background preloader

LEGISLATION ET CONSOMMATION DE CANNABIS

Facebook Twitter

Légalisation du cannabis : où en est-on dans le monde ? L’Afrique du sud est en voie de rejoindre, après une décision de justice mardi, les pays où la consommation de cannabis est autorisée à titre privé.

Légalisation du cannabis : où en est-on dans le monde ?

Plusieurs pays ont également dépénalisé l’usage et la détention de cannabis, renonçant aux peines de prison envers les consommateurs. Mais plus rares sont ceux qui ont donné un cadre légal à sa culture et sa consommation. Les différentes législations sur le cannabis dans le monde. Il s'agit du premier pays du G7 à adopter une telle législation, le deuxième de la planète après l'Uruguay.

Les différentes législations sur le cannabis dans le monde

Légaliser ? Dépénaliser ? Consommation tolérée ? Consommation à usage thérapeutique... les subtilités législatives concernant le cannabis sont nombreuses. CARTE. Cannabis médical : où en est-on de la légalisation dans le monde. L'herbe qui fait rire, un médicament comme les autres ?

CARTE. Cannabis médical : où en est-on de la légalisation dans le monde

De nombreux pays ont commencé à autoriser la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques : après le Pérou en novembre 2017, la Grèce en mars 2018, c'est au tour du Zimbabwe de légaliser la production sur son territoire de cannabis à des fins médicinales ou scientifiques (dans ce pays, la marijuana était jusque là tolérée dans le pays en petites quantités pour traiter l'asthme, ou encore l'épilepsie, mais la production et l'utilisation de grandes quantités étaient punies de peines allant jusqu'à douze ans de prison).

L'occasion de faire le point sur les différentes législations en vigueur dans le monde qui encadrent l'usage de cannabis à des fins récréatives ou médicales. La carte interactive de Sciences et Avenir est accessible ci-dessus. Absence de pénalisation n'est pas synonyme de légalisation Verdict ? Connaître le cannabis. Cannabis : Le portail de la santé. Le dico des drogues - Cannabis. Quelle que soit la fréquence de consommation, même lors d’une première prise, l’usager s’expose à : Une baisse de la vigilance et un ralentissement des réflexes (potentiellement dangereux lors de la conduite de véhicule, la manipulation d’outils).

Le dico des drogues - Cannabis

Une limitation des capacités et de l’intérêt à apprendre ou à réaliser des tâches qui demandent de la concentration qu’elles soient scolaires ou professionnelles. Une apparition de troubles passagers comme l’anxiété, les crises de panique ou de paranoïa, un état dépressif qui peuvent nécessiter une hospitalisation, un traitement médicamenteux et/ou un soutien psychologique. Ces troubles s’apaisent et disparaissent en quelques semaines. Un déclenchement de troubles mentaux durables chez des personnes fragiles voire aggravation des troubles des personnes souffrant de troubles mentaux. Usage régulier et à long terme : Légalisation du cannabis au Canada. Produits et addictions, vue d'ensemble. Haut du document Les substances psychoactives sont consommées pour leur effet immédiat sur les perceptions, l'humeur et le comportement.

Produits et addictions, vue d'ensemble

Ces effets varient selon les substances, les quantités, la fréquence et la durée des consommations et sont aussi modulés par des facteurs individuels et environnementaux. Leur consommation régulière peut avoir des conséquences négatives sur les activités, les relations, la vie personnelle et la santé. De plus, les usages de certaines substances comportent des risques à court terme (surdoses, accidents, violences) ou à long terme pour l'organisme, notamment des cancers, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires.L'usage de substances psychoactives peut en outre engendrer une dépendance, situation dans laquelle se trouve une personne qui ne peut plus se passer du produit sans ressentir un manque d'ordre physique et/ou psychique. Les saisies en 2013 L'analyse par produits pour 2013 laisse apparaître les évolutions suivantes [1]: Définitions :

Cannabis : le nombre d’intoxications d’enfants explose. Les intoxications accidentelles au cannabis chez les enfants, principalement chez les moins de deux ans, ne cessent d’augmenter, alerte l’Agence du médicament (ANSM) en rappelant leur gravité.

Cannabis : le nombre d’intoxications d’enfants explose

Une étude du réseau d’addictovigilance (surveillance d’addictions, ndlr) montre la "hausse constante, depuis 2014", du nombre de ces intoxications, note l’agence sanitaire. Les enfants de moins de 2 ans restent les plus concernés (le plus jeune a 7 mois, le plus âgé 5 ans). 2,5 fois plus d’intoxications depuis 2014 La comparaison entre les données de 2010 à 2014 d’une première enquête concernant les enfants et celles portant sur la période de 2015 à 2017 est révélatrice : elle met en évidence "2,5 fois plus d’intoxications" avec 194 cas sur 33 mois pour la seconde enquête, contre 140 cas sur 60 mois pour la précédente.