background preloader

Madeleine project

Facebook Twitter

Madeleine est morte. Elle revit sur Twitter, et dans un livre. Au départ, il y eut un mot-clé sur Twitter : #Madeleineproject.

Madeleine est morte. Elle revit sur Twitter, et dans un livre

Et une belle enquête sous forme de fragments feuilletonnés. Clara Beaudoux est une jeune journaliste, et elle loue un appartement à Paris. Constatant que la cave n’a pas été vidée, elle demande au filleul de l’ancienne propriétaire, décédée un an auparavant, que faire de ce qui y est entassé. « Faites-en ce que vous voulez », lui répond-il. Elle attend deux ans. Et ce qu’elle fait, c’est ce que les éditeurs appellent un « tweet-documentaire » ou un « feuilleton 2.0 ».

Deux saisons En deux saisons de cinq jours (entre novembre 2015 et février 2016), elle déballe sur Twitter, sous le hastag #Madeleineproject, ce qu’elle trouve dans cette cave, celle de l’ancienne propriétaire, Madeleine, qui a vécu vingt ans dans l’appartement et est morte à presque 100 ans. LE MYSTÈRE DE LA VIEILLE MADELEINE. C’est l’histoire de Clara.

LE MYSTÈRE DE LA VIEILLE MADELEINE

Clara emménage dans son nouvel appartement. Un appartement avec une cave, dont la clé a été perdue. Elle tombe sur un monceau de cartons : ceux de Madeleine, qui l’a précédée dans l’appartement. Madeleine est décédée, personne ne veut du fourbi. Clara décide de s’y plonger. Elle découvre dans le désordre les objets, les lettres, les magazines ou encore les moules à madeleines de cette femme, enseignante, voyageuse, curieuse, née dans l’entre-deux-guerres, amoureuse en 40, grande lectrice de Paris Match, sans doute passionnée de musique. Et voilà Clara prise dans le tourbillon des découvertes, de cartons en boite, de valise en carnet. Certains, dans des situations semblables, ont fait des films : John Maloof, tombé par hasard sur des cartons de photos, a pu retracer et réhabiliter la photographe Vivian Maier. Madeleine Project. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Madeleine Project

Le Madeleine Project est un web-documentaire présenté sur twitter en novembre 2015 et février 2016. Ce docu-tweet est un concept neuf et original, d'un sujet présenté sur Microblog. Contexte[modifier | modifier le code] La journaliste Clara Beaudoux s'est installée dans un appartement parisien dont la cave n'a pas été vidée et présente au travers de photographies les souvenirs matériels de l'occupante précédente. Il s'agit donc du récit biographique d'une inconnue. Madeleine[modifier | modifier le code] Madeleine (son nom n'est pas encore public) est née à Bourges le 7 mars 1915[1], d'un père enseignant dans l'enseignement technique et d'une mère mercière. Le documentaire[modifier | modifier le code] Clara Beaudoux a présenté son documentaire en deux saisons, une première saison de présentation des objets en novembre 2015 et une deuxième saison en février 2016.

Les critiques[modifier | modifier le code] Clara beaudoux (@clarabdx) #Madeleineproject SAISON 2 (with images, tweets) · clarabdx. #Madeleineproject SAISON 1 (with images, tweets) · clarabdx. Revue de presse #Madeleineproject. La délicate utilisation des archives intimes. Depuis le 2 novembre dernier, la toile s’est prise de passion pour un projet pas comme les autres : le Madeleine Project.

La délicate utilisation des archives intimes

Tout commence par un déménagement. Clara Beaudoux, journaliste, s’installe dans son nouvel appartement. Refait à neuf, plus aucune trace de l’ancienne locataire ne subsiste. Mais c’est sans compter la cave. Voilà comment elle se retrouve en compagnie de vingt années de vie intime d’une parfaite inconnue. Objets, lettres, photographies, elle y découvre la vie de Madeleine qui aurait eu 100 ans en 2015. Tel un feuilleton, la vie de Madeleine est retracée au gré des trouvailles. Aurait-elle apprécié que son histoire d’amour soit ainsi étalée ? Mais ce sont aussi ces tranches de vies, nos Histoires individuelles qui font l’Histoire collective.

Où se trouve donc la limite entre Histoire et violation de la vie privée ? Une question qui a forcément effleuré Clara, comme en témoigne cette fusion de 2 tweets : « Une enveloppe collée (…) fermée | Doucement j’ai découpé. Hashtag #Madeleineproject sur Twitter.