background preloader

Linguistique

Facebook Twitter

Why Using the Dictionary Definition of Racism Just Doesn't Work. Sex-differences and ‘domestic violence murders’ What would a government do if it wanted to hide the reality of men’s violence against women?

Sex-differences and ‘domestic violence murders’

Firstly, it might have a ‘gender neutral’ definition of domestic violence. Maybe like the UK government which uses the following definition: “any incident or pattern of incidents of controlling, coercive, threatening behaviour, violence or abuse between those aged 16 or over who are, or have been, intimate partners or family members regardless of gender or sexuality. The abuse can encompass, but is not limited to: psychological, physical, sexual, financial [and] emotional.” Not only treating ‘sex’ and ‘gender’ as the same thing, this definition erases sex differences.

Secondly, it might present data in a way that hides the extent of differences between women killed by men and men killed by women Combining data for the three years from 2011/12 to 2013/14, the ONS tell us that of 57 men killed in partner/ex-partner homicides, 21 of them, over a third, were killed by a man. Like this: Like Loading... Vous avez dit « enculé » L’incident est atypique.

Vous avez dit « enculé »

Il m’arrive souvent de reprendre les gens qui emploient le terme d’ "enculé", avec des collègues ou des amis d’amis ; ce qui s’ensuit est généralement une conversation trop longue et souvent pénible pendant laquelle la personne avec qui je parle essaie de prouver qu’elle est dans son droit. 4 Very Different Outfits For 1 Disgusting Question. But My Heart Swells When She Gets It Right. Sale bête, sale nègre, sale gonzesse. Ce que nous apprennent les insultes Les insultes sont des mots ou des expressions toutes faites, dont le caractère offensant est immédiatement perçu par tous, et que l'on utilise pour attaquer quelqu'un à qui l'on s'adresse directement, en le rabaissant et en lui signifiant du mépris.

Sale bête, sale nègre, sale gonzesse

Parce qu'il leur faut être immédiatement compréhensibles à chacun, elles négligent tout caractère réellement individuel pour ne se référer qu'à des catégories sociales : et c'est ainsi qu'elles sont une bonne source d'indications sur les rapports sociaux. Toujours, injurier quelqu'un consiste à l'attaquer en dévalorisant ou en niant l'image qu'il est censé (par le corps social) avoir de lui-même. Les insultes ont donc en commun d'attaquer une identité sociale de l'injurié, dans une situation de conflit.

Will 'Cisgender' Survive? The linguistic complement to "transgender" has achieved some popularity, but faces social and political obstacles to dictionary coronation.

Will 'Cisgender' Survive?

The new Amazon Original Series, Transparent, about a middle-aged father who's transitioning into a woman, is just the latest cultural sign that the word "transgender" has gone mainstream. No doubt there have been transgender people—that is, those with a gender identity or gender expression that doesn't conform to their assigned birth sex—since there have been people at all, but the term itself wasn't coined until the 1970s.

Popular confusion about its usage notwithstanding (for example, questions about the difference between "transgender" and "transsexual"), "transgender" is here, it's queer, and a lot of people have gotten used to it. La Suède cherche un mot pour désigner la masturbation féminine. Le suédois est une langue très riche.

La Suède cherche un mot pour désigner la masturbation féminine

Par exemple, le mot «bortsupen» veut dire «je l'ai perdu parce que j'avais trop bu». En revanche, cette langue fait face à une pénurie de vocabulaire pour parler de masturbation féminine. L'association suédoise RFSU, qui «favorise un dialogue ouvert et positif sur les relations de couples et leur sexualité», a ainsi décidé de lancer une grande consultation. «Beaucoup de gens estiment qu'il n'y a pas d'équivalent évident de "se branler". Le mot "masturbation" est perçu comme très clinique, et "se branler" est considéré par beaucoup comme ayant une connotation masculine», explique le communiqué de presse.

[NEON] Nos gros mots sont des blaireaux. Féminin trop singulier. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Vincent Quand la misogynie va se nicher jusque dans le dictionnaire, la féminisation des noms devient un combat.

Féminin trop singulier

Retour sur un siècle de polémiques. Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! - Avis + Présentation de l’éditeur Les grammairiens ont bataillé trois siècles contre les usages et la logique du français pour arriver à imposer, à la fin du XIXe, la règle du "masculin l’emporte".

Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! - Avis +

Le livre retrace cet effort de longue haleine et les résistances qui l’ont contrarié. Avis d’Emilie Quand on parle, quand on écrit, on respecte (pour la plupart d’entre nous) les règles de la Langue française. Comment le « bon père de famille » vient de disparaître du code civil. Moneystore.be Eh oui, les vacances sont finies...

Comment le « bon père de famille » vient de disparaître du code civil

Bon courage à tous ceux qui, comme Sosconso, reprennent le travail en cette frisquette fin de mois d'août ! Sachez que pendant que nous nous reposions, une petite révolution s'est produite en France, heureusement repérée par le site Que pour les juristes: le "bon père de famille" a disparu du droit français. Qui a commis ce parricide? C'est à l'occasion du vote de la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, parue mardi 5 août au Journal officiel, que l'expression a disparu. La disposition-phare de ce texte incite les pères à prendre un congé parental. On sait pourquoi les filles parlent plus vite que les garçons.

Des chercheurs se sont penchés sur l'environnement verbal des tout-petits.

On sait pourquoi les filles parlent plus vite que les garçons

Ils ont découvert que les mères parlent plus que les pères à leur bébé. Et qu'elles parlent encore plus quand ce bébé est une fille. On sait que parler à son bébé a une influence sur l'acquisition du langage. Des chercheurs américains se sont donc penchés sur les interactions verbales entre parents et enfant au cours des premiers mois du bébé afin de tester l'hypothèse selon laquelle les vocalisations mère-enfant sont plus fréquentes que les vocalisations père-enfant. Judith Butler, Le pouvoir des mots. Politique du performatif. 1« Une provocation » : en titrant ainsi sa préface à l’ouvrage de Judith Butler, sa traductrice s’efforce de rendre compte des deux faces, inséparables, du projet de l’auteure.

Judith Butler, Le pouvoir des mots. Politique du performatif

ELIANE VIENNOT sur la résistance de l'Aca à la féminisation. Nous sommes les héritières et les héritiers d’un long effort pour masculiniser notre langue. Une remarque pour commencer. Je ne sais si c’est la fréquentation des autrices de la Renaissance, mais il est assez rare de trouver une si belle langue dans un essai, même sur les évolutions du langage. Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin! Le long effort des grammairiens et des académiciens pour masculiniser le français a suscité de vives résistances chez celles et ceux qui, longtemps, ont parlé et écrit cette langue sans appliquer des règles contraires à sa logique. La domination du genre masculin sur le genre féminin initiée au XVIIe siècle ne s’est en effet imposée qu’à la fin du XIXe avec l’instruction obligatoire.

L'époque, Égalité, Parité, Féminisation, Féminisme, Raphaël Enthoven. De toutes les inégalités de l’égalité, la plus agaçante est sans doute l’immixtion intempestive d’un « e » – entre tirets (ou entre parenthèses) –, venu distendre les lettres d’un adjectif pour y graver, au pluriel, la marque du féminin. Il en résulte un paquet de mots illisibles (« soyons uni – e – s, motivé – e – s, engagé – e – s... ») car littéralement cassés en deux. De quoi s’agit-il (-elle) ? 5 idées reçues sur la féminisation des noms de métier et titres de fonction. Un jeune et ambitieux député qui rêvait de se faire facilement un nom a enfin réussi son coup en donnant avec insistance du "Madame le Président" à Sandrine Mazetier remplaçant Claude Bartolone au Perchoir.

Il n'en était pas à son coup d'essai, mais jusqu'ici la provocation n'avait pas créé le buzz escompté.