille ses produits de pêche d'un label, qui n'en est pas un, de pêche responsable alors que, pour certains des poissons mentionnés explicitement, il s'agit d'espèces capturées avec des chaluts déployés dans les très grandes profondeurs des océans», a expliqué mercredi à l'AFP Claire Nouvian, présidente de BLOOM.

La plainte, déclarée valable par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), sera examinée vendredi par le Jury de déontologie publicitaire. Intermarché réplique. Publicité mensongère : Nokia présente ses excuses - High-Tech. Le géant des télécoms Nokia a présenté jeudi ses excuses après la diffusion d'une campagne publicitaire qui laissait croire qu'une vidéo avait été filmée avec son nouveau smartphone Lumia 920 alors qu'un tout autre matériel de prise de vue avait servi au tournage.

Publicité mensongère : Nokia présente ses excuses - High-Tech

"Nous présentons nos excuses pour la confusion que nous avons créée", a écrit Nokia dans un article de blog titré "des excuses sont dues". Dans le clip vidéo projeté mercredi à la conférence de presse du lancement du nouveau produit phare de la marque, le smartphone Lumia 920, le reflet d'une vitre révèle que la vidéo n'a pas été tournée avec un téléphone mobile, mais avec un autre équipement de prise vue. "Dans le but de montrer les atouts de la stabilisation optique de l'image (OIS) (qui élimine les images floues et améliore les images prises en faible luminosité, ndlr), nous avons produit une vidéo qui simule ce que nous serons capables de produire avec l'OIS", peut-on y lire. Nokia dépassé par la concurrence. Publicité trompeuse : Candia condamnée.

Après deux ans de procédure, la CLCV a obtenu la condamnation en première instance de la société Candia pour publicité trompeuse sur son produit « Silhouette Active ».

Publicité trompeuse : Candia condamnée

Présentée comme un coupe-faim et vendue deux fois plus cher que les produits de sa catégorie, cette briquette de lait enrichi en acides gras végétaux n’a jamais fait la preuve de son efficacité. Le produit a été mis sur le marché en 2008 alors qu’un an auparavant l’Agence française de sécurité alimentaire avait rendu deux avis négatifs sur son soi-disant « principe actif ». Les experts de l’agence indiquaient notamment que les informations fournies « ne permettaient pas de considérer comme scientifiquement fondées les allégations proposées ». Devant une tromperie aussi évidente, la CLCV a saisi le tribunal d’instance de Paris afin de mettre un terme à une communication manifestement déloyale. Le tribunal nous a donné raison. Carrefour condamné pour ses promos bidons. Actu Carrefour vient de se faire condamner pour publicité mensongère.

Carrefour condamné pour ses promos bidons

Les produits de son catalogue promotionnel n’étaient plus disponibles en rayon. Une décision judiciaire dont feraient bien de s’inspirer certains magasins Leclerc. Quand on promet du foie gras à bon prix, il faut que le consommateur puisse trouver le produit en question en rayon. Pour avoir oublié ce principe, Carrefour va devoir payer le prix fort : 750 000 € d’amende. Le distributeur doit se réapprovisionner La réglementation sur ce point est sans ambiguïté : aucune publicité de prix ne peut être faite sur un article non disponible à la vente. Le commerçant peut s’affranchir de cette règle uniquement si sa publicité mentionne son stock de produits disponibles et si ce stock est proportionné à la campagne publicitaire. La condamnation de Carrefour devrait inciter ses concurrents, et en particulier certains magasins Leclerc, à réfléchir.

Pub mensongère : Nutella condamné aux Etats-Unis. Et en France. Ferrero va devoir passer à la caisse.

Pub mensongère : Nutella condamné aux Etats-Unis. Et en France

Accusé par une mère de famille californienne d’avoir floué les consommateurs en vantant son produit comme « un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux », la firme italienne va verser jusqu’à 4 dollars (3 euros) par pot acheté récemment aux Etats-Unis. Elle va devoir aussi « modifier certaines déclarations marketing (sur son site, dans les spots télévisés, etc..) sur le Nutella ». Tout adepte de la plongée de cuillère dans le pot de Nutella se pose donc immédiatement la question : « Pourrais-je aussi être dédommagé pour mes achats en France » ? Car chez nous aussi Nutella loue, dans ses réclames, l’utilité de ses tartines au petit dej’. Dans une pub Nutella (comme on peut le voir là et là et là) diffusée en France, on trouve en général : des enfants très actifs une maman-poule qui sourit une table bien remplie deux tartines de Nutella par personne On retrouve bien la maman-poule, les enfants rieurs, la table bien remplie, des tartines...