background preloader

English teacher

Facebook Twitter

Dix non dits ou la face cachée du métier d’enseignant. Secrets of teachers who love their jobs: always be a learner. A few weeks ago, I published an article called 7 ways for teachers to beat the Sunday blues.

Secrets of teachers who love their jobs: always be a learner

It was shared over 12,000 times on Facebook, which gives you an idea of how many teachers can relate to that feeling of work-related anxiety on the weekends. But a handful of teachers on social media commented that they don’t experience this phenomenon. And that got me wondering: what is their secret? As much as I loved teaching, I wasn’t always excited about the prospect of facing Monday morning, and I had many days when I couldn’t wait for 3 pm to arrive. So I put out a call in the Encouraging Teachers Facebook group: How many of you genuinely love your job everyday and can’t wait to get to work? I was blown away by the number of teachers who volunteered to share how they maintain their enthusiasm for our profession. A middle school special education teacher named Janel is up first. 1. 2. It is exciting to know I get a fresh start to a new week. 3. 4. 5. 6. Un portrait-robot du professeur idéal.

Les parents attendent surtout des enseignants qu'ils développent le «potentiel» des enfants.

Un portrait-robot du professeur idéal

Le prof rêvé des parents? Il développe les compétences personnelles des élèves (38 % le souhaiteraient), les aide à avoir confiance en eux (26 %) et les prépare à s'insérer dans la société (22 %). Telles sont les conclusions d'un sondage OpinionWay sur le métier d'enseignant réalisé pour l'enseignement catholique et l'Apel (Association de parents d'élèves de l'enseignement libre)*. Mais des attentes à la réalité, il y a une marge… Pas moins de 20 points d'écart pour le premier item. À l'inverse, la transmission des savoirs est jugée trop centrale. Malgré tout, une écrasante majorité de parents (70 %) conserve «une image positive du métier». Quid de l'exercice du métier? Interrogés sur les changements souhaitables, enseignants et parents mettent en avant le travail en petits groupes (respectivement 94 et 90 %) ainsi que l'individualisation des parcours (69 et 72 %). What an Effective Teacher's Classroom Looks Like.

20 Signs You’re Actually Making A Difference As A Teacher. Other Data: 20 Signs You’re Actually Making A Difference As A Teacher by Saga Briggs, opencolleges.edu.au You plan.

20 Signs You’re Actually Making A Difference As A Teacher

You assess. You network. You collaborate. You tweet, differentiate, administer literacy probes, scour 504s and IEPs, use technology, and inspire thinking. » L’Anglais pour les dyslexiques–une piste à explorer I TEACH ENGLISH. Un outil intéressant, car peu d’ouvrages sont consacrés à l’apprentissage de l’anglais LV par les élèves dyslexiques.

» L’Anglais pour les dyslexiques–une piste à explorer I TEACH ENGLISH

Pour être honnête et pour l’avoir lu dans son intégralité, on peut douter de l’efficacité de certains choix que l’auteur présente comme étant une “méthode” en soi : par exemple, le code couleur grammatical est complexe au point que l’on est en droit de se demander si même des élèves ne présentant aucun trouble de l’apprentissage n’auraient pas des difficultés à se l’approprier (en tout cas, dans le contexte de l’enseignement en groupe-classe). Par exemple, d’un point de vue linguistique (hard-core), on peut comprendre qu’un adjectif et un participe passé partagent certains traits fonctionnels, mais de là à choisir la même couleur pour les deux… En tout état de cause, il s’agit clairement d’un a priori de ma part ; seule l’utilisation avec des élèves de cette méthode permettra de la valider ou non. Résumé de l’auteur : GOLLIET, Odile (2011). Le present simple (anglais) Palier 1.

To be. » L’Anglais pour les dyslexiques–une piste à explorer I TEACH ENGLISH. TICE et Langues Vivantes. EDU'bases langues vivantes - Langues vivantes - Cadre européen commun de référence (CECRL) Le CECRL : une base européenne pour l'enseignement des langues Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) est le fruit de plusieurs années de recherche linguistique menée par des experts des Etats membres du Conseil de l'Europe.

Langues vivantes - Cadre européen commun de référence (CECRL)

Publié en 2001, il constitue une approche totalement nouvelle qui a pour but de repenser les objectifs et les méthodes d'enseignement des langues et, surtout, il fournit une base commune pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats. En ce sens, il est susceptible de favoriser la mobilité éducative et professionnelle. Télécharger le CECRL (896,37 ko) Ce n'est ni un manuel ni un référentiel de langues. Le cadre est un outil conçu pour répondre à l'objectif général du Conseil de l'Europe qui est de " parvenir à une plus grande unité parmi ses membres " et d'atteindre ce but par l'" adoption d'une démarche commune dans le domaine culturel ". Le cadre introduit au moins quatre nouveautés : La notion de " tâche "

6e.