background preloader

Perso

Facebook Twitter

Ce que voit un dyslexique en lisant. Le site est quasiment illisible, ou en tout cas très pénible à déchiffrer.

Ce que voit un dyslexique en lisant

Il donne une bonne migraine dès les dix premières secondes. Mais c’est le but, et on conseille fortement sa consultation. Le développeur suédois Victor Widell a mis en ligne sur son site une tentative de simulateur de dyslexie. Les caractères de chaque mot ne cessent de bouger, de changer de place, et plusieurs minutes de concentration sont nécessaires pour parvenir à déchiffrer la quinzaine de lignes qui expliquent la démarche et reprennent la définition de la dyslexie selon Wikipedia : « Une amie dyslexique m’a décrit son expérience de la lecture. L’informaticien a donc décidé de recréer cette impression de confusion. (Slaven Vlasic / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP) Une équipe de chercheurs franco-italiens avait déjà trouvé en 2012 une solution toute simple aux problèmes de lecture rencontrés par les dyslexiques : un plus grand espacement des lettres. Signaler ce contenu comme inapproprié. Dépersonnalisation.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dépersonnalisation

Pour les articles homonymes, voir DP. La dépersonnalisation (quelques fois DP) est une anomalie du mécanisme cognitif. Il s'agit d'un sentiment de perte de sens de la réalité, dans lequel un individu ne possède aucun contrôle de la situation[1]. Les patients sentent avoir changé, et leur perception de la réalité est devenue vague, floue, ou manque de sens. 37 Signes Revelateurs De La Dyslexie - Dyslexie - TDA - Dyscalculie - France - La Méthode Davis Officiellement. Extrèmement désordonné ou alors maniaque de l'ordre.

37 Signes Revelateurs De La Dyslexie - Dyslexie - TDA - Dyscalculie - France - La Méthode Davis Officiellement

Peut-être le bouffon de la classe, le fauteur de trouble ou alors trop discrêt. A été précoce ou, au contraire, en retard dans les étapes de son développement (marcher à quatre pattes, marcher, parler, faire ses lacets…). Sujet aux otites, aux allergies. Peut être un gros dormeur ou, au contraire, avoir le sommeil léger. Enurésie. . © 1992 par Ronald D. Si cet article vous a plu et vous souhaitez le partager, cliquez sur l'icône de votre choix ci-dessous. Fédération Française des Dys. Nature des troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit communément appelés “dyslexie” et “dysorthographie”.

Fédération Française des Dys

Il s’agit d’une altération spécifique et significative de la lecture (dyslexie) et/ou de la production d’écrit et de l’orthographe (dysorthographie). Ces troubles apparaissent dès les premiers moments de l’apprentissage sous la forme d’une difficulté à maîtriser le stade dit alphabétique de l’apprentissage de la lecture.Au stade suivant, le trouble se manifeste par une incapacité à mémoriser la forme visuelle des mots et à les reconnaître globalement (stade orthographique).

Ceci entraîne une lecture généralement hésitante, ralentie, émaillée d’erreurs qui a pourtant exigé beaucoup d’efforts. Ochlophobie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ochlophobie

L’ochlophobie (du grec ancien ὄχλος / óchlos : la foule) est une sorte de peur. Elle se manifeste dans les endroits où il y a beaucoup de personnes. Lorsqu'il est question d'ochlophobe, il est question d'une « peur de la foule », à ne pas confondre avec l'agoraphobie ou la claustrophobie. Différences[modifier | modifier le code] Fréquemment confondue avec l'agoraphobie, elle n'a pourtant rien à voir, les ochlophobes préfèrent justement les grands espaces afin de moins ressentir le « poids » qu'ils éprouvent face à une foule. Symptômes et conséquences[modifier | modifier le code] L'ochlophobe finit par ne plus distinguer clairement ce qui l'entoure (que ce soit auditif ou visuel), a la sensation que le monde tourne, rend ou encore fait un malaise qui ressemble fortement à un malaise hypoglycémique mais qui est en fait un malaise vagal. Annexes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : ochlophobie, sur le Wiktionnaire.

Je me sais autiste, j'en ai marre de souffrir et je vous emmerde! Difficultés à dire bonjour. Dramatisation : ou l'effet loupe de notre sensibilité. J'ai cru remarquer que nous avions, au moins à certaines périodes de notre vie, tendance à dramatiser fortement ce que nous vivons, probablement le résultat de notre sensibilité et de notre exigence.

Dramatisation : ou l'effet loupe de notre sensibilité

C'est un membre du groupe Facebook qui m'a fait prendre conscience de ça. On ne peut pas avoir raté sa vie à 20 ans ! Mais il faut avoir plus de 30 ans pour s'en rendre compte et je me souviens bien qu'à 20 ans j'avais cette impression aussi. Cela me rappelle aussi un ami de mon fils, 8 ans, qui était complètement paniqué à l'idée d'être en retard parce que la maîtresse le retenait à la fin de la journée de classe, il avait très peur de rater son bus scolaire, et je le vois encore courir dans tous les sens, se lamentant en disant des gros mots, perdant tous ses moyens, j'ai tout de suite pensé qu'il était autiste, ce qui s'est avéré exact par la suite. Mais pour en revenir au sujet principal, tout est tellement vécu avec plus de sensibilité, que ça nous fait plonger tout de suite. La vie est toujours aussi corrosive. Bien que la vie soit un peu plus douce grâce à ma compagne, elle reste ce qu'elle est.

La vie est toujours aussi corrosive

Il y a des choses dans la vie qu'on ne peut pas comprendre, il faut lâcher prise pour les expérimenter et après seulement on peut décortiquer l'expérience pour pouvoir en comprendre le fonctionnement... et encore, c'est pas certain. Or, j'ai horreur de lâcher prise et de vivre simplement les choses, mon cerveau a un besoin impérieux de comprendre, et c'est presque impossible sur le long terme de fonctionner autrement, juste dans le lâcher prise. Je ne comprends pas comment font les gens pour ne jamais se poser de questions et vivre simplement. Vivre, c'est se laisser vivre. Mais pour moi, vivre, c'est comprendre, avoir conscience des choses. A tous les aspergers non-diagnostiqués. Je suis très touché par plusieurs témoignages sur le groupe Facebook "Nous les Aspergers", où on voit bien dans quels tourments se trouvent ceux qui n'ont pas la chance (parce qu'il s'agit vraiment de chance dans certains cas pour accéder à un professionnel compétent en matière d'autisme) d'avoir un diagnostic.

A tous les aspergers non-diagnostiqués

Ce qui fait très peur aux aspies non-diagnostiqués, c'est le fait de ne pas être sûr, la peur de se faire des illusions, le sentiment de ne pas être légitime, de se tromper, de ne pas assez s'y connaître en psycho pour être certain, ou le manque de confiance en soi typique des aspergers va jouer un rôle écrasant. Prison scolaire, prison professionnelle... Et après on t'enferme entre quatre planches, sous une tonne de terre, et au cas où tu pourrais t'échapper, on met encore une dalle en béton par dessus !

Prison scolaire, prison professionnelle...

Et si la phobie sociale, la dépression, et le manque de confiance en soi (entre autres) n'étaient pas intrinsèquement liés à l'autisme, mais simplement dus au manque de solidarité d'une société immature ??? Je dis cela en rapport au harcèlement scolaire, puisque c'est à cette période que beaucoup de choses se jouent. Quelle vision un adolescent autiste va-t-il avoir de la vie d'adulte, quand il voit comment est géré par les adultes le nombre incalculable d'humiliations qu'il subit chaque année scolaire. Bref, tu te prends 10 ans de prison pour quel crime ? Je me demande parfois si certains enfants autistes ne sont pas plus matures et consciencieux que les adultes.

Je m'écoutais trop. C'est comme ça... - Témoignages d'Aspergers. Lettre au monde - Témoignages d'Aspergers. Me voici sur les rivages d'un autre monde.

Lettre au monde - Témoignages d'Aspergers

Je suis parti seul. Rien d'étonnant, car au fond c'était mon choix. J'ai déjà dépassé "l'entre deux mondes". Mon regard se porte au loin, vers ces terres inexplorées et sans limite, si familières en même temps. Je suis enfin rentré chez moi. Anticonformistes ??? - Témoignages d'Aspergers. Régulier, règlementaire, règlement, régler, régulariser, régulièrement, rigueur... oh comme ces mots me plaisent ! On dit souvent (et je l'ai dit aussi, avant de pousser ma réflexion plus loin) que les autistes sont des anti-conformistes. Dans une société mal réglée, oui, on peut paraître anti-conformistes, mais si tout était en ordre cohérent nous serions hyper-conformistes au contraire. Gestion des émotions - Témoignages d'Aspergers. Depuis quelques temps, j'ai a faire face à l'hostilité de plusieurs personnes sur internet, ou à la répercussion de leurs problèmes privés, et cela m'affecte beaucoup personnellement.

J'ai souvent une boule au ventre en lisant mes messages et j'en suis venu à cette conclusion : les émotions, je n'en ai pas beaucoup, elle ne sont pas très intenses quand elles sont positives (agréables), mais quand elles sont négatives (désagréables) c'est très intense ! Par exemple : angoisse, colère, tristesse, sont exagérément intenses. Mais attachement, compassion, plaisir de partager, tout cela est vécu de façon moindre. Le problème c'est que les émotions négatives ne sont pas "que" un signal de quelque chose qui ne va pas, elles agissent aussi sur mon comportement (ou cela risque si je ne les contrôle pas). L'angoisse peut m'empêcher de faire des choses et il me faut toujours faire un effort important pour outrepasser ce signal d'alarme interne.

Réconfort - Témoignages d'Aspergers. Osez le meilleur ! - Témoignages d'Aspergers. Quand j'étais au collège, les autres se moquaient de moi quand j'étais enthousiaste à donner les bonnes réponses attendues par les profs. J'avoue que ça m'a calmé de montrer que "je sais" quelque chose. Au mieux, on me traitait de fayot. A l'attention de nos amis neurotypiques - Témoignages d'Aspergers. Je ne vous apprendrais rien (enfin j'espère !) En vous disant qu'une personne autiste a besoin de s'isoler pour se ressourcer alors qu'une personne neurotypique (ceux que j'appelle les "altéristes"), on besoin de voir du monde pour récupérer des forces. Le fait est que les besoins de solitude d'un autiste sont vraiment extrêmes, ce qui fait forcément très peur à une personne normale, car c'est impensable qu'on puisse aller bien en s'isolant (surtout à ce point là).

Cette inquiétude peut être particulièrement dure à vivre et à supporter pour un enfant autiste dans une famille neurotypique. Structures - Témoignages d'Aspergers. Procrastination - Témoignages d'Aspergers. En mode Token Ring - Témoignages d'Aspergers. Il existe plusieurs type de réseaux informatiques. S'intégrer oui, mais à quoi ? - Témoignages d'Aspergers. Se brutaliser - Témoignages d'Aspergers. Mentaliser ce qui devrait être intuitif - Témoignages d'Aspergers.

L'intégration - Témoignages d'Aspergers. J'entends souvent parler en ce moment de "ghettoïsation" des enfants autistes, et du risque que cela constitue pour leur intégration au sein de la société. Autiste malgré les apparences - Témoignages d'Aspergers. On s'imagine souvent qu'un Asperger sera totalement incapable de maîtriser les codes sociaux. Manque d'autonomie - Témoignages d'Aspergers. Je prends conscience à quel point l'entretien de ma vie physique m'est difficile en dehors de tout rythme de vie imposé.

Je ne me laisse pas mourir, mais je ne vis pas comme tout le monde. L'air trop normal pour être cru - Témoignages d'Aspergers. C'est difficile et décourageant de vivre dans un monde où tous les signaux verbaux et non-verbaux de la communication interpersonnelle sont mal interprétés par mon cerveau, alors que tout ce qui est du domaine intellectuel fonctionne parfaitement et laisse penser à mes interlocuteurs que je n'ai aucun problème. Solitudes - Témoignages d'Aspergers. Perception de l'autre et rapport à l'autre - Témoignages d'Aspergers. Mode de communication favorable aux autistes - Témoignages d'Aspergers. Regardez-moi dans la bouche. Le syndrome d'Asperger au féminin.