background preloader

5. La transformation digitale des organisations

Facebook Twitter

Comment le digital a remonté la chaîne de valeur des entreprises (2/4) Analyse rétrospective (en 4 parties) de la remontée des technologies digitales dans la chaîne de valeur des entreprises et de l'évolution concomitante du marché du conseil en innovation. Partie 2/4 : changement de culture et de mode de travail. Dans un article précédent, nous avons essayé d'analyser la façon dont l'innovation s'est replacée au coeur de la stratégie des entreprises, notamment sous l'influence de l'écosystème startups et plus généralement des technologies digitales, et comment cela a débouché sur des démarches d'open innovation nombreuses et variées.

Comme nous le soulignions, dans ce contexte, l'un des challenges les plus importants est d'arriver à ancrer l'innovation au coeur même du modèle opérationnel et de l'ADN des organisations. Ainsi, afin que celle-ci ne reste pas cantonnée à des entités spécifiques ou des initiatives restreintes, la plupart des grands groupes mènent également des programmes de transformation visant à créer une véritable culture de l'innovation. Ce que cherche LVMH en s'alliant à Google pour la gestion de ses données. Après les robots Skypod, Exotec dévoile un bras articulé pour préparer les commandes. Exotec continue d'innover en matière d'automatisation des entrepôts. Après le Skypod, un robot compact conçu pour transporter des petites charges, le Lillois dévoile ce lundi 25 janvier 2021 le bras robotisé Skypicker, qui vient compléter le dispositif en automatisant la préparation des commandes. Désormais, Exotec "propose des solutions de bout en bout de robotisation de la préparation de commandes dans les entrepôts", résume Romain Moulin, cofondateur et CEO d’Exotec, dans un communiqué.

Manipuler des objets de moins de 2kg Skypicker peut manipuler des objets rigides de taille et de format différents faisant moins de 2 kg afin de préparer une commande ou de procéder à l'emballage des articles. "Pour les premiers cas clients rencontrés, nous estimons que 30 à 50% des articles sont préhensibles en général", précise Romain Moulin. Ce système est notamment installé chez Logilec, l'un de ses clients historiques. Transformation digitale : les fonctions RH directement concernées !

De nouveaux outils pour les ressources humaines (RH) La transformation digitale a vu émerger des technologies nouvelles impactant tous les piliers RH (pilotage, planning, gestion des talents, portails collaboratifs) pour les rendre plus efficients et plus réactifs. Mais force est de constater que les DRH affichent une maturité assez basse, évaluée à 4,85 sur 10 par le baromètre de la maturité digitale 2018 de SmartLane*. Pourtant, l’adoption de ces technologies 2.0 apporte de nombreux bénéfices à la fonction RH : les outils de communication simplifient la diffusion de l’information ; gérer des communautés internes et les doter d’outils de partage et d’échange développent l’intelligence collective ; la gestion optimisée des talents (du recrutement à la gestion de carrière) fidélise les collaborateurs ; l’intelligence artificielle (IA) ouvre de nouvelles perspectives… Et plus simplement, de nombreuses tâches administratives chronophages peuvent être automatisées.

"Evian est une entreprise du big data", selon Luc de Brabandère, auteur de "Petite philosophie de la transformation digitale" - Numerique. Nice, le laboratoire de la transformation digitale de Camaïeu. Dévoilée en avril 2019 au centre commercial Cap 3000, à Nice, la nouvelle boutique Camaïeu met les dernières technologies digitales et les évolutions de son concept au service d’une nouvelle expérience. RFID, smartphone vendeur, bornes, écrans interactifs, caisse en libre-service… "C’est un magasin très disruptif", résume Ous Ouzzani, directeur digital de l’enseigne, nommé en mars 2019.

La mission de cet ex-startupper, passé chez Beaumanoir (Cache-Cache, Bréal, Bonobo ou encore Morgan) : appliquer les innovations à l’échelle du parc de magasins, soit 900 points de vente dans le monde, dont plus de 600 en France. "Tout ce que nous mettons en œuvre aujourd’hui a vocation à être déployé", précise-t-il. Capitaliser sur les clientes et les interactions Si Camaïeu a imaginé sa nouvelle boutique sous le prisme du déploiement, celui-ci doit prendre en compte les spécificités de chaque magasin. Mais Camaïeu ne part pas vierge de toute expérience sur le digital. Un chantier de 3 à 4 ans. [Salon de l'agriculture] Comment le digital est entré dans le pré - Foodtech. [Tribune] Voici les ingrédients d'une transformation digitale réussie.

70% des entreprises jugent le numérique comme une chance à saisir, 25% restent frileuses quant à son développement alors que, paradoxalement, elles le considèrent comme une obligation. Il y a quelques années encore, les pure player du digital ont challengé le marché, créé de nouvelles attentes devenues des standards et ont dessiné les tendances. Avec eux, de nouvelles méthodes de travail et de nouveaux outils ont émergé et alimentent aujourd'hui trois tendances fortes : • L’expérience client : mise au coeur de la stratégie, les solutions sont élaborées autour de l'expérience client avec des offres sur-mesure, personnalisées ; • L’optimisation de l'accompagnement de la livraison des produits et services sur le marché.

Les modes de delivery sont adaptés pour accélérer la mise au marché des nouveaux produits et services digitaux, avec par exemple des parcours d'achat optimisés et apportant plus de transparence au client final. Des bénéfices en externe comme en interne. Walmart va tester un chatbot pour automatiser ses négociations commerciales. La start-up Pactum vient de convaincre un retailer de taille. La jeune pousse, qui développe une solution d'automatisation de négociations commerciales, se réjouit dans un communiqué publié le 26 mars d’avoir signé un contrat avec Walmart. Le distributeur américain va mener un projet pilote pour tester cette technologie dans le cadre de ses contrats avec certains de ses fournisseurs. Pour créer sa solution, Pactum est partie du constat que les négociations commerciales font perdre, du fait de contrats désavantageux, entre 17% et 40% de la valeur d'une transaction donnée. Pour rappel, les négociations commerciales sont des rencontres périodiques – en France, elles sont annuelles – qui permettent de fixer le cadre des relations commerciales entre un industriel et un distributeur concernant les gammes de produits que ce dernier propose à l’enseigne, ainsi que les tarifs et conditions de vente (promotions, logistiques, innovations…).

Renégocier les contrats déséquilibrés. Shippeo lève 20 millions d’euros pour connecter les acteurs de la supply chain en temps réel. Shippeo annonce ce mardi 11 février un nouveau tour de financement en série B de 20 millions d’euros, mené par NGP Capital et ETF Partners, avec la participation de Bpifrance, via son pôle Digital Venture, et Partech, investisseur historique. Grâce à cette nouvelle levée de fonds, la jeune pousse française espère consolider sa position sur le marché européen en recrutant 150 personnes dans les fonctions de data science, développement IT, ventes et opérations et en multipliant par trois les investissements R&D dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’automatisation. Dans un contexte de fragmentation de la supply chain, avec plus de 600 000 entreprises de transports en Europe – dont beaucoup de petites structures – "la digitalisation ouvre la possibilité de révolutionner ce secteur et Shippeo ambitionne de maintenir et renforcer son leadership afin d’améliorer la visibilité en temps réel de la livraison de fret", explique la société.

Les enjeux de transformation de la Supply Chain à l’ère de l’industrie 4.0 - Transports. L’utilisation des données dans les processus décisionnels rentre pleinement en ligne de compte pour assurer une bonne transformation digitale de la supply chain. Alors que la chaîne de valeur demande à être décloisonnée, les données restent souvent en silos dans les systèmes d’information de chaque partenaire commercial, ce qui nuit à la collaboration et à l’efficacité des processus.

Quels sont les leviers clés de la transformation de la chaîne logistique pour répondre aux besoins d’une meilleure collaboration en entreprise ? Pour une gestion efficace de la chaîne de valeur Désormais, la principale préoccupation du supply chain manager est de travailler avec des indicateurs transverses et de ne pas se limiter à constater de simples KPI se rapportant à un silo ou à un maillon de la chaine de valeur. En effet, en BtoC, les enjeux se concentrent autour des problématiques de livraison, avec notamment la question du dernier kilomètre. La transformation digitale de la supply chain. Comment les chaînes TV vont diffuser des publicités ciblées aux téléspectateurs. Une révolution se prépare pour l'automne 2020 dans le secteur de la publicité télévisée. Le projet de loi relatif à la communication audiovisuelle et à la souveraineté culturelle à l’ère numérique (dit "loi Audiovisuel"), dévoilé le 5 décembre 2019 par le ministre de la Culture, Franck Riester, prévoit la possibilité pour les chaînes TV de cibler leurs téléspectateurs pour la diffusion de spots publicitaires.

En d’autres termes, deux personnes qui regarderont une même chaîne à un instant T ne visionneront plus les mêmes publicités. Une granularité inédite qui, si elle fait le bonheur des annonceurs, apporte son lot de questionnements quant à la collecte des données nécessaires à son exécution... comme c'est déjà le cas pour la publicité sur Internet. UN RééQUILIBRAGE VIS-à-VIS DE la pub WEB Car ce texte a, avant tout, été pensé pour doter les groupes audiovisuels des mêmes capacités publicitaires que les géants technologiques.

SE BASER SUR LES DONNéES PERSONNELLES. Comment Michelin conçoit des pneus qui résistent mieux à l'aquaplaning grâce à la simulation numérique. On pourrait penser de prime abord qu'il n'y a rien de plus basique que le pneumatique dans le monde automobile. Il est pourtant régulièrement le théâtre d'innovations qui reposent en grande partie sur la simulation numérique. Michelin, pionnier français du secteur, investit lourdement dans la recherche et développement pour s'assurer de rester à la pointe de l'industrie. "Pour créer les meilleurs produits possibles dans un environnement très concurrentiel, il nous faut pouvoir intégrer les dernières innovations à la fois sur le plan des matériaux, de la sculpture et de l'architecture du pneu, explique Yohan Le Chenadec, responsable performance adhérence au Centre de technologies Michelin.

Et le seul moyen de le faire de façon efficace, en testant et améliorant sans cesse le pneu lors de sa conception, c'est la simulation numérique. " Mieux gérer l'hydroplanage... ...Y compris sur un pneu usé.