background preloader

Gaspillage alimentaire à Paris

Facebook Twitter

BRUT 24/01/21 Paris collecte les déchets alimentaires pour les revaloriser. Quand les déchets alimentaires des habitants des villes alimentent les champs à la campagne, ça donne ça.

BRUT 24/01/21 Paris collecte les déchets alimentaires pour les revaloriser

Avec ces nouvelles poubelles, les déchets alimentaires deviennent des ressources Transformer des déchets en ressources… Pour relever ce défi, une nouvelle poubelle est apparue dans certains quartiers de Paris. Elle permet de redonner de la valeur aux déchets alimentaires. La campagne des biodéchets Colombe Brossel est adjointe à la mairie de Paris en charge de la propreté de l’espace public, du tri, de la réduction des déchets, du recyclage et du réemploi. Entre 2017 et 2021, plus de 150 000 seaux comme celui-ci ont été distribués dans les 2e, 12e et 19e arrondissements. Isabelle, habitante du 19ème arrondissement, raconte : “À côté de ma poubelle de tri classique, j’ai désormais une petite poubelle marron qui me permet de trier tous mes déchets alimentaires.”

LINFODURABLE 25/01/21 À Paris, une boulangerie solidaire veut mettre fin au gaspillage alimentaire ! 10 millions de tonnes de nourriture consommable.

LINFODURABLE 25/01/21 À Paris, une boulangerie solidaire veut mettre fin au gaspillage alimentaire !

Chaque année, voici ce qui est jeté à la poubelle en France. Ce gâchis du gaspillage alimentaire, à toutes les étapes de la chaîne alimentaire, représente entre 12 et 20 milliards d'euros par an. Chaque Français se débarrasserait d'ailleurs en moyenne de 30 kg d'aliments par an, dont 7 kg de produits encore emballés. Mais ce gaspillage ne se limite pas aux particuliers. Les entreprises spécialisées dans l'alimentaire y font face également, et notamment les boulangeries. Selon l'Agence de la Transition écologique (ADEME), dans les étapes de la fabrication des boulangeries-pâtisseries-chocolateries, les pertes les plus importantes proviennent des "matières premières périmées/abîmées/souillées qui doivent être jetées, des découpes et épluchages, et des erreurs d’exécution ou de manipulation". Une boulangerie alternative Solidarité et écologie Fin du gaspillage dans les boulangeries, mission impossible ?

AFP 31/10/18 Les hôpitaux de Paris s'attaquent au gaspillage alimentaire. Depuis plus d'un mois et demi, les surplus issus des cuisines de deux hôpitaux parisiens, la Pitié Salpêtrière (XIIIe) et Cochin (XIVe), sont mis à disposition des Restos du cœur et de l'association Entraide et partage avec les sans logis.

AFP 31/10/18 Les hôpitaux de Paris s'attaquent au gaspillage alimentaire

Initiée en 2016, la démarche a précédé la loi Alimentation votée cette année, qui étend aux cantines collectives l'obligation de dons des excédents à des associations. » À écouter dans l'Esprit d'Initiative sur France Inter Ce test qui durera au total trois mois a longuement été préparé. LES ECHOS 14/11/18 Cantines scolaires : haro sur le gaspillage alimentaire à Paris. FRANCE 2 16/11/18 Cauchemar dans les cantines - Aujourd’hui, beaucoup d’enfants ne mangent pas les plats qui leur sont proposés dans les cantines. Envoyé Spécial a enquêté à Paris.

Le témoignage est édifiant et sort de la bouche d’une petite fille.

FRANCE 2 16/11/18 Cauchemar dans les cantines - Aujourd’hui, beaucoup d’enfants ne mangent pas les plats qui leur sont proposés dans les cantines. Envoyé Spécial a enquêté à Paris.

"On nous a donné à manger une espèce de tranche de jambon, un bifteck et un flan avec du fromage de chèvre", explique cette fillette à sa mère en rentrant de l’école. Depuis l’âge de trois ans, elle mange à la cantine tous les midis. Tous les soirs, elle dévore son goûter. Et de préciser : "C’est pas bon à la cantine, du coup on ne mange pas beaucoup. Les omelettes sont toujours vertes à l’intérieur. Alors la cantine est-elle si mauvaise ? MAA 05/07/17 Les conseillers agricoles étrangers explorent la lutte contre le gaspillage alimentaire à Paris. INFO DURABLE 23/11/18 Paris : le premier réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire est né ! Le XIVe arrondissement de Paris a lancé le 21 novembre son réseau de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ce premier réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire de Paris vise à "promouvoir les bonnes pratiques, simples et concrètes du quotidien pour limiter notre impact commun sur le climat", précise la mairie du XIVe arrondissement.

INFO DURABLE 23/11/18 Paris : le premier réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire est né ! Le XIVe arrondissement de Paris a lancé le 21 novembre son réseau de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cette dernière souhaite impliquer les citoyens, les restaurateurs et les commerçants, qui "représentent donc des leviers importants de la lutte contre le gaspillage alimentaire", dans la "même dynamique". Pour participer à ce réseau, les citoyens doivent signer la charte "14e anti-gaspi", qui leur permet d'obtenir un accompagnement pour limiter le gaspillage alimentaire au quotidien, par le biais de conseils pratiques et d'événements ponctuels.

La mairie ajoute que les signataires peuvent aller plus loin dans leur démarche et être accompagnés dans la constitution d'un compost collectif de quartier par exemple, ou dans la création d'un projet de quartier. Avant les courses : Pendant les courses : Au quotidien : LE FIGARO 22/11/16 Gaspillage alimentaire : la Cité universitaire défie les étudiants au lancer de déchets.

LE PARISIEN 11/11/16 Dur, dur de lutter contre le gaspillage alimentaire au lycée. BONJOUR IDEE 13/10/16 La startup parisienne “Meet ZE Chef” lutte contre le gaspillage alimentaire. Comment avez-vous eu l’idée : Avec Thomas, on est un peu geek sur les bords.

BONJOUR IDEE 13/10/16 La startup parisienne “Meet ZE Chef” lutte contre le gaspillage alimentaire

On a toujours rêvé de faire une différence. Alors plutôt que de ‘refaire le monde’ dans les dîners, on a décidé de passer à l’acte. Maman de 3 enfants, passionnée de cuisine, je veux transmettre autre chose à mes enfants que de simples recettes. Alors en voyant le gaspillage alimentaire autour de nous, on s’est dit que c’était ça la chose à faire: – Et si chacun partageait ses parts en trop pour ne pas les jeter et offrir un bon repas à ses voisins ? – Et si c’était la version moderne de l’assiette en plus de nos arrière-grands-parents dans les campagnes ? Vos produits et services : JDLE 16/12/15 Paris soutient les bonnes idées anti-gaspi. La récupération des invendus devrait être généralisée sur les marchés parisiens Une semaine après la distribution de boîtes anti-gaspi, début décembre, le Conseil de Paris a adopté à l’unanimité, ce 16 décembre, son plan de lutte contre le gaspillage alimentaire pour la période 2016-2020.

JDLE 16/12/15 Paris soutient les bonnes idées anti-gaspi

En visant une réduction par deux du gaspillage alimentaire en 2025, la mairie de Paris ne fait guère preuve d’originalité puisqu’elle applique l’objectif national adopté en juin 2013 par Guillaume Garot, alors ministre délégué à l’agroalimentaire. Cette réduction avait elle-même été définie par une résolution du Parlement européen de janvier 2013. De nouvelles expériences dans les cantines Concernant les moyens, la maire adjointe en charge de l’économie sociale et solidaire Antoinette Guhl s’appuie d’abord sur la restauration collective, en annonçant la signature prochaine d’une charte des cantines scolaires. Un label, des bonnes idées. BIOADDICT 18/01/16 Lancement d'une box "anti-gaspi" dans les restaurants parisiens.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la ville de Paris a doté 100 restaurants de box "doggy-bag" afin que les clients puissent repartir avec les restes de leur repas.

BIOADDICT 18/01/16 Lancement d'une box "anti-gaspi" dans les restaurants parisiens

Gaspillage alimentaire : La Ville de Paris dote 100 restaurants de " doggy bag " A Paris, près de 57 kg de bio déchets sont jetés par an et par habitant, dont des restes alimentaires et des produits alimentaires encore emballés et non consommés. BFMTV 09/12/15 Contre le gaspillage, lancement du doggy bag dans 100 restaurants parisiens. LE PARISIEN 11/11/15 Stop au gaspillage alimentaire à Paris ! Chaque année, les Parisiens jettent plus de 35 000 t de déchets alimentaires !

LE PARISIEN 11/11/15 Stop au gaspillage alimentaire à Paris !

Beaucoup trop selon la mairie qui, pour lutter contre ce phénomène, va présenter un plan au prochain Conseil de Paris lundi. Objectif : réduire de moitié le gaspillage dans la capitale à l'horizon 2025. Nous vous en dévoilons en avant-première les grands points.Première cible : les cantinesLa Ville souhaite que les repas non consommés dans les cantines soient donnés à des associations caritatives. Les caisses des écoles du XIe et du XIVe se sont d'ores et déjà portées volontaires pour expérimenter le dispositif.

VILLE DE PARIS 19/11/14 Vers un plan parisien de lutte contre le gaspillage alimentaire. Par une délibération adoptée en novembre 2014 par le Conseil de Paris, la capitale s’engage avec l’Agence nationale des solidarités actives pour fédérer et développer les initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire.

VILLE DE PARIS 19/11/14 Vers un plan parisien de lutte contre le gaspillage alimentaire

Objectif : devenir un leader mondial de la société du durable. « La lutte contre le gaspillage alimentaire est une question de justice sociale et d’éthique », a souligné Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’économie circulaire, aux conseillers de Paris. L’ONU évalue à un tiers la part des aliments produits dans le monde pour la consommation humaine qui est perdue ou gaspillée, alors même que 870 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim. A Paris, la situation est à ce titre préoccupante : un habitant jette deux fois plus de produits alimentaires encore emballés que la moyenne des Français. Accueil – Paris.fr.

MELTY FOOD 28/01/15 Gaspillage alimentaire, la mairie de Paris lance son réseau. LE FIGARO 17/03/15 Des étudiants en gastronomie lancent un food truck pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Recevez nos newsletters : Sept étudiants de l’école de gastronomie Ferrandi ont lancé un food truck qui propose des mets gastronomiques confectionnés à partir d’aliments considérés comme invendables dans la grande distribution. Objectif : lutter contre le gaspillage alimentaire. «Auparager». Ce mot ne vous dit rien? Si on vous l’avait énoncé lors de l’épreuve de Français de votre Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD), vous l’auriez classé dans la liste des termes qui n’existent pas? Alexandre, Baptiste, Camille, Charles, Curtis, Lise et Maxime, élèves en BTS Hôtellerie-Restauration à l’école Ferrandi, ont monté leur start-up avec l’aide de la fédération Entreprendre Pour Apprendre (EPA), qui vise à favoriser l’esprit d’entreprendre chez les jeunes.

«On est tous en apprentissage dans des restaurants à Paris, et ça nous a choqué de découvrir l’ampleur du gaspillage, même si on était déjà conscient avant du problème», explique Baptiste, l’un des élèves à l’origine du projet. DIGISCHOOL 13/03/15 7 étudiants de l'école Ferrandi unis contre le gaspillage alimentaire. Le gaspillage alimentaire fait partie des fléaux de notre société de consommation. Sept étudiants en cuisine de l’école Ferrandi ont décidé de lutter contre à leur façon en lançant leur food truck Auparager. Si certaines grandes surfaces commencent à agir contre le gaspillage en proposant des gammes de fruits « moches » qui sortent de la norme mais qui sont tout aussi bons, il n’en demeure pas moins que c’est plus d’un tiers de la production mondiale de nourriture qui est jeté tous les ans… Les étudiants en cuisine de L'école Ferrandi ne l’entendent pas de cette oreille et montent leur projet de food truck en fonction !

Auparager c’est la start-up créée par sept étudiants de la prestigieuse école de la gastronomie Ferrandi : Lise, Camille, Alexandre, Baptiste, Charles, Curtis et Maxime. Ils ont pu monter cette petite entreprise grâce au soutien de l’association entreprendre pour apprendre (EPA). Leur but ? FRANCE 2 01/06/15 JT13H A Roland-Garros, ils luttent contre le gaspillage.

Francetv info Mis à jour le , publié le Roland-Garros, ce n'est pas que du tennis. Depuis l'édition 2014, l'association Le chaînon manquant travaille dans les coulisses du tournoi. Son but : lutter contre le gaspillage, avec le soutien des restaurants du site. Cette année, les bénévoles font la même chose que l'an dernier. La quête se fait au pas de course. 15 minutes après, la distribution débute. Le JT. TERRITORIAL 17/01/13 Paris mesure le gaspillage alimentaire. RESTAURATION21 16/07/13 La Mairie de Paris travaille sur une charte anti gaspillage alimentaire avec les traiteurs. Une charte de lutte contre le gaspillage alimentaire à destination des traiteurs parisiens est en cours de rédaction. L'annonce a été faite mardi 16 juillet à l'Hôtel de Ville par Pauline Véron, adjointe au maire chargée de l'économie sociale et solidaire, lors de la signature par la Ville de Paris du Pacte national contre le gaspillage alimentaire.

L'élue se base sur un test mené avec la société de traiteur Potel & Chabot en juin dernier lors du tournoi de tennis de Roland Garros, en collaboration avec les associations La Mie de Pain, Aurore, le relais Frémicourt et le logisticien Eqosphère. 300 kg de pain, 96 kg de fromage et 43 plateaux repas ont été récupéré sur l'ensemble des internationaux et redistribué auprès de 2 200 personnes dans le besoin. MAAF 23/10/14 Salon KIDEXPO : des ateliers « antigaspi » sur le stand du ministère de l’Agriculture À vos tabliers, prêts, partez ! Du 23 au 27 octobre 2014.