background preloader

Psy

Facebook Twitter

Va te faire suivre. Domination adulte. Le tabou de la « séduction. Freud, venu à Paris pour suivre les cours de Charcot, a beaucoup fréquenté aussi la Morgue.

Le tabou de la « séduction

Il y a « vu des choses que la Science préfère ignorer » : des autopsies d’enfants massacrés par leurs parents. Dans sa pratique de médecin, il observe puis raconte dans des publications scientifiques que ses patientes névrosées évoquent toutes des violences sexuelles qu’elles ont subies, bien souvent de la part du père ou d’un autre parent proche... S’en suit un tollé dans le monde savant, qui lui fait comprendre qu’on n’incrimine pas impunément l’ordre familialiste et l’honneur des pères ou des oncles.

Malgré le soutien de certain proches comme Sandor Ferenczi, la théorie dite de la « séduction » sera finalement abandonnée par le fondateur de la psychanalyse et par ses disciples, au profit de la désormais célèbre théorie de l’Oedipe, beaucoup moins inconvenante puisqu’elle renvoie sur l’enfant l’initiative d’un rapport libidinal, voire prédateur, à ses parents. Partie précédente Il écrit : SOS Psychophobie - À propos. Obligée d’avoir des enfants ? Medicating Women’s Feelings.

Photo WOMEN are moody.

Medicating Women’s Feelings

By evolutionary design, we are hard-wired to be sensitive to our environments, empathic to our children’s needs and intuitive of our partners’ intentions. This is basic to our survival and that of our offspring. Some research suggests that women are often better at articulating their feelings than men because as the female brain develops, more capacity is reserved for language, memory, hearing and observing emotions in others. These are observations rooted in biology, not intended to mesh with any kind of pro- or anti-feminist ideology.

The pharmaceutical industry plays on that fear, targeting women in a barrage of advertising on daytime talk shows and in magazines. As a psychiatrist practicing for 20 years, I must tell you, this is insane. At least one in four women in America now takes a psychiatric medication, compared with one in seven men. The new, medicated normal is at odds with women’s dynamic biology; brain and body chemicals are meant to be in flux. Violence and Women’s Psychological Distress After Birth: An Exploratory Study in Italy. Community and social psychology (Prof. Romito) Here is a synthesis of the main research activities carried out at present time in the Laboratory of Social and Community Psychology (LSCP).

Community and social psychology (Prof. Romito)

Violence and health: analyzing gender differences. In a large cross-sectional study with a University students’ sample, we analyze the frequency of different types of violence (Sexual violence, Intimate Partner Violence, Sexual harassment) and their impact on health (symptoms of depression, anxiety; psychoactive drugs use; eating disorders), separately for young women and men. Interview n°2: Patricia Romito. Patricia Romito est professeure de psychologie sociale à l’université de Trieste (Italie).

Interview n°2: Patricia Romito

Elle travaille sur la santé mentale des femmes et les réponses sociales aux violences qu’elles subissent. Auteure de nombreux articles en anglais et de plusieurs livres en italien, elle a écrit un livre en français La naissance du premier enfant, étude psycho-sociale de l’expérience de la maternité et de la dépression post partum. À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, elle a accepté de répondre à nos questions. Pr%C3%A9sentation%20Prof.%20Dr%20Patrizia%20Romito%20-%20article.pdf. Romito.pdf. Le complexe d’Œdipe : belle découverte ou perverse invention. Freud, venu à Paris pour suivre les cours de Charcot, a beaucoup fréquenté aussi la Morgue.

Le complexe d’Œdipe : belle découverte ou perverse invention

Il y a « vu des choses que la Science préfère ignorer » : des autopsies d’enfants massacrés par leurs parents. Dans sa pratique de médecin, il observe puis raconte dans des publications scientifiques que ses patientes névrosées évoquent toutes des violences sexuelles qu’elles ont subies, bien souvent de la part du père ou d’un autre parent proche... S’en suit un tollé dans le monde savant, qui lui fait comprendre qu’on n’incrimine pas impunément l’ordre familialiste et l’honneur des pères ou des oncles. Malgré le soutien de certain proches comme Sandor Ferenczi, la théorie dite de la « séduction » sera finalement abandonnée par le fondateur de la psychanalyse et par ses disciples, au profit de la désormais célèbre théorie de l’Oedipe, tellement plus convenable puisqu’elle renvoie sur l’enfant l’initiative d’un rapport libidinal, voire prédateur, à ses parents.

Toute théorie est réductrice. Confessions d'une ex-Femen. Dans un livre intitulé Confession d’une ex-Femen, Éloïse Bouton revient sur ses deux années passées au sein du mouvement radical féministe.

Confessions d'une ex-Femen

Nous l’avons rencontrée pour lui poser quelques questions. Eloïse Bouton Éloïse Bouton a rejoint Femen dès son arrivée en France en 2012. Sciences - Ce que le pouvoir fait au cerveau. Le pouvoir est une drogue.

Sciences - Ce que le pouvoir fait au cerveau

Ceci n’est pas une métaphore, mais une constatation médicale. Le pouvoir entraîne accoutumance et dépendance, comme l’héroïne, comme la cocaïne. Le pouvoir, réalité sociale, modifie la réalité biologique, hormonale et neuronale des personnes qui en ont.Une personne dépendante a sans cesse besoin de ce dont elle dépend. Peu à peu, la quantité ou l’intensité de ce dont elle dépend doit augmenter pour retrouver le même plaisir. Il faut donc de plus en plus de pouvoir à la personne qui dépend du plaisir procuré par le pouvoir.La victoire déclenche la même accoutumance que le pouvoir.

Il ne faut pas prendre les enfants de Bourdieu pour des connards sans âge. Il m’arrive régulièrement de ne plus savoir mettre en mots mon malaise profond.

Il ne faut pas prendre les enfants de Bourdieu pour des connards sans âge

Non pas que je patine devant le sourire sibyllin de mon psy ; je n’ai jamais eu besoin de ce genre de béquille là, ne serait-ce que parce qu’Internet existe et que tenir un blog pendant des années m’a été bien plus bénéfique de 20 ans d’introspection chronométrée. De toute manière, ce serait penser que mes dissonances sont endogènes quand il s’agit bien évidemment d’un profond malaise global. Rien que cela. Comprendre la dimension collective de ce qui déconne plutôt que de croire que l’individu est au centre de tout. Linconscient-lennemi-int%C3%A9rieur-des-femmes.-3.05.2011.pdf. Articles-danalyse-f%C3%A9ministe-des-tropes-masculinistes-en-science-en-particulier-biologie-et-psychologie1.pdf.

Monique-Plaza-Pouvoir-phallomorphique-et-psychologie-de-la-Femme-Copie.pdf. Répertoire sur la sexualité, les femmes, les rapports hommes-femmes, les différences sexuelles et le féminisme- Sylvie Richard-Bessette. Psychâneries & autres opiums. Moi La Vérité, Je parle … je sais tout de toi, Femme.

Psychâneries & autres opiums

A lire de toute urgence les articles de Monique PLAZA, parus dans Questions Féministes, n° 1 [1977], n° 3 [1978] et n° 7 [1980] ! Monique Plaza Nos dommages et leurs intérêts Monique Plaza Pouvoir phallomorphique et psychologie de la Femme. Différences sexuelles, rapports hommes-femmes et sexualité- Sylvie Richard-Bessette. Evelyne PEYRE, Joëlle WIELS (dir.) - Mon corps ... 031_PSY4150.pdf. Acfas-430_Les_fondements_biologiques_differenciation_psychologiquee_sexes.pdf. Les éditions du remue-ménage. Les différences psychologiques entre les sexes suscitent un intérêt considérable, tant dans les milieux de la recherche que dans les médias.

les éditions du remue-ménage

On ne compte plus le nombre de publications scientifiques, d’ouvrages de vulgarisation ou de reportages consacrés à ces questions. Pourtant, une large part de l’information diffusée tient davantage du préjugé, du parti pris idéologique, que d’une démarche scientifique rigoureuse. Les femmes seraient ainsi plus douces, mieux disposées à prendre soin des autres, incapables de lire une carte routière, alors que les hommes seraient bons en maths, compétitifs, plus agressifs. Comment expliquer la persistance de tels mythes aujourd’hui encore ?

Psychothérapie féministe