background preloader

Associés d'Hitler

Facebook Twitter

Joseph Goebbels. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joseph Goebbels

Paul Joseph Goebbels (prononcé, en allemand, [ˈɡœbəls ]), né le 29 octobre 1897 à Rheydt[2] et mort par suicide à Berlin le 1er mai 1945, fut un des plus puissants dirigeants du Troisième Reich. Ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande sous le Troisième Reich de 1933 à 1945, son nom reste indissolublement lié à l'emploi des techniques modernes de la manipulation des masses et de la démagogie qu'ont été capables de diffuser les propagandes des États totalitaires.

Joseph Goebbels était un proche d'Adolf Hitler et, avec Hermann Göring et Heinrich Himmler, un des responsables les plus puissants et influents du Troisième Reich. Antisémite acharné, et aussi antichrétien radical[3], il joua un rôle moteur dans les persécutions contre les Juifs allemands notamment en déclenchant la Nuit de Cristal. Il est brièvement chancelier après le suicide d'Hitler. L'enfance et les études (1897-1922)[modifier | modifier le code]

Discours joseph goebbels en couleur. Biographie de Heinrich Himmler. Himmler, Heinrich Homme politique et Reichsführer-SS (Maréchal) (Munich - Allemagne, 7 octobre 1900 || Lünebourg - Allemagne, 23 mai 1945) Fils de professeur, filleul du prince Heinrich de Bavière, Heinrich Himmler a été élevé, selon les méthodes de l’époque, dans une famille catholique très pratiquante, qui ne plaisantait pas avec la morale et les convenances bourgeoises, et dans l’amour et le respect de la patrie allemande.

Biographie de Heinrich Himmler

Docile, affectueux, respectueux, il fit de solides études et se destina à la carrière d’officier. La Première Guerre mondiale n’interrompt pas ses études. Il doit attendre 1917 avant d’être admis à s’engager et fait ses classes dans le 11e régiment d’infanterie de Bavière; il suit ensuite un cours d’élève officier à Freising (Allemagne), puis un cours de canonnier à Bayreuth (Allemagne). Hermann Göring. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hermann Göring

Hermann Wilhelm Göring (ou Goering[2] ; prononcé, en allemand, [ˈɡøː.ʁɪŋ] Écouter) (né le à Rosenheim ; mort par suicide le à Nuremberg) était un militaire et un homme politique allemand de premier plan du Parti national-socialiste et du gouvernement du Troisième Reich. Commandant en chef de la Luftwaffe et ministre de l'Air, il fut condamné à mort à l'issue du procès de Nuremberg en raison de son implication dans les crimes du régime nazi. Les jeunes années[modifier | modifier le code] Hermann Göring en 1907 Hermann Göring, fils de Heinrich Ernst Göring et de Franziska Tiefenbrunn (21 avril 1859 – 15 juillet 1923), est né à Rosenheim en Bavière le . Vers 1899, le père de Göring qui a été mis à la retraite, accepte la proposition du parrain de Hermann, Hermann von Epenstein, médecin anobli d'origine juive, de s'installer dans un des deux châteaux qu'il vient d'acquérir. La scolarité de Hermann se déroule mal.

Son mariage avec Emmy Sonnemann.