background preloader

Hormones, caract. sex. sec. et force

Facebook Twitter

There's no such thing as a 'male brain' or 'female brain,' and scientists have the scans to prove it. Do you have a male brain or a female brain?

There's no such thing as a 'male brain' or 'female brain,' and scientists have the scans to prove it

The answer, according to science, is no. If you didn’t expect this to be a yes-or-no question, you’re not alone. Male brains do seem to be built differently than female brains. An analysis of more than 100 studies found that the volume of a man’s brain is 8% to 13% greater than the volume of a woman’s brain, on average. Some of the most noticeable differences were in areas of the brain that control language, memory, emotion and behavior, according to a 2014 report in the journal Neuroscience and Biobehavioral Reviews.

To find out whether these structural differences translated into cognitive differences, scientists examined detailed brain scans of more than 1,400 men and women. “Although there are sex/gender differences in brain structure, brains do not fall into two classes, one typical of males and the other typical of females,” the team wrote in a study published Monday in the Proceedings of the National Academy of Sciences. Le langage corporel de la séduction féminine. Si on part du principe que le langage corporel est une donnée acquise et non pas innée, il peut devenir passionnant d’étudier la façon dont certaines femmes «parlent» aux hommes, en exploitant toute la gamme des signaux corporels exprimant le désir ou, de façon plus ambiguë, le désir de plaire.

Le langage corporel de la séduction féminine

De façon révélatrice, ces signaux sont, dans notre société monothéiste, ceux de la soumission à un être supérieur. Quelques exemples? De nombreux psychologues s’intéressent au langage corporel, décodant le sens caché des mouvements d’yeux ou de jambes, afin de lire le corps comme à l’aide d’un dictionnaire. Le dosage de la testostérone chez les sportives est-il justifié ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Mis à jour le , publié le Dutee Chand est interdite de compétition sportive en 2014, car la fédération d'athlétisme la jugeait "trop masculine", "pas assez femme".

Le dosage de la testostérone chez les sportives est-il justifié ?

Des conclusions établies sur l'unique base d'un dosage du taux de testostérone dans le sang de la sprinteuse. Pourtant, la testostérone à elle seule ne peut être considérée comme un marqueur de féminité ou de virilité. Les joueuses soumises à des tests de féminité au Mondial. Test de féminité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Test de féminité

J.O et tests de féminité : "Les sportives au 21e siècle sont toujours sommées de faire la preuve de leur sexe" - 14 octobre 2015. Anaïs Bohuon (UFR STAPS - université Paris-Sud 11) s’interroge sur la pertinence de ces contrôles médicaux mis en place afin d’empêcher des hommes de concourir chez les femmes au sein des compétitions internationales. 1ère partie : le cas Caster Semenya Les prouesses de Caster Semenya aux championnats du monde d’athlétisme de Berlin (2009) ont remis sur le devant de la scène une pratique ancienne du monde sportif et très critiquée: la vérification du sexe d’une athlète.

J.O et tests de féminité : "Les sportives au 21e siècle sont toujours sommées de faire la preuve de leur sexe" - 14 octobre 2015

La question des “tests de féminité” est ainsi toujours d’actualité pour les jeux Olympiques de Londres. 2ème partie: Un test de féminité, pourquoi faire ? Utilisé entre 1968 pour les Jeux olympiques de Mexico et 2000 pour ceux de Sydney, l’objet de ce test est alors de déterminer que les femmes athlètes sont bien porteuses de deux chromosomes X. Etes-vous une femme selon la Fifa ? Faites le test. Les femmes sont-elles moins fortes que les hommes?

Il semble normal de dire que les femmes sont physiquement moins fortes que les hommes.

Les femmes sont-elles moins fortes que les hommes?

«La preuve: aux Jeux Olympiques, elles doivent concourir entre elle», affirment les tenants de cette opinion bien ancrée… Mais que vaut réellement cet argument? Il existe des groupes d’auto-défense qui, au cours de stages réservés aux femmes, parviennent à convaincre celles-ci qu’il leur est tout à fait possible de couper en deux une épaisse planche de bois à l’aide du tranchant de la main. «Il n’existe pas 2 sexes (mâle et femelle) mais 48» «Nous vivons dans une société qui fait comme s’il n’y avait que deux sexes, or il en existe 48, soit le continuum d’intersexe entre le pôle mâle et le pôle femelle.»

«Il n’existe pas 2 sexes (mâle et femelle) mais 48»

Pour Eric Macé, sociologue et chercheur au CNRS, ce qui semblait jusqu’ici une évidence, c’est-à-dire la différence naturelle binaire entre mâle et femelle, est en train de voler en éclat. Pourquoi ? Berlin, 19 août 2009, Championnats du monde, finale du 800 mètres «dames» : la Sud-Africaine Caster Semenya, 18 ans, accomplit un véritable exploit en courant la finale du 800 mètres féminin en 1 minute 55 secondes 45 centièmes. Sa victoire est de courte durée. À peine la course finie, le staff des équipes rivales et les journalistes sportifs accusent la championne d’être un homme.

Comment la testostérone vient aux hommes (et aux femmes aussi)