background preloader

1ère GM

Facebook Twitter

Histoires 14-18 : Verdun, ville militarisée - Histoires 14-18. First World War Studies Bibliography. VERDUN. Bataille de la Somme Lancée le 1er juillet après une semaine d'intense préparation d'artillerie, l'offensive franco-britannique de la Somme se poursuit jusqu'à l'automne.

VERDUN

Très meurtrière, elle permet néanmoins de reprendre aux Allemands quelques kilomètres de terrain et surtout leur cause des pertes telles que l'armée impériale doit cesser ses assauts contre Verdun. La Voie Sacrée Convoi de camions à Heippes, 7 mars 1916Cordon ombilical de la défense de Verdun, la départementale de 60 km. entre Bar-le-Duc et Verdun voit passer jusqu'à 12 000 véhicules par jour, dont 9 000 camions grâce auxquels hommes, munitions et ravitaillement peuvent rejoindre la ville tandis que les blessés sont redescendus vers l'arrière. Fort de Douaumont Entrée du fort de Douaumont aujourd'huiLorsque les Allemands s'en emparent par surprise et presque sans combat, le fort de Douaumont n'est plus défendu que par une poignée de territoriaux. Contexte. 10 chiffres pour comprendre la bataille de Verdun. La Première Guerre mondiale expliquée aux enfants.

World War I: A Battle of Perspectives by Gwen Vergouwen on iBooks. Le roman historique pour la jeunesse sur la Première Guerre mondiale, une idéologie à front renversé de la propagande distillée à l’époque ? Nous publions ci-dessous, en tant que tribune, le travail d’Octave, membre actif de gregoiredetours.fr et passionné de la première guerre mondiale.

Le roman historique pour la jeunesse sur la Première Guerre mondiale, une idéologie à front renversé de la propagande distillée à l’époque ?

Cent ans après, quelle image de la Première Guerre mondiale les jeunes francophones peuvent-ils se faire en lisant des romans historiques qui leur sont destinés ? Jamais avant et vraisemblablement plus jamais après novembre 2014 on ne trouvera environ 70 romans historiques pour ce sujet chez les éditeurs francophones européens. Notre corpus ne sera composé que de romans historiques[1], il y aura donc un ensemble de première édition et de rééditions qui couvriront un espace de création qui est en gros celui de ce début de XXIe siècle.

Nous écartons tout ce qui se présente sous l’apparence du documentaire et de l’album. Ayant le format d’un roman, le titre doit proposer une surface de texte au moins égale au double de l’espace occupé par l’illustration. Pour séduire un jeune lectorat il va falloir donc trouver une accroche. 374/journal du13 août 1915:Maurice Beaury, condamné à mort. Carnets du rémois Paul Hess (extraits) Rien à ce jour Le carnet de Jules Forest (40 ème RI) La guerre éclata le 4 août 1914 nous n’avons eu notre baptême du feu que le 22 août JOPPECOURT (Meurthe-et-Moselle) sous les forces de l’ennemi nous avons été obligés de battre en retraite sur VERDUN ou nous en avons fait la défense ainsi que du fort de TROYON jusqu’au 17 décembre 1914.De la nous avons passé 7 mois de combats continus dans la forêt d’Argonne.

374/journal du13 août 1915:Maurice Beaury, condamné à mort

Ce fut le commencement de la guerre de tranchées. Nous avons quitté ce secteur le 13 août 1915. Maurice Beaury (1892-1915), condamné à mort le 13 août 1914. Culture - Grande Guerre : fusillé, mais toujours bien vivant. Les inRocKuptibles On y était : Festival des lauréats Sosh aime les inRocKs lab - Dimanche 31 mai 17 h.

Culture - Grande Guerre : fusillé, mais toujours bien vivant

FRANCE INFO. L'héritage du silence. WW I graffiti sheds light on soldiers' experience. A headlamp cuts through the darkness of a rough-hewn passage 100 feet underground to reveal an inscription: "James Cockburn 8th Durham L.I.

WW I graffiti sheds light on soldiers' experience

" It's cut so clean it could have been left yesterday. Only the date next to it — April 1, 1917 — roots it in the horrors of World War I. The piece of graffiti is just one of nearly 2,000 century-old inscriptions that have recently come to light in Naours, a two-hour drive north of Paris. Many marked a note for posterity in the face of the doom that trench warfare a few dozen miles away would bring to many.

"It shows how soldiers form a sense of place and an understanding of their role in a harsh and hostile environment," said historian Ross Wilson of Chichester University in Britain. Etchings, even scratched bas-reliefs, were left by many soldiers during the war. The site's proximity to the Somme battlefields, where more than a million men were killed or wounded, adds to the discovery's importance. Old underground city. Archéologie de la Grande Guerre.