background preloader

Les conséquence des algorithme

Facebook Twitter

10 algorithmes informatiques qui règnent déjà sur le monde. Restez curieux.

10 algorithmes informatiques qui règnent déjà sur le monde

Suivez nous ! Vous ne vous en rendez sûrement pas compte mais votre quotidien est dominé par des formules mathématiques particulièrement élaborées que l’on appelle : algorithmes informatiques. Ces derniers sont présents partout : lorsque vous achetez sur Internet, lorsque vous recherchez quelque chose dans un moteur de recherche et même dans la musique ! DGS vous dévoile les 10 algorithmes qui dominent le monde d’aujourd’hui. 1. Il fut un temps où de nombreux moteurs de recherche se battaient pour la suprématie d’Internet (vous vous souvenez de Lycos, Alta Vista, AOL ?). 2. Si cela peut être dur à avouer, beaucoup d’entre nous adorent passer le temps en parcourant notre fil d’actualité Facebook pour voir les dernières news de nos amis ou des pages que nous « likons ». 3. L’industrie des sites de rencontres représente environ deux millions de dollars de profits. 4.

Les algorithmes qui réduisent les données pour gagner de l’espace sont légion. 6. 7. 8. 9. 10. Algorithme, définition de la notion d'algorithmique. Définition : qu’est-ce qu’un algorithme et à quoi cela vous sert-il au quotidien ? (Suite de la série de billets livrant les définitions des acteurs de l’industrie de concepts clés de la publicité en ligne.)

Définition : qu’est-ce qu’un algorithme et à quoi cela vous sert-il au quotidien ?

Romain Gauthier, directeur commercial, MediaMath : «Un algorithme est un ensemble successif de règles ou de consignes nécessaires à l’accomplissement d’une tâche spécifique, ou à la résolution d’un problème mathématique donné. Dans le contexte du marketing, des algorithmes sont appliqués aux données sur les consommateurs pour déterminer la combinaison exacte en termes d’audience, de médias et de message qui est la plus susceptible d’aboutir à un évènement de conversion (lead, clic, achat online, appel, visite en magasin, etc.).

L’algorithme du système d’exploitation marketing de MediaMath, surnommé « le cerveau », utilise des méthodes d’apprentissage automatiques afin de déterminer les types d’impressions qui répondront le mieux aux objectifs que s’est assigné le marketing, par exemple des objectifs de notoriété ou de conquête de nouveaux clients. Pour rappel… Google modifie son algorithme: quelles conséquences pour cet "Armageddon mobile" ? - Numerik. Surnommé "Armageddon mobile" par les professionnels de l'optimisation du référencement sur le Web, ce 21 avril est le jour où Google lance un nouvel algorithme de recherche pour sa plateforme mobile.

Google modifie son algorithme: quelles conséquences pour cet "Armageddon mobile" ? - Numerik

L'idée ? Faire en sorte que les sites web compatibles avec les appareils mobiles (smartphones et "phablets", ces smartphones avec écran extra-large) apparaissent en première position sur le moteur de recherche américain. Inversement, les pages web non optimisées sur ces supports (textes trop petits, liens minuscules, caractères et photos disproportionnés à l'écran) seront, elles, fortement dévaluées.

Un véritable enjeu, surtout quand on sait que la grande majorité des internautes (entre 66 % et 80 %, suivant les études) ne va jamais au-delà de la première page sur Google. "Le fait de ne pas être bien référencé sera évidemment négatif pour les sites concernés", explique Jean-Louis Lauwers, Chief Product Officer chez Woorank, une société d'analyse et de référencement de sites web. Les conséquences inattendues de la régulation financière : pourquoi les algorithmes génèrent-ils de nouveaux risques sur les marchés financiers ? 1 Ainsi du « capitalisme patrimonial » proposé par Aglietta (1998), ou du « finance led growth regime(...) 1À la suite des réponses données à la stagflation des années 1970 et du début des années 1980, un nouveau régime d’accumulation s’est progressivement mis en place dans les économies de type capitaliste dites développées.

Les conséquences inattendues de la régulation financière : pourquoi les algorithmes génèrent-ils de nouveaux risques sur les marchés financiers ?

S’il a été désigné par des noms différents1, ce nouveau régime trouve son trait caractéristique dans le phénomène couramment nommé « financiarisation » (Guttmann, 2008). Il s’agit d’un régime d’accumulation entraîné par la finance et fondé sur l’impératif de liquidité (Orléan, 2011) : la doxa construite autour de la théorie de l’efficience des marchés financiers a ainsi légitimé des positions prises par les intérêts financiers, constitués afin d’accroître leur contrôle sur le processus d’accumulation (Coriat, Boyer, 2008 ; Lordon, 2008). 2 Un documentaire revient sur ces changements récents : Meerman M. (2010), Quants: The Alchemists of (...) 2. 1. Document 2.