background preloader

Comportements addictifs liés à l' usage du numérique

Facebook Twitter

La dépendance à Internet ou cyberdépendance désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne.


Cette sitographie ce veut être un rapide état des lieux en axant la cyberdépendance sur le thème du jeu vidéo. Nous élargissons cette vue à la dépendance au smartphone et au cybersexe grâce aux pearltrees tiers. ( merci à eux !) Cyberdépendance. Notes. Dépendance au jeu vidéo.

Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. La dépendance au jeu vidéo désigne un éventuel trouble psychologique caractérisant un besoin irrésistible et obsessionnel de jouer à un jeu vidéo.

Elle est reconnue depuis le 18 juin 2018 comme maladie par l'OMS. Elle est officialisée comme "trouble du jeux vidéo". Existence d'une « dépendance »[modifier | modifier le code] Le 6 mars 2012, l'Académie nationale de Médecine précise qu'il est préférable de parler de « pratique excessive » que d'addiction aux jeux vidéo et cela pour deux raisons[1][source insuffisante] : il n'y a à ce jour aucun consensus scientifique sur l'existence d'une réelle addiction aux jeux vidéo ;le terme « pratique excessive » est plus approprié car moins stigmatisant. Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ?

A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Quels sont les signes d’alerte d’un usage excessif ? Comment traiter cet usage problématique ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Puis-je être « addict » au jeu vidéo ? Le consensus sur l’expression à employer pour décrire un usage excessif des jeux vidéo a toujours fait débat. Les facteurs de risques d’une addiction au jeu vidéo Une humeur dépressive (perte de goût et de plaisir pour ce qui était habituellement agréable).

Les signes d'alerte. L'addiction au pays du "gaming" (1ère partie) En Corée du Sud, la pression scolaire expliquerait en partie la dépendance aux jeux vidéo. Pour enrayer ce phénomène toujours plus inquiétant, les centres spécialisés se sont multipliés dans tout le pays, sous l’impulsion du gouvernement. Par Margaux COUTURIER et Anissa HAMMADI Boissons, nourriture, cigarettes... Il est facile de perdre le fils du temps dans un PC bang. (Anissa Hammadi) SEOUL, 13 juin 2014 - En Corée du Sud, la pression scolaire expliquerait en partie la dépendance aux jeux vidéo. Une jeune femme qui accouche dans un cybercafé, une mère assassinée par son propre fils pour l’avoir privé d’ordinateur ou encore un homme retrouvé mort après avoir joué plus de cinquante heures d’affilée… En Corée du Sud, des histoires comme celles-ci, il y en a tous les ans.

Alors qu’un tiers de la population joue régulièrement en ligne, le nombre de drogués aux jeux ne cesse de croître de manière alarmante dans le pays « le plus connecté au monde ». 122 structures spécialisées (Anissa Hammadi)

Pearltrees Tiers

Notes. Cyberdépendance appel au secours ! - Aide et Entraide. Coucou Sophie, Je trouve génial que tu le reconnaisses Sophie, ce vide qui t'habite. Ca me renvoye à une période de ma vie, ou je ne l'avais pas analysé ainsi,mais je suis tombée comme dans un gouffre. Un grand gouffre,qui me faisait même me lever la nuit et écrire, écrire,beaucoup écrire..Je ne sais combien de personnages se sont joués en moi,à travers moi..j'ai laissé faire, j'ai laissé dire.Mais ce qui est important, et le plus important Sophie,c'est la CONSCIENCE que tu en as, de ce qui se passe. C'est la conscience qui permet d'équilibrer les choses un moment donné. Tu vas peut-être trouver des personnes qui vont te dire comment il faut faire,j'ai abandonné ça.Ce qui fonctionne chez moi, c'est juste ETRE CONSCIENT,continuer à regarder ce qui se passe. et c'est ce qui favorise petit à petit le détachement.

Petit à petit, c'est aussi ce qui permet d'aller vers ce qui nous plait,c'est à dire nous rend Vivant. Ce vide est un passage. PS : Je ne dis pas que j'en suis complètement sortie ! Campagne de prévention : La cyberdépendance. Notes. Site La Cyberdépendance - Lien Vers flux RSS.

IFAC - Page pour lien vers flux RSS. Vous avez invité Karine_grouped_psy à faire équipe. Travail collaboratif. PEARLTREES.