background preloader

Règles

Facebook Twitter

Operation Free Bleeding: I Tried 4chan’s Most Notorious Anti-Feminist Hoax for Myself - xoJane. Internet be damned; I’m a dirty, rotten, free bleeder.

Operation Free Bleeding: I Tried 4chan’s Most Notorious Anti-Feminist Hoax for Myself - xoJane

Well, for a few days anyway — I wouldn’t want to proclaim world champ bleeder status when I’m a mere novice. I’m ambitious, but I’ve never had the chutzpah to be a revolutionary. And according to 4chan’s #FreeBleeding hoax (AKA ‘the hoax that just won’t fucking die’), only the most radical feminists would dare to menstruate sans tampon. Using fake Twitter, Tumblr and Reddit accounts, the upstanding citizens of /b/ sought to discredit modern feminism by disseminating badly photoshopped memes and appropriated images from various photographers (including photos from this series by Emma Arvida Bystrom). They called this work of incredible genius “Operation Freebleeding". Most people will easily recognize the familiar reek of bullshit hanging over the free bleeding hashtag, but, of course, there are those who feed the trolls.

So, naturally I wondered — what would it be like to just say “fuck it”? Advertisement — Continue reading below. Un collectif féministe dénonce la taxation des tampons et serviettes hygiéniques. Le collectif féministe Georgette Sand a lancé une pétition réclamant la baisse de la TVA appliquée aux protections hygiéniques de 20% à 5,5%, le taux réservé aux produits «de première nécessité».

Un collectif féministe dénonce la taxation des tampons et serviettes hygiéniques

TED - “While perpetuating the myth of PMS has been... Robyn Stein DeLuca: The good news about PMS. Instagram n'aime pas les photos de règles. En censurant la photo d’une jeune femme dont le pantalon est tâché de sang menstruel, Instagram a déclenché une polémique justifiée.

Instagram n'aime pas les photos de règles

Au XXIe siècle les menstruations féminines continueraient-elles d’être taboues ? Oui, si l’on en croit l’histoire qui est arrivée à la poète féministe Rupi Kaur. La jeune artiste canadienne d’origine indienne, auteur du recueil Milk and Honey, a posté il y a quelques jours une photo d’elle-même sur Instagram, allongée de dos sur son lit, une tâche rouge au niveau de l’entrejambes et sur les draps.

Rien de bien choquant donc. L’objet de censure / Instagram © Rupi Kaur. Rupi Kaur's Period Photo On Instagram Sparks Change. This Photo Was Removed By Instagram. The Owner Writes A Powerful Open Letter In Response. This Photo Was Removed By Instagram.

This Photo Was Removed By Instagram. The Owner Writes A Powerful Open Letter In Response

The Owner Writes A Powerful Open Letter In Response India is often targeted for being an outrageously hyper-patriarchial society. But let's face it, it isn't just India. Rupi Kaur, a Sikh poet studying at the University of Waterloo, Canada, knows that only too well. Rupikaur: rupikaur: thank you @instagram for... - « C’est normal d’avoir mal pendant vos règles ». Non, c’est l’endométriose. Bizarrement, je voudrais remercier l’endométriose.

« C’est normal d’avoir mal pendant vos règles ». Non, c’est l’endométriose

Mon histoire est banale, c’est celle d’une « endogirl ». J’ai été réglée à 13 ans. Je n’ai pas « mal » pendant mes règles, je veux mourir. Une photo de profil.

Je n’ai pas « mal » pendant mes règles, je veux mourir

Un carré d’identité teinté de jaune. Un filtre de couleur, ça n’était pas trop demandé alors je l’ai fait. En petit, en haut, bien caché, j’ai quand même écrit #EndoChallenge. Pour me dédouaner. Comme si ça expliquait tout. Je n’ai rien dit, en fait. Why Are Tampons Still a Thing? ​ consum​er reportsrelatively e​xpensiveeven ge​t stuckas ma​ny as 16,800 We have dron​e boats that suck up oil spills, couldn’t we come up with some nano “woombas” to suck up a couple of ounces of blood every month?

Why Are Tampons Still a Thing?

In almost 80 years, the best option we’ve developed is to shove some cotton up there. « Le syndrome prémenstruel, je croyais que c’était une légende » « Une semaine par mois, je perds mon libre arbitre », dit Estelle. « Pour ne rien dire à personne que je puisse regretter plus tard, j’envoie tout par texto à ma meilleure amie.

« Le syndrome prémenstruel, je croyais que c’était une légende »

Quand j’ai enfin mes règles, je commence à faire le tri. Enfin, c’était avant. Maintenant, je n’ai plus que les sueurs nocturnes. Mais c’est déjà mieux. » Walt Disney Made a Cartoon About Menstruation. You know all about Disney's animated princesses, dwarves, and fairies.

Walt Disney Made a Cartoon About Menstruation

You might even know about his wartime propaganda cartoons. But there's one animated short from 1946 that you might not have heard of. It's called "The Story of Menstruation," and no, this is not a joke. This, obviously, is not standard Disney fare. How did this little gem come to be? "The Story of Menstruation" was commissioned by the International Cello-Cotton Company (now Kimberly-Clark) and features a female narrator who matter-of-factly gives young girls the facts and some "helpful" advice, including: Don't get tired, emotionally upset, or catch colds—it will throw you off your schedule; keep a personal period calendar, a "useful record of past performance" that "comes in handy when you have to plan ahead"; make sure to bathe during your period (that myth about it being ill-advised is just not true); and feel free to exercise, as long as you don't go to extremes.

Les tampons sont-ils des produits de luxe ? Polémique outre-Manche. Abolir les taxes sur les tampons hygiéniques : c’est l’objectif que se sont fixé des Britanniques.

Les tampons sont-ils des produits de luxe ? Polémique outre-Manche

Une pétition, mise en ligne en 2014, a été relancée et signée par plus de 150 000 personnes pour dénoncer un prélèvement sur un produit considéré comme non essentiel, voire comme un «luxe». Si le montant de la taxe a baissé, passant de 17,5% en 1973 à 5% en 2001, après de longues batailles, il reste trop élevé pour de nombreuses femmes. Dans une tribune publiée dans The Independent, la journaliste Natasha Preskey rapporte qu’en moyenne, une femme utilise 10 000 tampons au cours de sa vie.

Si une boîte de 20 coûte environ 3,14 livres sterling (soit 4,26 euros) cela veut dire que chaque Britannique percevant le salaire minimum doit travailler 38 jours à temps plein pour couvrir l’ensemble de ses besoins en produits hygiéniques. «Être obligée de payer pour le "luxe" d’avoir ses règles n’est pas juste, et pour certaines, c’est même trop demandé», estime la journaliste. Ceinture en caoutchouc, chiffons : l’histoire méconnue des règles. Publicité pour les tampons Stayfree (Museum of Menstruation and Women’s health) Ce n’est qu’une toute petite phrase mais elle m’a interpellée.

Dans le beau film de Sébastien Lifshitz sur les vieux couples homosexuels, « Les Invisibles » (dont Rue89 est partenaire), Thérèse, une des interviewées, née en 1927, dit en parlant de ses règles : « Il y avait tout cet attirail, il fallait mettre une ceinture en caoutchouc. » J’ai 28 ans et bien naïvement, je crois que je n’avais presque jamais réfléchi au fait qu’on avait du se débrouiller autrement avant le tampon, la « cup » et tous nos moyens de protection périodique actuels. Thérèse, qu’on connaît aussi pour sa participation au projet des Babayagas (maison de retraite alternative) à Montreuil (Seine-Saint-Denis) a donc suscité ma curiosité.

Jointe au téléphone, pleine de bagou et toujours aussi sympathique elle s’est souvenu de sa panique quand elle avait eu ses premières règles : TVA : pourquoi les tampons ne sont-ils pas des produits de première nécessité ? Certains Britanniques aimeraient bien que les tampons hygiéniques soient traités à égalité avec le bingo, la viande de kangourou, les infusions aux plantes ou les lentilles.

Ils réclament que ce produit ne soit tout simplement plus taxé. Comme c’est le cas aujourd’hui pour un morceau de crocodile. Une pétition, mise en ligne en 2014 et signée par plus de 160 000 personnes, a été relancée ces derniers jours, a repéré Libération, et relayée sur Twitter par le « hashtag » (mot-clé) #tampontax. Règles et TVA : le tampon on l'a en travers de la gorge.

A l'instar d'autres pays qui se sont déjà saisis de la question, la France ne fait pas exception : la TVA applicable sur les protections périodiques est la plus élevée existante. Un article britannique estime que les femmes payées au SMIC consacrent au cours de leur vie l'équivalent de 38 jours (!) De travail à temps plein à l'achat de tampons et serviettes.

Il y a quelques mois, nous avions fait réagir les médias et le gouvernement sur la question de la "taxe rose", ces produits plus chers pour les femmes que pour les hommes. Femmes libres et sans couches. La femme moderne est incontinente... la protection menstruelle à 0 euros!!! 0 coût écologique! De fil en tartine: Le flux menstruel Instinctif... Faut-il porter des protections hygiéniques ? Bienvenue sur PinupBio.com | Nouvelle ici ? Alors télécharge vite le guide gratuit de morphologie corps qui te permettra de faire le test de ta morphologie. Dans quelques instants tu commenceras à valoriser ta silhouette de Déesse avec des techniques professionnelles. Comprendre sa beauté c'est merveilleux ! Clique ici pour recevoir ton cadeau. Parlons de regles. Femmes-libres-et-sans-couches.pdf. Les règles sans aucune protection : le flux instinctif libre !