background preloader

Capacités, Compétences ...

Facebook Twitter

Evaluer par compétences - Conférence de François-Marie GERARD - Formation des personnels de l'académie de Dijon. François-Marie GERARD, psychopédagogue, tour à tour enseignant du primaire au supérieur universitaire ou non, chercheur, formateur d’adultes, auteur de plusieurs ouvrages, est directeur adjoint du BIEF.

Evaluer par compétences - Conférence de François-Marie GERARD - Formation des personnels de l'académie de Dijon

Il est particulièrement intéressé par toutes les problématiques liées à l’évaluation (évaluation de projets, de systèmes, de compétences, d’actions de formation, etc.) et à l’opérationnalisation de projets fondés sur l’approche par les compétences. Evaluer par compétences est une démarche, pas... par ac-dijon-formation. Thibault Dubreuil : Apprendre le métier d'élève en histoire-géographie. Comment amener les élèves à conquérir leur autonomie d'élève ?

Thibault Dubreuil : Apprendre le métier d'élève en histoire-géographie

Thibault Dubreuil enseigne l'histoire géographie dans un petit lycée rural du Morbihan à Questembert. Avec la professeure documentaliste, Patricia Rougelin, il entraine les élèves à une découverte raisonnée des compétences du métier d'élève. Un travail qui vise, dès la classe de seconde, le post bac. Et qui part de l'élève réel et ses difficultés. Son projet est présenté au 8ème Forum des enseignants innovants. Un projet qui engage la professeure documentaliste. Les Mémos du Louvain learning Lab. | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Intranet > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | | règlements |

Les Mémos du Louvain learning Lab

Les intelligences multiples. Un des grands thèmes de l’instruction en famille, c’est l’absence de standardisation des apprentissages, la possibilité de donner à ses enfants des enseignements qui leur seraient adaptés – ce qui est sacrément difficile dans une salle de classe.

Les intelligences multiples

Ce qui est évident pour tout le monde, c’est la possibilité de ralentir le rythme, ou au contraire de l’accélérer. La possibilité aussi, de varier les supports : il existe multitude de manuels officiels avec ou sans exercices ; de sites internet de références et/ou destinés aux plus jeunes ; d’applications IPad ; de documentaires ; de sites à visiter. Certains enfants raffolent des lapbooks, d’autres sont plus à l’aise avec des lignes du temps ou la lecture d’un livre. Lorsqu’on instruit plusieurs enfants, on se rend forcément compte qu’ils n’apprennent pas pareil.

Que ce n’est pas juste une question de goût ou d’humeur. Se pose également la question de l’intelligence. L’instruction en famille prend dans ce cadre tout son sens. Étayage. eNq1V11z2jAQfM+v8PgdG0ICpGPItDRpmUkmaRKmfWOEfQZRxXJOMh/99ZWNSUxq0yDQoy3N3ml1t7fyLpfPzJoDCsqjrt1w6rYFkc8DGk269vDputaxL3sn3ozMSXFb26mPWm3b8hkRomuny84YSCScX7c3X0EBANq9E8vj4xn4cmtfIilzvhMxvSVxusfy5pwG1jPIKQ+6dpzI7K/lCYkqjV7MURLWJxImHFeem//e2tIYNdvtVrNeXPXcFPcDAaj4yfG3iIkP98jnNICgNEpImACtCOEiuCdyOohCXorsxgiN0Vmz1Tk/d0GSFZnoBVpsDrKLptOOJk1DAXhDook5lvo8krCUKVkVRKXFQJnmAe6zUjKUfpKyw33CyskPcTR81AJGeHkEnDPYwUtARczIypmJWDfGjwRw9Zh9lsagQbdQplpRxkTAEFkp/FTK+JPrLhYLh/i1mCAVToibC3d1T2W0ohAET1DJRhX6zH8WR2tupVM0CvhCHLlwVV8QJGoZUEmyoe7wE0SI5G4Zz4lqNTsHNfgmiKGjUDGIrlHV1V0Y0gqplZjogceFq9hG/sgorYQvtvEWrFogiGS1hcuUyDtrKbAtBtFETtXU3yDlMVQtwrJr119//3OP72Qi2/LKQ/aRhc4Tf1vx3PVZ9x1PaFLa+zyJZEXhago7FX25zIuVgjCUPJmR5QO8DMpxP6tVlYWs1WsNdWXti3br7KJ9fnqIRciGoLHmeyiIrrEgX9aTyqRVIBVzNkQ94cikb5fv6+jZY79Yo6X4urM5vcEnVK8GpvDfcRwljLn7EZCMd04VXdOS6BmWo45+RZZq4QSEHD4MdvqYg52gcuGVTnD/S1FoH0382ISVv7j2P4JyFcmYUZ9I9fg15Y5MutT1Qinut6sn3cn1lrExEe5ve0ZDcfKGyZ9Yx3Vzqvz/+3RL6/6AaZv7EkPk/OFRucFd94Suf77aM803R+i5qUPtnfwFEnAbEg==

Étayage

L'Ecole doit-elle enseigner des compétences sociales et émotionnelles ? La capacité d'un jeune à contrôler ses émotions et à travailler en groupe a-t-elle un impact sur ses résultats scolaires et finalement son avenir professionnel ?

L'Ecole doit-elle enseigner des compétences sociales et émotionnelles ?

Une étude de l'OCDE pose en termes nouveaux la question de l'épanouissement ou du bien être à l'Ecole comme clé de l'instruction. Alors que dans la tradition française on distingue nettement le domaine des savoirs de celui du bien être et de la sociabilité, l'OCDE publie une synthèse d'études qui convergent pour affirmer la nécessité d'enseigner aussi les compétences sociales et émotionnelles à l'école.

L'étude de l'OCDE repose sur différents travaux menés dans 11 pays développés de l'OCDE. Par exemple elle reprend les conclusions d'une étude belge qui suggère que le développement de l'estime de soi en 6ème a un impact mesuré sur la poursuite d'études supérieures. Une étude canadienne a établi un même lien entre l'estime de soi à 15 ans et la poursuite d'études supérieures et le revenu. François Jarraud.