background preloader

Écologie

Facebook Twitter

Terre à terre / Devenir autonome. Apprendre à faire son pain, construire son four solaire ou sa tiny house, des fiches pratiques peuvent-elles nous aider à devenir autonome ?

Terre à terre / Devenir autonome

Deux auteurs viennent de créer la première encyclopédie sur mesure pour devenir autonome dans tous les domaines de la vie. Avec : Yvan Saint Jours , spécialiste en éco construction ; Philippe Pellan , paysagiste-jardinier créateur d’écosystèmes naturels et Kim Pasche , spécialiste des techniques de vie primitive. L'acidité des océans pourrait entraîner la fin de l'humanité. Le monde du silence continue lentement de dépérir.

L'acidité des océans pourrait entraîner la fin de l'humanité

Selon une récente étude menée par une équipe de l'Université d'Edimbourg, la situation est plus qu'alarmante. En cause, l'acidification des océans. Autrement dit, la forte concentration de dioxyde de carbone qui continue toujours de croître, alors que l'océan ne peut en ingérer qu'une certaine quantité. Un phénomène qui s'est déjà produit il y a 252 millions d'années à cause d'énormes éruptions volcaniques. Plus de 90% des espèces animales marines et plus des deux tiers des espèces terrestres avaient alors été rayées du globe. Le changement climatique va-t-il vider nos nappes phréatiques. De jeunes français créent les toilettes-sèches urbaines. De jeunes français créent les toilettes-sèches urbaines Qui a dit que les toilettes sèches étaient réservées aux écologistes loin dans la campagne ?

De jeunes français créent les toilettes-sèches urbaines

Certainement pas ces quatre Montpelliérains qui ont créé des toilettes sèches adaptées à la ville. Objectif : démontrer leurs multiples bienfaits tels que la gestion écologique des déchets primaires, la sensibilisation aux économies d’eau, les bienfaits du compostage et l’importance du recyclage. Pour réaliser leur projet, le groupe de créatifs à ouvert une Scop (Société coopérative et participative) du nom d’Ecosec. Leurs compétences complémentaires -(ingénieur en génie civil spécialisé dans l’assainissement autonome, technicien dans les systèmes de surveillance, ingénieur en Sciences de l’Eau spécialisé dans le cycle de l’azote et jeune diplômé d’une école de commerce) associées à leur passion commune pour la transition écologique, ont poussé ces quatre jeunes à lancer ce projet « propre » dans tous les sens du terme. Une France avec 100 % d'électricité renouvelable : pas plus coûteux que le nucléaire.

Une étude pilotée par l'Ademe conclut qu'un scénario « 100 % électricité verte » est possible en France, à un coût comparable à celui d'un mix conservant 50 % de nucléaire.

Une France avec 100 % d'électricité renouvelable : pas plus coûteux que le nucléaire

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir C'est un véritable brûlot que vient, à son corps défendant, d'allumer l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), établissement public placé sous la tutelle des ministères de l'écologie et de la recherche. Une étude, qu'elle a commandée et pilotée, conclut qu'à l'horizon 2050, la France pourrait tirer la totalité de son électricité de ressources renouvelables, sans nucléaire. Et cela, à un coût comparable à celui de l'atome. La présentation de ce document avait été déprogrammée d'un colloque organisé les 14 et 15 avril à Paris, l'agence expliquant qu'il « n'était pas finalisé » et qu'il serait rendu public dans les prochains mois.

Lire : Le scénario escamoté d’une France « 100 % énergies renouvelables » Trois fois la demande « Ouvrir le débat » Innover contre le gaspillage de l'eau. [ Reportage ] Les Villes du Futur – épisodes 1 à 3. [ Reportage ] Les Villes du Futur – épisodes 1 à 3 Beaucoup rêvent aujourd’hui de retourner vivre à la campagne, loin du bruit et de la pollution des centres urbains.

[ Reportage ] Les Villes du Futur – épisodes 1 à 3

La réalité, c’est que le nombre de citadins ne cesse de croître dans le monde. Il y a même, depuis peu, plus de citadins que de personnes qui vivent en dehors des villes. La crise écologique menaçant, faut-il rendre les villes intelligentes ? Où fuir loin d’elles ? 50% de l’humanité vit désormais en ville. La ville du futur est-elle une solution d’avenir ? Épisode 2. « Il faut cesser de séparer le climat du monde réel » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Stéphane Foucart Voilà dix ans, le 16 février 2005, le protocole de Kyoto entrait en vigueur, imposant pour la première fois des réductions d’émissions de gaz à effet de serre aux pays du Nord.

« Il faut cesser de séparer le climat du monde réel »

La première période d’engagement, qui s’est achevée en 2012, a bel et bien vu une baisse des rejets de certains pays développés, mais elle a connu dans le même temps l’explosion de ceux issus des pays émergents, Chine en tête. Dans un ouvrage publié ces jours-ci (Gouverner le climat ? , Presses de Sciences Po, 750 p., 23 euros) le sociologue Stefan Aykut et l’historienne des sciences Amy Dahan reviennent sur l’histoire du protocole, mais aussi sur deux décennies de négociations climatiques aujourd’hui enlisées et qui attendent un nouveau souffle lors de la conférence climat de Paris organisée en décembre. Découvrez le nouveau « Terra eco » : « Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout. Il y a les chiffres.

Découvrez le nouveau « Terra eco » : « Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout

Ceux du thermomètre qui grimpe, des espèces que l’on efface sans ciller des atlas, et du temps qui s’épuise. Il y a aussi la liste croissante des populations qui fuient leur terre et frappent à la porte des nantis en quête de nouveaux horizons. Il y a les glaciales additions des tributs en tout genre que devront payer les générations qui nous suivent pour s’acheter un chemin vers un futur possible. Accueil.