background preloader

ECONOMIE INTERNATIONALE

Facebook Twitter

La remise à zéro globale de l’économie a commencé, place nette au Gouvernement Mondial Par Brandon Smith. Par Brandon Smith – Le 9 décembre 2015 – Source alt-market Dans mon dernier article, j’ai souligné la tendance délibérée vers uneharmonisation forcée des économies nationales et des politiques monétaires, ainsi que l’objectif de la fin ultime des mondialistes : un système unique de monnaie mondiale contrôlée par le Fond monétaire international et, par extension, la gouvernance mondiale, les internationalistes se référant parfois, dans leurs moments publics les plus honnêtes, au nouvel ordre mondial.

La remise à zéro globale de l’économie a commencé, place nette au Gouvernement Mondial Par Brandon Smith

Le schéma pour le nouvel ordre mondial, selon les aveux des internationalistes, peut ne pas inclure le maintien de la domination géopolitique et économique par les États-Unis. Comment on aurait forcé la Suisse à abandonner la couverture-or. Par Jane H Ingraham, the New American. Horizons et débats avait publié en juin 2002, un article de Jane H.

Comment on aurait forcé la Suisse à abandonner la couverture-or. Par Jane H Ingraham, the New American

Ingraham paru le 13 octobre 1997 dans la revue «The New American» et décrivant « les dessous et conséquences des attaques que les Etats-Unis menaient alors contre la Suisse ». Prochaine débâcle financière mondiale ? Des signes clairs montrent que la grande crise des dérivés vient de commencer (Economic Collapse) Warren Buffett avait appelé une fois les crédits dérivés comme étant des «armes financières de destruction massive», et il était inévitable qu’ils allaient commencer à faire des ravages sur notre système financier à un certain point.

Prochaine débâcle financière mondiale ? Des signes clairs montrent que la grande crise des dérivés vient de commencer (Economic Collapse)

Alors que les choses peuvent sembler quelque peu calme à Wall Street pour le moment, la vérité est que beaucoup de difficultés sont en train de bouillonner juste sous la surface. Comme vous le verrez ci-dessous, quelque chose est arrivé à la mi-Septembre qui exigeait une hausse sans précédent de 405 milliards de dollars de garanties du Trésor sur les prises de pension. Je sais – ca semble très compliqué, donc je vais essayer de le décomposer plus simplement pour vous. Il semble que certaines très grandes institutions ont commencé à rencontrer une quantité importante de problèmes à cause des choix irresponsables qu’ils ont fait. J’avais averti de tout ça et que ça arriverait, encore et encore. Les chiffres montrent qu’une récession majeure a déjà commencé.

La plus grande banque du monde occidental vient juste de déclarer que l’économie mondiale est “déjà en récession”.

Les chiffres montrent qu’une récession majeure a déjà commencé

Selon le géant bancaire britannique HSBC, le commerce mondial est en baisse de 8,4 % jusqu’à maintenant sur l’année en cours, et le PIB mondial exprimé en dollars américains, est en baisse de 3,4 %. 62 pays s’accordent pour lutter contre l’évasion fiscale des multinationales. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Michel Un accord politique à 62 pays contre l’évasion fiscale des multinationales telles que Apple, Google ou Amazon, susceptible de coûter à ces dernières entre 100 et 240 milliards de dollars d’impôts sur les sociétés par an (89 à 213 milliards d’euros)… L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a annoncé, lundi 5 octobre, avoir obtenu un large consensus sur son plan de lutte contre « l’optimisation fiscale agressive » des grands groupes – pratique consistant à user d’artifices comptables, pour délocaliser les profits dans des paradis fiscaux où ils n’ont aucune activité réelle.

62 pays s’accordent pour lutter contre l’évasion fiscale des multinationales

Affecté par la baisse du yuan, le pétrole chute à New York. Les cours du pétrole ont chuté mardi 11 août à New York à leur plus bas niveau depuis plus de six ans, à la suite d’une dévaluation inattendue de la monnaie chinoise, le yuan.

Affecté par la baisse du yuan, le pétrole chute à New York

Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a cédé 1,88 dollar, à 43,08 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau auquel il n’était plus retombé depuis mars 2009. Lire aussi : Pourquoi la Chine dévalue le yuan Cette baisse de près de 5 % des cours à New York est « vraiment incroyable », a estimé Bob Yawger, de Mizuho Securities, qui note qu’elle était particulière aux prix du brut, ceux de l’essence n’enregistrant qu’un déclin limité.

Agences de notation : ces startups qui tentent de s'imposer aux côtés des "Big Three" La puissante organisation dont personne ne parle : l'OSC. Egalite et Réconciliation. Le débat actuel sur la dette grecque a donné lieu à toutes sortes de menaces, d’abord contre le gouvernement Tsípras, puis contre les électeurs grecs.

Egalite et Réconciliation

S’abstenant d’entrer dans une discussion sur la partie odieuse de cette dette, Thierry Meyssan observe la campagne internationale contre la sortie de la Grèce de la zone euro. Il met en lumière le projet historique de l’Union et de l’euro, tel que formulé en 1946 par Churchill et Truman, pour conclure que la Grèce est aujourd’hui piégée par l’environnement géopolitique international et non pas par sa situation économique. Joseph Retinger, ex-fasciste polonais devenu agent britannique. Dans le cadre de ses fonctions au MI6, il fonda l’European League for Economic Cooperation dont il devint le secrétaire général. Les maitres des monnaies. David Graeber : « La façon la plus simple de désobéir à la finance, c'est de refuser de payer les dettes.

Basta !

David Graeber : « La façon la plus simple de désobéir à la finance, c'est de refuser de payer les dettes

Leaving Facebook... Les réserves d'or du Venezuela - Partie 1. 20 banques européennes qui mettent l'économie mondiale en danger. Plusieurs établissements français perdraient des centaines de milliards en cas de nouvelle crise financière.

20 banques européennes qui mettent l'économie mondiale en danger

Quelles banques sont susceptibles de "créer ou de prolonger" une crise financière mondiale ? C'est pour répondre à cette question qu'a été créé en 2009 The Volatility Institute. Un nouvel arrivant aux parents bien nés : couvé par la Stern School of Business, l'école de commerce de l'Université de New York, il est dirigé par Robert Engle, prix Nobel d'économie en 2003.

TAFTA et ses dangers : l'exemple de l'eau.