background preloader

Education positive

Facebook Twitter

J'ai tout essayé ! par Isabelle Filliozat. Essais et documents «»de Read the summary in English Rebelliousness, tears and rage : Getting through ages one to five “I’ve tried everything but nothing works. He just keeps at it!” An often heard complaint from exhausted, frustrated parents. Fights about getting dressed, cleaning up, leaving for school or going to bed. Opposition, pleurs et crises de rage : traverser sans dommage la période de 1 à 5 ans. « J’ai tout essayé, rien n’y fait, il continue ! Dessins d'Anouk Dubois Les auteurs Read the biography in English Isabelle Filliozat is a psychotherapist and the mother of two children. Comment vous est venue l'idée d'écrire des ouvrages de psychologie ? C'est le jury de mon mémoire de psychothérapeute en Analyse Transactionnelle qui m'y a fortement incitée. A quel courant psychologique vous rattachez-vous ? Au courant humaniste qui ne cultive pas l'introspection dans le vide.

Vous proposez aujourd'hui "365 exercices de vie jour après jour". Pratiquez-vous ces exercices ? En savoir plus. L'éducation de nos enfants - Les alternatives aux punitions. Il est également possible de renforcer un bon comportement en épargnant à l’enfant quelque chose qu’il n’aime pas : faire la vaisselle, se lever de bonne heure, tondre le gazon, etc. Notes Si nous avions absolument besoin de 200$ par semaine pour survivre, que ferions-nous avec seulement 150$? Probablement que pour un temps nous pourrions nous dépanner avec nos réserves, mais ce serait une situation anxiogène. Si ce manque d’argent perdurait, le stress, la colère, l’impuissance, l’impatience deviendraient probablement de plus en plus présents dans notre quotidien n’est-ce pas?

L’argent ne préoccupe pas le jeune enfant, l’attention si. Le renforcement est une excellente source d’attention, assurons-nous d’en fournir suffisamment à l’enfant. Nous serions alors tous perdants. Précautions Renforcement : Avantages L’avantage majeur des renforcements est de contribuer à développer l’estime de soi et la confiance en soi de l’enfant. Et si on allait à la vitesse des élèves ? Les fondamentaux Que savons-nous sur les apprentissages fondamentaux ? Le Conseil national des programmes entame ses travaux sur les contenus des enseignements. L’occasion de s’interroger en termes d’innovation sur les manières les plus efficaces d'apprendre et d’enseigner pour les enseignants.

Apprendre les mathématiques : et si on allait à la vitesse des élèves ? Caroline Dhô, enseignante et formatrice dans le 1er degré à Marseille. Echanger, mutualiser Enseignement des humanités (accès limité – sur inscription) Plus de maitres que de classes ! Manipuler et écrire en maths Cycles 1 et 256 contributeurs (accès limité – sur inscription) Formation pour les enseignants des cycles 1 et 2 de Grenoble 3 Des ressources pour la classe Deux professeurs des écoles publient quelques unes de leurs séquences de CE1 : Numération, Français, Informatique, Mathématiques… Focus sur les équipes Apprendre à apprendre Permettre aux élèves de donner du sens aux apprentissages par des situations problèmes.

Écoute active. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écoute active est un concept développé à partir des travaux du psychologue américain Carl Rogers[1]. Elle est également nommée écoute bienveillante. Initialement conçue pour l'accompagnement de l'expression des émotions, elle est opérationnelle dans les situations de face-à-face où le professionnel écoute activement l'autre. Elle consiste à mettre en mots les émotions et sentiments exprimés de manière tacite ou implicite par l'interlocuteur. L'écoute active est plus fine que la reformulation en ce qu'elle ne se limite pas à dire autrement ce qu'une personne vient d'exprimer, mais de décoder la dimension affective généralement non verbalisée.

Dans les entretiens d'aide[modifier | modifier le code] L'écoute active est initialement une technique d'accompagnement. L'écoute active n'est pas seulement la perception des besoins mais d'abord un comportement à adapter. [modifier | modifier le code] Critique[modifier | modifier le code] Empathie. Évaluer pour valoriser : changement d’ambiance. Que ce soit celle d'élèves, de professeurs ou d'employés, l’évaluation par une «autorité» est presque toujours stressante : positive ou négative, l’évaluation aura des conséquences. En ce qui concerne les apprentissages, on ne voit pas beaucoup d’avantages pour l’individu de ces évaluations «classifiantes». Quand un individu sort d’une évaluation complètement démoli, on se dit qu’il doit bien y avoir une manière d’évaluer et de donner envie de s’améliorer, pas de décourager.

Le bon prof Sur les forums étudiants aussi bien que dans les recherches universitaires, les caractéristiques communes des «bons profs» comprennent le respect des étudiants. Parmi les défauts les plus universellement détestées des profs, les commentaires négatifs et dénigrants sont en haut de liste. Par ailleurs, leurs caractéristiques les plus appréciées concernent le niveau d’exigence élevée et les évaluations objectives et justes. Dans «Évaluation et rétroaction: comment en tirer profit?» Références. Et si on valorisait les comportements positifs? Vendredi, 10 avril, 2015 - 10:28 - Réseau d'information pour la réussite éducative (CTREQ) Selon le MELS, les élèves ayant des troubles du comportement sont ceux dont les probabilités de quitter l’école sans un diplôme d’études secondaires sont les plus élevées.

Il devient essentiel de privilégier des interventions efficaces dans la scolarité de ces élèves pour éviter les retards scolaires et promouvoir leur réussite éducative. Le soutien au comportement positif (SCP), un système reconnu efficace pour la prévention des difficultés comportementales. Bruno Hubert, chargé de la veille et du RIRE bruno.hubert@ctreq.qc.ca. La psychologie positive | Outils | Le site de Florence Servan-Schreiber. La psychologie positive est « la science du bonheur ». Ses fondateurs en ont eu l’idée en constatant qu’entre 1967 et 2000, quatre-vingt-quinze pour cent des études scientifiques publiées en psychologie portaient sur les maladies mentales, la dépression et l’anxiété.

Et seulement une sur vingt s’intéressait à la joie, au bonheur et au bien-être. La discipline était pour eux, « malade de sa propre recherche ». Le manifeste rédigé à sa naissance en 1998 la définit comme « l’étude scientifique des forces et des qualités qui permettent aux individus et aux communautés de s’épanouir ». En deux mots, elle étudie les émotions, les traits de personnalité et les institutions QUI MARCHENT. La psychologie positive n’est pas la pensée positive parce que : Elle est basée sur des expériences scientifiques qui peuvent être reproduites. 3 kifs par jour est l’interprétation personnelle que j’ai fait de l’apprentissage de cette discipline.

TEDxLyon - Claire Blondel - L'éducation positive.