background preloader

FoodTech

Facebook Twitter

Pas encore d’emballement pour le « doggy bag » dans les restaurants. Plusieurs médias nationaux ont mis les pieds dans le – mauvais – plat il y a quelques semaines.

Pas encore d’emballement pour le « doggy bag » dans les restaurants

Cela a nécessité la diffusion d’un rectificatif de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) afin d’éteindre le feu en cuisine. Dernier volet de la loi sur les biodéchets. Le "doggy bag" pour limiter le gaspillage. Restauration et « doggy bag »: les Français restent sur leur faim. Rien n'explique vraiment que l’usage du doggy bag ne soit pas plus répandu en France : les consommateurs sont plutôt pour, les restaurateurs ne disent pas non, et finalement tout le monde est d'accord sur l'utilité de cette pratique, sans oser franchir le pas.

Restauration et « doggy bag »: les Français restent sur leur faim

Pourquoi et comment s'approprier le sac à restes ? Les Français ne demandent pas leurs restes Un peu plus de 6 % des petits déjeuners et de 15 % des repas des Français sont pris à l’extérieur (soit 112 déjeuners ou dîners par an). Sur ces repas pris hors du domicile, 786 000 tonnes sont perdues ou jetées dans la restauration commerciale tous les ans. Utiliser un doggy bag pourrait diminuer ces quantités de nourriture gâchée, mais peu d’études ont été faites encore pour comprendre ce qui, culturellement, bloque la diffusion d’un tel réflexe. Le gaspillage alimentaire pèse lourd sur le climat (2) En janvier, dans le cadre de notre série d'articles "Déchets & Climat", nous vous proposions un aperçu de l'impact climatique du gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire pèse lourd sur le climat (2)

La publication d'un nouveau rapport par le WRAP nous donne l'occasion d'aller plus loin. L'Impact CO2 du gaspillage alimentaire au Royaume-uni : l'équivalent d'une voiture sur 4 ! Le WRAP a calculé en détail l'impact en termes d'émissions de gaz à effet de serre (dont le CO2) du gaspillage alimentaire sur l'ensemble de la chaîne (de la production jusqu'aux ménages). Il estime ainsi que le gaspillage alimentaire représente 17 millions de tonnes de CO2 émises, soit autant que les émissions d'un quart des voitures sur les routes d'Outre-manche. En moyenne, une tonne de nourriture gâchée au Royaume-Uni représente 4 à 4,6 tonnes de CO2 émises, et donc une marge de manœuvre considérable pour qui voudrait les réduire ! Agir de manière ciblée 300 milliards d'euros d'économies potentielles. "Gourmet bag, le doggy bag à la française"

RESTAURATION- Engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et fière d’une région emblématique du « bien manger », la DRAAF Rhône-Alpes lance le "Gourmet bag", un doggy bag à la française.

"Gourmet bag, le doggy bag à la française"

L’objectif est simple : limiter le gaspillage alimentaire en restauration commerciale. Alimgouv s’est rendu chez Thibault, un restaurateur ambassadeur de l’opération. Aujourd’hui, 7 restaurants font figure de précurseurs à Lyon. Cuisine traditionnelle, cuisine du monde, cuisine semi gastronomique ou cuisine végétarienne...ces restaurateurs ont tous un style différent mais le même engagement pour limiter le gaspillage alimentaire. Leur rôle, officialiser la pratique au sein de leur établissement mais surtout aider à impulser une dynamique au sein de la profession. Top food : les nouveaux snobismes culinaires.

Le it légume Alors que l’offensive du kale se heurte à l’incompréhension quasi générale (bof, pas terrible), le chou fleur est en pleine « rehab ».

Top food : les nouveaux snobismes culinaires

Loin des gratins malodorants des cantines de jadis ou des bouquets crus des buffets fauchés, il fait son retour en couscous (sommités crues râpées) ou blanchi et rôti entier au four, arrosé d’un filet d’huile d’olive, comme à la soirée du Fooding, où les people le croquaient à pleines dents. On pourra l’essayer sous cette forme chez Miznon, antenne parisienne d’un célèbre chef de Tel-Aviv, Eyal Shani, qui en est « l’inventeur » . 22, rue des Écouffes, 75004. Actualités Doggy-bag (gourmet-bag)

@sans1mot/FoodTech Local Lyon. La fameuse loi française contre le gaspillage alimentaire. Photo originale : THOMAS SAMSON.

La fameuse loi française contre le gaspillage alimentaire

AFP Voilà c’est fait! Après quelques délais administratifs, la France a finalement adopté, le 3 février 2016, une loi pour lutter concrètement contre le gaspillage alimentaire à l’échelle nationale! Lancement d'une box "anti-gaspi" dans les restaurants parisiens. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la ville de Paris a doté 100 restaurants de box "doggy-bag" afin que les clients puissent repartir avec les restes de leur repas.

Lancement d'une box "anti-gaspi" dans les restaurants parisiens

Gaspillage alimentaire : La Ville de Paris dote 100 restaurants de " doggy bag " A Paris, près de 57 kg de bio déchets sont jetés par an et par habitant, dont des restes alimentaires et des produits alimentaires encore emballés et non consommés. La capitale a été la première collectivité signataire du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, en juin 2013. Elle a depuis développé de nombreuses actions de sensibilisation du grand public et d'amélioration de la collecte, avec l'objectif ambitieux de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2025.

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes. Solution anti-gaspi : depuis le 1er janvier, les restaurateurs sont invités à proposer à leurs clients un « doggy bag » pour qu’ils puissent repartir avec ce qu’ils ont laissé dans leur assiette.

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes

Une recommandation servie par la loi sur les biodéchets de 2011. Par Laure Bolmont Publié le 12/02/2016 | 15:49, mis à jour le 12/02/2016 | 16:30. Des Eco-box bientôt dans les restaurants d’Angers. Publié le 16 février 2016 par Angers.Villactu.fr Très répandue à l’étranger et déjà adoptée dans quelques villes de France, l’Eco-box ou « boîte à emporter » en français et « Doggy bag » en anglais permettra aux clients d’emporter facilement les restes de leurs repas pour les consommer chez eux.

Des Eco-box bientôt dans les restaurants d’Angers

Une expérimentation dans 11 établissements partenaires Dès le mois de mars 2016, Angers Loire Métropole distribuera 2 500 Eco-box aux 11 établissements angevins partenaires de cette expérimentation. Une convention d’un an a été signée avec chacun d’eux, pour un budget total de 12 000 euros. Suite à cette opération, les restaurateurs pourront décider de se munir des boîtes à emporter réalisées par l’agglomération. Etanches, pliables, réutilisables et recyclables, ces boîtes orange en silicone sont également résistantes au micro-onde et au lave-vaisselle (voir photo en pièce jointe).

Le vin "doggy bag", bonne ou mauvaise idée ... - Emilie, une Sommelière Developpeur de Conscience. Quand je travaillais en restauration, il m'est souvent arrivé que les clients demandent à emporter leur bouteille de vin, non terminée lors du repas...

Le vin "doggy bag", bonne ou mauvaise idée ... - Emilie, une Sommelière Developpeur de Conscience

Parce qu’une table de deux a peu consommé, parce qu’une table de 4 personnes n’a pas terminé la seconde bouteille, parce que la personne est seule, et qu’elle a souhaité se faire plaisir, plutôt que de choisir un verre ou une demi-bouteille…. Alors cette demande peut en choquer certains, ceci-dit, comme vous pouvez le constater il existe différentes situations où la bouteille n’est pas terminée, et les clients ont le droit d’emporter la bouteille de vin qu’ils ont payée et qu’ils n’ont pas consommée entièrement. Boîte anti-gaspi : laissez-la vous emballer. Plus de la moitié des Français déclarent ne pas toujours finir leur assiette au restaurant. Pourtant, la pratique du doggy bag, cet emballage qui permet au client d’emporter les restes de son repas, peine encore à s’installer dans l’Hexagone. Laurent Calvayrac, fondateur-gérant de L’emballage vert, a décidé d’accélérer le mouvement avec sa boîte anti-gaspi écologique Trop bon pour gaspiller.

Quelle est la petite histoire de votre boîte anti-gaspi ? J’ai vécu en Amérique du Nord pendant cinq ans. La Belle Assiette : business model à la loupe. #FoodTech : 4 startups qui changent notre façon de nous nourrir et de nous approvisionner. Se nourrir demain, ce ne sera pas s’abreuver de Soylent, cette mixture censée couvrir tous nos besoins nutritionnels et que son créateur présente comme une alternative à la nourriture, la vraie, celle qui titille les papilles.

La nourriture de demain se prépare aujourd’hui, avec une évolution des circuits d’approvisionnement mais aussi une adaptation à nos modes de vie. Avec Kelbongoo, Wikeeps, Cavacave et Lyophilisé & Co, l’évolution est en marche. Kelbongoo Kelbongoo (« Quel bon goût ! « )est une entreprise sociale proposant aux consommateurs, à des prix de supermarchés, des produits frais, locaux tout en rémunérant équitablement les producteurs des petites fermes familiales, en Picardie. La foodtech décryptée en infographie by OptiMiam. Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de foodtech.

Ces acteurs du monde moderne qui allient technologie et gastronomie.