background preloader

Bienfaits nutritionnels

Facebook Twitter

Pourquoi la cuisine japonaise est la plus saine du monde ? Bienfaits des sushis. L’ Alimentation japonaise Des ingrédients « santé »

Bienfaits des sushis

Cuisine japonaise : délicieuse et diététique. Origine et bienfaits des sushis. Certes la cuisine japonaise ne se résume pas aux sushis, mais au même titre que la baguette désigne la France, ils évoquent à eux seuls l'archipel nippon.

Origine et bienfaits des sushis

Une spécialité ancestrale Basiquement, les sushis sont de petites spécialités japonaises, dont les ingrédients principaux sont le riz et le poisson cru, produits essentiels sur l'archipel nippon. Mais ils sont bien plus que ça. Pour preuve, la préparation des sushis est considérée comme un art au Japon. On dit même qu'il faut 10 années de pratique avant d'acquérir le titre de sushiya (maître sushi). Manger au restaurant japonais sans trop de calories. Contrairement à ce que l’on peut croire, manger au restaurant ne fait pas toujours grossir, à condition de savoir choisir les bons plats et d’éviter ceux qui sont trop caloriques.

Manger au restaurant japonais sans trop de calories

Les restaurants japonais ont l’avantage de proposer une carte variée et des plats peu caloriques. Tour d’horizon de la cuisine japonaise Ce n’est plus un scoop pour personne, les Japonais sont réputés pour leur longévité. À l’origine d’une telle espérance de vie, il y a bien évidemment l’alimentation. Les sushis, sashimis et makis apportent des oméga-3 et une certaine quantité de protéines. La fameuse soupe miso, la salade de choux et la petite quantité de riz qui les accompagnent les transforment en un repas idéal pour garder la ligne. Choisir ses plats : les règles à suivre Face à une carte variée et un grand choix de plats, comment s’y retrouver et composer un menu à la fois succulent et diététique ? Combien de calories dans un sashimi ? On a tendance à penser que les sashimis sont peu caloriques, car ils consistent en des tranches de poisson cru.

Combien de calories dans un sashimi ?

C’est une grosse erreur que de penser ainsi. Ne serait-ce que le fait de tremper les tranches dans une sauce avant de les déguster augmenter la valeur calorique du sashimi. Combien de calories dans un sushi ? Définis comme des aliments sains et légers, les sushis apportent cependant une quantité de calories non négligeable.

Combien de calories dans un sushi ?

Du moins, l’apport calorique sera plus ou moins important en fonction de la façon dont ils consommés. Les apports caloriques des sushis Dans son livre intitulé « Eat to lose, eat to win » (publié en 2013), la Dr Rachel Beller est formelle : les sushis sont caloriques, presque autant qu'un burger ! Pris par pièce, on n’y voit que du feu. Par exemple, un sushi crevette contient 40,60 kcal (soit 40 600 cal) et un sushi thon albacore possède 44,4 kcal (soit 44 400 cal). Là où ça corse, c’est lorsque les sushis sont commandés en plateau. Limiter les calories du sushi Même après plusieurs plateaux et pièces de sushis pendant le déjeuner, on atteint difficilement 1 000 kcal ce qui n’est donc pas grand-chose par rapport aux 2 500 kcal journalières dont a besoin un homme exerçant une activité physique modérée (2 000 kcal dans le cas d’une femme).

Réagir à cet article. Les bienfaits de la l'alimentation japonaise. On entend beaucoup parler de la cuisine japonaise, en particulier de ses atouts diététiques.

Les bienfaits de la l'alimentation japonaise

Quels sont les aliments clés du régime nippon ? En quoi cette alimentation est-elle bénéfique pour la santé ? Zoom sur les secrets d’une cuisine qui a tout bon. Des aliments bien choisis La cuisine japonaise est saine et sobre. Des qualités conférées par le bon choix des ingrédients. La saveur umami serait bénéfique pour la santé. GLUTAMATES.

La saveur umami serait bénéfique pour la santé

Lorsque l'on pense aux saveurs, on en cite généralement quatre : le sucré, le salé, l'acide et l'amer. Pourtant, il en existe une cinquième, dont vous n'avez peut-être jamais entendu parler : la saveur umami, signifiant "goût savoureux" en japonais. Découverte au début du XXe siècle, ce n'est qu'en 1985 qu'elle est reconnue officiellement comme une saveur. L'umami correspond au goût des glutamates, additifs alimentaires souvent utilisé dans certains plats pour en rehausser le goût.

Cette saveur est généralement décrite comme un goût plaisant de "bouillon" ou de "viande" avec une sensation appétissante durable. Japon : Umami, la cinquième saveur. Ulysse | • Mis à jour le | Par Shinji Nohara.

Japon : Umami, la cinquième saveur

Traduit du japonais par Junko Saïto Tout comme la cuisine française ne se limite pas au foie gras et aux escargots, la cuisine japonaise a d'autres mets que le sushi et le sashimi. Pour mieux connaître l'art culinaire nippon, il faut comprendre le sens du mot umami. Umami: la saveur de l'évolution. À quoi sert l’umami?

Umami: la saveur de l'évolution

Personne ne le sait vraiment. Mais il y a beaucoup plus d’umami dans nos régimes alimentaires que dans ceux des premiers humains, ou même ceux d’avant la naissance de la civilisation. Umami. C’est LE mot dont tout le monde parle dans le monde culinaire en ce début de XXIe siècle. Umami: tout ce qu'il faut savoir sur cette cinquième saveur. Souvenez-vous, à l'école primaire, on nous apprenait que la langue dispose de récepteurs spécialisés capables de ressentir quatre goûts fondamentaux: le salé, le sucré, l'acide et l'amer.

Umami: tout ce qu'il faut savoir sur cette cinquième saveur

On nous a menti! Il existe une cinquième saveur, mise à jour au début du XXe siècle par un chercheur japonais, qui fait en ce moment son grand coming-out en Occident: l'umami ,­ prononcez "oumami". Ce drôle de mot, contraction de "umai" (délicieux) et "mi" (goût), se traduit littéralement par "goût délicieux". Umami. L’umami, le cinquième goût délicieux. Cours de biologie, classe de 5ème B : nous apprenons avec stupeur que la langue contient 4 récepteurs correspondants aux 4 goûts de base : amer, salé, sucré, acide. Il y a quelques mois, deuxième choc : il y en aurait un cinquième et on nous l’avait pas dit. Brillat Savarin avait presque mis le doigt dessus en parlant d’Osmazome, mais nous conviendrons que cette découverte est restée discrète, et que le concept n’est pas vraiment parvenu jusqu’au grand public. Nutrition : Umami et kokumi, ces goûts bénéfiques pour la santé. Nous les occidentaux, avons un siècle de retard dans l’utilisation culinaire de routine de ces saveurs aux bénéfices précieux, écrivent ces experts.