background preloader

Pratiques

Facebook Twitter

Le compostage Bokashi, c’est quoi et comment ça fonctionne ? 29 juil 2014 On n’a jamais eu autant de possibilités différentes de faire du compost.

Le compostage Bokashi, c’est quoi et comment ça fonctionne ?

Maintenant, et depuis quelques petites années, une alternative intéressante pour le compostage en cuisine existe, elle s’appelle le compostage Bokashi. Le fait d’avoir des déchets nauséabonds dans nos conteneurs de cuisine avant d’aller les placer sur le tas de compost était un frein au compostage avant… mais ça c’était avant ! Bokashi est un terme japonais qui signifie « matière organique fermentée ». En compostage Bokashi, un « EM inoculant », avec EM= micro-organismes efficaces, (on appelle aussi cela du « son Bokashi ») est saupoudré sur les déchets alimentaires dans un récipient hermétique, un seau généralement. Un EM inoculant est un support inerte, comme des balles de riz, du son de blé ou de la sciure, infusé avec des Micro-organismes Efficaces ou EM. Une fois la fermentation terminée, le compost peut être enterré ou placé dans un tas de compost modifié pour compléter sa décomposition. Comme engrais, Jardiner en climat méditerranéen par Léa Cambien.

Bonjour à tous.

Jardiner en climat méditerranéen par Léa Cambien

Récemment, j’avais demandé à Gilles s’il ne pouvait pas concocter un article sur le jardinage en climat méditerranéen, ayant moi-même eu l’occasion de mettre en place avec mon copain un potager dans la région des Vans (limite entre le Gard, Lozère et l’Ardèche, région sèche dans les contreforts des Cévennes). Mais pour amorcer la discussion, j’ai eu envie de partager avec vous le déroulement et les résultats de cette saison de jardinage 2011, ayant dans l’espoir de susciter chez vous quelques commentaires. (Photos sous licence cc by-sa 2.0, présentées dans un ordre non chronologique).

Situation et conditions locales Vue sur le Chassezac Un ami nous a permis ce printemps-été de mettre en place un potager sur son terrain gardois : une ancienne châtaigneraie en terrasses schisteuses, larges et relativement pentues, surplombant la rivière du Chassezac. Cette vallée est par ailleurs très exposée aux vents violents. Pour donner une idée d’une partie encore jamais cultivée. Irrigation en climat sec. Retour en grace d'un vieux savoir traditionnel, une fois n'est pas coutume.. Ce qui suit est un condensé de 2, 3 articles sur le sujet (#1), en Anglais, ce système me semblant avoir énormément d'intéret, en particulier pour le pourtour méditérannéen, dont je suis.

Le système des Ollas est d'origine espagnol, cela veut tout simplement dire "Pots" en français. Un système similaire à été identifié en Chine, visiblement couramment pratiqué il y a 4000 ans. Selon Bill Mollison et comme son commentaire l'indique dans une des vidéos "Global Gardener", les Ollas sont "le meilleur système d'irrigation au monde" La poterie est enterrée, avec le bec qui dépasse du sol. Elle est remplie d'eau de temps en temps, en moyenne une fois par semaine, suivant les conditions.. Le volumes d'une Ollas est idéalement entre 3 et 5 litres pour les buttes, potager, et jusqu'à 12 litres pour les vignes, arbustes.

Elles ont la réputation d'être bien plus efficace que les système d'irrigation goûte à goûte. Association de plantes. Un article de Encyclo-ecolo.com.

Association de plantes

Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Cette technique de cultures associées est aussi appelée "compagnonnage de plantes". Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparu. Electroculture : L'Electricité au Service de l'Agriculture - electroculture et magnetoculture. Au jardin, conseils en jardinage. Lombricompostage.