background preloader

Mythologies

Facebook Twitter

☼ Portail des civilisations anciennes. Index mythologie grecque. Mythes et Mythologie. Apollon. Fils de Zeus et de Léto (Homère, Hymne à Apollon), jumeau d'Artémis, il naît dans l'île de Délos("l'apparente") (Callimaque, Hymne à Délos).

Apollon

Dieu du soleil, de la lumière, de la beauté, de la musique, de la divination. Il est représenté sous les traits d'un beau jeune homme qui joue de la lyre, appelé Phoïbos ("le Brillant"), l'archer divin (Callimaque,Hymne à Apollon). Il voyage dans un char tiré par des cygnes chez les Hyperboréens, puis revient en Grèce, à Delphes où il (le site de Delphes) s'empare de l'ancien oracle de la Terre en tuant le serpent Python (Ovide, Métamorphoses) qu'il laisse pourrir. Le meurtre de Python (Fresque de la maison des Vettii à Pompéi).

Pour se purifier de ce meurtre Apollon instaure les Jeux Pythiques. Protecteur des troupeaux, il échange ses boeufs avec Hermès contre la lyre et la flûte. Dieu de la musique, il dirige le choeur des Muses. Dieu guerrier, avec son arc et ses flèches il participe au massacre des enfants de Niobé. Homère, Iliade, Odyssée, Ulysse, Troie.

Eurydice Orphee. APHRODITE. Version abrégée C'est une grande déesse appartenant au Proche-Orient ; c'est cette même déesse (Eurynomè) qui émergea du Chaos et dansa sur la mer ; on l'adorait en Syrie et en Palestine sous le nom d'Ishtar ou Ashtaroth.

APHRODITE

Elle est à la fois Terre nourricière et Mère universelle, les trois portions du monde sont soumises à sa loi (Apulée, Métamorphoses et Euripide, Hippolyte). Déesse de l'Amour et de la Beauté, elle séduisait (et trompait) chacun, tant homme que dieu. Avec son sourire doucement moqueur c'était une déesse irrésistible qui ôtait l'esprit même aux plus sages... (Homère, Hymnes homériques) Déesse de l'amour, Aphrodite a le pouvoir de rendre tous les dieux amoureux ou de leur inspirer une vive passion ; trois déesses seulement échappent à ce pouvoir : Athéna, Artémis et Hestia. Les amours d'Aphrodite avec les dieux furent nombreuses : de son union avec Dionysos naquit Priape, de celle avec Poséidon Éryx. Enfin même sa faveur n'est pas sans danger.

Son culte Attributs Iconographie. Éros. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éros

Éros est une figure fréquemment représentée dans l'Antiquité, ici sur un Skyphosattique à figures rouges (420-410 av. J. -C.) provenant d'Athènes Éros (en grec ancien Ἔρως / Érôs) est le dieu de l’Amour et de la puissance créatrice dans la mythologie grecque. Le mot érotisme provient de Éros. Mythologie[modifier | modifier le code] Cependant, Jean-Pierre Vernant affirme qu'il existe deux Éros. Pour Socrate, Éros est amour de quelque chose : c'est l'amour de la beauté.

On voit qu'Éros, s'il change d'aspect chaque fois que c'est à un autre convive du Banquet de faire son éloge, se met à ressembler à Socrate lui-même quand Socrate parle : ce sont deux va-nu pieds, chasseurs de beautés ; Socrate, quand il décrit Éros, serait comme tenté à plusieurs reprises par l'autoportrait[7],[8]. Culte[modifier | modifier le code] Représentations artistiques[modifier | modifier le code] Ulysse. Célèbre héros grec, roi légendaire d'Ithaque, Ulysse (Gr.

Ulysse

Ὀδυσσεύς; Lat. Odysseus) était le fils de Laërte et d'Anticlée. Toutefois des traditions postérieures prétendent que Sisyphe, en visite à Ithaque, serait tombé amoureux d'Anticlée, alors déjà fiancée à Laërte, et aurait engendré Ulysse. Index mythologie grecque. Eurydice Orphee. Achille. Originaire de Phthie en Thessalie, fils du héros Pélée et de la Néréïde Thétis, il règne sur les Myrmidons.

Achille

APHRODITE. Poséidon. Nom signifiant peut-être "maître, époux de la terre".

Poséidon

Apparenté par sa racine (pot : idée de domination) au grec "despotès", maître, au latin "potens", puissant, maître de. Un des olympiens, fils aîné de Cronos et Rhéa. Avalé à sa naissance par son père, puis sauvé par la ruse de son jeune frère Zeus qui obligea Cronos à recracher ses enfants. Reçut en partage l'empire des mers, lacs et eaux courantes (Homère, Iliade).

Est armé d'un trident, se déplace sur un char tiré par des monstres mi-chevaux mi-serpents, a le pouvoir d'ébranler la terre, les rochers des côtes, de faire jaillir des sources. Complota avec Héra et Athéna pour enchaîner Zeus : comme punition dut construire les remparts de Troie pour le roi Laomédon, lequel lui refusa le salaire convenu (Homère, Iliade). Hèra. Origine : Le nom est vraisemblablement d'origine préhellénique.

Hèra

Hèra est honorée d'abord comme une déesse autonome, sans époux. Fille de Cronos et de Rhéa, soeur et épouse de Zeus, elle est devenue par son mariage la plus grande déesse olympienne (Homère, Iliade). Elle est la protectrice des femmes, du mariage légitime et de la fécondité. Elle est représentée sous les traits d'une belle jeune femme, aux traits sévères, aux cheveux longs retenus par un diadème, vêtue d'une tunique (le chitôn) et enveloppée dans un long voile. Attributs : un sceptre surmonté d'un coucou une grenade (symbole de fécondité.)

Animal associé : le paon, dont le plumage constellé rappelle les yeux d'Argus (Ovide, Métamorphoses) qu'Héra avait placé à la garde d'Io. Héra est honorée dans tout le monde grec mais surtout à Argos (où se trouvait sa statue chryséléphantine, _uvre de Polyclète), Samos (très grand temple dont la construction était attribuée aux Argonautes) et Olympie.

Heracles travaux.