background preloader

TPE intelligences artificielles

Facebook Twitter

Trois lois de la robotique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Trois lois de la robotique, formulées par l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov, sont des règles auxquelles tous les robots positroniques qui apparaissent dans ses romans doivent obéir. Énoncé[modifier | modifier le code] Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.

Au cours du cycle des livres sur les robots, une loi zéro, qui prendra une importance considérable, sera instituée par deux robots, R. Giskard Reventlov et R. Daneel Olivaw, dans la nouvelle Les Robots et l'Empire. Histoire[modifier | modifier le code] Extrait du dessin-animé Superman: The Mechanical Monsters (1941). « 1. DiapoTPEmmoire. Comment ça marche : une clé USB. Synthèse TPE téo. Top des meilleurs films sur l'intelligence artificielle. [DOSSIER] Les 13 objets connectés qui vont bouleverser votre vie - 1 janvier 2013. Ils envahissent la maison. Ils s'installent dans votre salon. Les objets connectés arrivent. Leurs créateurs ambitionnent de bouleverser le quotidien de millions de foyers. Rien de moins. 1. La présentation fut hollywoodienne. Ces lunettes futuristes peuvent prendre des photos, lancer une visioconférence et permettent de trouver son chemin, grâce à des microphones et de minuscules caméras intégrés aux branches et contrôlables à la voix.

Le 27 novembre, on apprenait que Microsoft avait déposé un brevet pour des lunettes à réalité augmentée. 2. C'est un étrange bandeau. Un pas a été franchi avec "Muse", ce serre-tête en plastique blanc "scannant" les émotions de votre cerveau, mis sur le marché pour 199$ en 2013 - la compagnie a réussi à lever 150.000 $ auprès des internautes via le site de "crowdfunding" Indiegogo. 3. L'ordinateur du futur aura davantage la capacité d'imiter les sens humains, comme le goût, le toucher ou l'odorat. 4. 5. Un canapé qui commande la télévision ? 6. 7. 8. 9.

Les 5 projets fous que Google concocte dans son labo. Le groupe promet des avancées scientifiques tous azimuts : cerveau électronique, voiture sans conducteur, réalité augmentée, transhumanisme, conquête spatiale... Elles semblent bien loin les années où Google n’était qu’un moteur de recherche. Le groupe est désormais partout, du téléphone aux systèmes d’exploitation en passant par la messagerie et les réseaux sociaux. Il deviendra même bientôt un fournisseur d’accès Internet haut débit aux ambitions mondiales. Google multiplie les projets, propose ses produits et services dans tous les rouages de l’économie numérique, avec plus ou moins de succès. Peu importe, la firme doit être partout et sur tout, pour entretenir son image de rouleau compresseur.

Mais Google, c’est aussi l’entreprise qui a toujours un coup d’avance, qui flaire les technologies de demain et y investit massivement. En voici déjà cinq. Une Intelligence artificielle au rayon d’action planétaire La réalité augmentée : quand le virtuel s’invite dans le réel. Eugène, le premier ordinateur qui pense - Sciences. Il s'appelle Eugene Gootsman, il a 13 ans et il est, selon ses dires, d'origine ukrainienne. En fait, il n'en est rien ! Eugene n'existe pas, il est simplement la vitrine virtuelle d'un programme informatique qui imite l'intelligence humaine, conçu par une équipe de chercheurs de l'université de Reading, à Londres. Le programme a été soumis au test de Turing, du nom du célèbre scientifique Alan Turing, qui l'a mis au point en 1950. Le test repose sur le postulat suivant : si, en conversation, une machine parvient à convaincre 30 % de ses interlocuteurs humains qu'elle est elle aussi un être humain, alors cela signifie que l'ordinateur en question est capable de "penser".

Examen de passage réussi, donc, pour Eugene qui est même parvenu à tromper 33 % de ses juges ! Un outil essentiel dans la lutte contre la cyber-criminalité Et c'est, sans doute, ce qui a trompé la vigilance des juges lors du Test de Turing. Intelligence artificielle | Futurscience. 1 - L'histoire et l'évolution de la robotique. - TPE -> Robotique Industrielle. La notion de robot remonte à l’époque médiévale. Même si il n’existait pas de termes pour désigner le robot, les personnes de l’époque ont imaginées des mécanismes exécutant des tâches humaines. Les automates, machines aux formes humaines dirigées par un mécanisme intérieur, ont été créés pour impressionner les paysans qui fréquentaient les églises. Le jacquemart, ci-dessus, créé l’illusion du mouvement automatique.

Les jacquemarts étaient des personnages mécaniques qui étaient capable de marquer le temps en frappant sur une cloche avec leur hache. Au XVIIIe siècle, les automates miniatures sont devenus des jouets populaires chez les gens riches. Ces automates étaient à l’image des humains et reproduisaient leurs mouvements. En 1818, Mary Shelly a écrit Frankenstein, un récit qui relate la fabrication d’une créature d'apparence humaine. Le terme « robotique » désigne l’étude et l’utilisation des robots. Chatterbot23. Intelligence Artificielle | Robots, Drones et Intelligence Artificielle. L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ? Pendant très longtemps, ce rêve resta du domaine de la spéculation et fit les beaux jours de la science-fiction et tous les cinéphiles se souviennent du chef d’œuvre de Stanley Kubrick : « 2001 : Odyssée de l’espace » (sorti en 1968) dans lequel HAL, l’ordinateur contrôlant le vaisseau spatial d’exploration, se mettait à éprouver des émotions humaines et à adopter un étrange comportement… En 1950, alors que les premiers ordinateurs sortaient à peine des laboratoires, le génial scientifique anglais Alan Turing imagina, dans la revue Computing machinery and intelligence, un fameux test consistant à confronter un ordinateur et un humain, sans que ce dernier sache s’il avait affaire à une machine ou à un autre être humain.

L’idée lumineuse de ce test était que le jour où l’homme ne serait plus capable de savoir, dans une conversation en temps réel non préparée, si son interlocuteur était une machine ou un humain, les ordinateurs pourraient alors être qualifiés « d’intelligents ». Définition de l'IA par des scentifiques - L'Intelligence Artificielle. L'intelligence artificielle est un système informatique qui a des capacités intellectuelles comparables à celles d'un être humain . Définissons tout d'abord l'intelligence : L'intelligence est l'ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux. L'intelligence est également admise comme étant ce qu'en fait elle permet : la faculté d'adaptation. Définissons également : Le terme artificiel se rapporte à tous ce qui n'est pas naturel et implique généralement que cela a été créé ou fabriqué par la main de l'homme.

Le terme intelligence artificielle, créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle IA. Il est défini par l'un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, comme « la construction de programmes informatiques qui s'adonnent à des tâches qui sont, pour l'instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau » Autres caractérisations.

Stephen Hawking met en garde face aux dangers de l'intelligence artificielle. Le test de Turing : " Les machines savent-elles penser ?" - TPE sur les robots et l'Inlligence Artificielle (IA) ? Voici LE guide... Jeudi 24 février 4 24 /02 /Fév 19:20 Il existe actuellement un test assez célèbre dans le domaine de l'IA appelé test de Turing, lequel tente de discerner les comportements intelligents de ceux qui ne le sont pas. Imaginé en 1950 par Alan Turing, considéré aujourd'hui comme un piller majeur de l'IA, il répondit à l'attente des spécialistes de l'époque qui dès l'apparition de l'intelligence artificielle se sont demandés comment il serait possible, un jour, de déclarer avec certitude qu’un programme est intelligent.

Présentons ici la façon qui, selon lui, pourrait distinguer une machine intelligente d’une machine qui ne l’est pas : Le fonctionnement de son test est assez simple. Il s'agit concrètement de confronter un homme à une machine par l'intermédiaire de terminaux « anonymes ». Note : les questions/réponses sont formulées par écrit, l'imitation vocale de la part de la machine n'est pas nécessaire. Et en inédit, pour vous, voici le déroulement d'un véritable test de Turing :

Le test de Turing. Pour lui calculer, c'est penser. En 1950, partant du principe que toute fonction humaine est traduisible sous forme d'algorithme, il démontre, dans un article resté célèbre ( " Les machines savent-elles penser? "), qu'un automate peut faire ce qu'un homme sait faire, à condition de lui fournir un programme de travail adéquat. Par ailleurs, il met au point un test, afin de pouvoir jauger l'intelligence des ordinateurs : le test ressemble au jeu enfantin " Devine qui suis-je ?

", où l'un des deux enfants doir reconnaître l'identité que l'autre simule. Voici, un exemple de test de Turing. Retour. TPE : L'Intelligence Artificielle - Introduction. De nos jours, l'intelligence artificielle représente un réel enjeu pour notre société. Née à la fin des années cinquante, elle a connu une évolution spectaculaire ces dernières années et continue à se développer en suivant les progrès technologiques et informatiques. Aujourd'hui, elle joue un rôle fondamental dans la recherche et est omniprésente dans notre vie quotidienne. On constate que le rêve de construire des machines "intelligentes" se concrétise lentement. En effet, qui n'a jamais vu de films de science-fiction dans lesquels les robots faisaient partie intégrante de la vie des humains, ou encore se livraient contre ces derniers à une lutte sans merci ?

Une question importante se pose alors : quels sont les limites et les dangers de l’intelligence artificielle ? Pour répondre à cette question, nous vous ferons tout d'abord une présentation générale de l'IA afin d'en mieux comprendre le concept à travers un aperçu de son histoire et de des applications. Cerveau. Le cerveau appartient au système nerveux central. Fonction du cerveau Situé dans la boîte crânienne, le cerveau est le siège des fonctions supérieures (fonctions cognitives, sens, réponses nerveuses) et végétatives. C'est donc un organe essentiel qui assure la régulation de toutes les fonctions vitales. Le cerveau reçoit des informations provenant de l’ensemble du corps humain via des nerfs afférents, les intègre et les analyse puis répond en émettant de nouveaux signaux qui redescendent vers les parties du corps concernées par les nerfs efférents.

Le cerveau est ainsi responsable du rythme cardiaque et respiratoire, des fonctions qui pour nous sont inconscientes. Le cerveau a été cartographié et certaines zones semblent associées à des fonctions précises (aire de la parole…), alors que les fonctions plus complexes (la mémoire, la conscience) semblent être beaucoup plus réparties. Structure du cerveau Le cerveau est divisé en plusieurs parties, en fonction de leur origine embryonnaire : Cerveau. TPE 1RE S : Intelligence artificielle.

Mémoire artificielle