background preloader

Égalité femmes/hommes

Facebook Twitter

L'IEDM, féministe? Mais jouons le jeu. Portons notre regard à l’international. Dans leur recherche d’à peine deux pages, on nous dit que la clé pour l’émancipation des femmes est la liberté économique. Pour mettre cela en évidence, les deux auteures prennent le palmarès des pays selon leur liberté économique et le compare avec les conditions de vie et les déterminants sociaux de santé. Ils nous expliquent ensuite que les pays avec le moins de liberté économique sont aussi ceux où il est le plus dur être une femme, et vice versa. Sans surprise, une femme a plus de chance d’avoir une meilleure santé, une meilleure éducation, un meilleur emploi et une meilleure situation financière si elle vit dans un pays qui lui permet de poursuivre ses études aussi longtemps qu’elle le souhaite, de faire carrière dans le domaine de son choix et d’être couverte par des lois qui reconnaissent que son existence a la même valeur que n’importe quel autre individu.

Qu’ont-ils en commun? La tendance n’est pas tellement évidente. Parité hommes/femmes : des femmes se positionnent - Communauté. © gracieuseté :Sur la photo : Geneviève Rioux, animatrice de la soirée; Renée Lessard, présidente du Centre de femmes Marie-Dupuis; Marie-Christine Laroche, coordonnatrice du centre; Pascale Navarro, auteure et journaliste; Véronique Hivon, députée de Joliette; Martine Desjardins, présidente et directrice générale du MNQ et Aurélie Lanctôt, auteure, journaliste et étudiante en droit.

La parité, un outil pour les femmes Aurélie Lanctôt voit la parité hommes/femmes comme un outil pour changer les modes de réflexion. Martine Desjardins affirme de son côté que c’est une forme de levier pour les femmes. Celle-ci a insisté sur l’importance de la présence des femmes au pouvoir. Si elles n’y sont pas, leur voix ne portera pas et s’il n’y a qu’une seule voix, elle deviendra l’exception à la règle. Quant à la députée Véronique Hivon, elle voit la parité non pas comme une fin en soi, mais plutôt comme une manière de changer et d’exercer la politique.

Consensus, loi et quotas? Lettre au Secrétariat à la condition féminine – Plan d’action gouvernemental pour l’égalité. Lettres | lundi 18 janvier 2016 Dans le cadre de l’actualisation de la politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la rédaction du nouveau plan d’action 2016-2021, le Conseil du statut de la femme a formulé des commentaires au Secrétariat à la condition féminine.

Ceux-ci sont résumés dans cette lettre du 15 janvier 2016. Nous tenons d’abord à vous remercier de consulter le Conseil du statut de la femme (Conseil) à l’occasion de cette démarche d’actualisation de la politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la rédaction du nouveau plan d’action 2016-2021. La rencontre tenue le 27 octobre 2015, entre les déléguées du Secrétariat à la condition féminine et du Conseil, a été une première étape qui nous a permis d’exprimer notre point de vue et d’entendre le vôtre sur les enjeux qui feront l’objet de ce prochain plan d’action.

Utiliser un vocabulaire inclusif Cibler les groupes plus marginalisés Des enjeux émergents. 22 sièges à combler par des femmes. « Parce qu’on est en 2016 », quelque 80 femmes de renom demandent à Justin Trudeau de combler les 22 sièges vacants au Sénat non pas par des sénateurs, mais des sénatrices. Ce geste d’éclat permettrait d’instaurer à la Chambre haute la même parité que le premier ministre a imposée à son cabinet. La demande a été formulée dans une lettre adressée à M. Trudeau un peu avant Noël par un groupe d’anciennes parlementaires, de journalistes ou encore de professeures dont fait partie la seule première ministre que le Canada a eue, Kim Campbell.

Le groupe est piloté par Donna Dasko, la cofondatrice du groupe À voix égales, qui milite pour augmenter le nombre de femmes dans les instances démocratiques au pays. À l’heure actuelle, le Sénat compte 52 hommes et 31 femmes. . « Il y aura assez de départs à la retraite pour à la fois atteindre la parité et continuer à nommer des hommes », souligne en entrevue Mme Dasko, question de diffuser les critiques éventuelles. Rétablir l’équilibre.

L'égalité professionnelle femmes-hommes sera une réalité dans 118 ans. Selon un rapport du Forum économique mondial paru mercredi, l’écart entre les femmes et les hommes mettra plus d’un siècle à disparaître. Les femmes devront attendre encore longtemps avant de pouvoir jouir d’une réelle égalité entre les sexes si rien ne change rapidement. Le Forum économique mondial (World Economic Forum), fondation suisse qui publie chaque année une étude sur l’inégalité femmes-hommes dans le monde, révèle jeudi 19 novembre que l’écart entre les femmes et les hommes s’est resserré depuis dix ans, mais de façon dérisoire. Ce rapport est le fruit de dix années d’études autour de quatre secteurs principaux : la politique, l’économie, la santé et l’éducation. Dans le classement établi par le rapport, la France est montée d’un rang depuis l’an dernier et se retrouve 15e sur 145 pays, derrière le Rwanda et l’Allemagne.

L’Islande, la Norvège, la Finlande et la Suède sont en tête du classement mondial de l’écart d’inégalité femmes-hommes. “Mettre en œuvre de nouvelles politiques” «Parce qu’on est en 2015», les femmes gagnent toujours moins que les hommes. La décision de Justin Trudeau de payer autant les femmes ministres que leurs collègues masculins a été saluée par tous. Mais cela ne change rien pour les millions de Canadiennes et de Québécoises qui ne côtoient pas le premier ministre et qui continuent d’être moins rémunérées que les hommes. Utilisez notre comparateur et constatez les écarts salariaux entre hommes et femmes pour une trentaine de catégories d’emplois. Si vous êtes sur mobile, pivotez votre appareil dans le sens de la largeur. Sans surprise, les hommes gagnent toujours plus que les femmes dans quasiment tous les secteurs d’activité et pour quasiment tous les groupes d’âge au Canada et au Québec. Le plus grand écart en argent au Québec se retrouve chez le personnel professionnel en gestion des affaires et en finance de 55 ans et plus.

Les hommes gagnent en moyenne 20 000$ de plus par année que leurs collègues femmes. Toutefois, le Québec se retrouve à contre-courant de la moyenne nationale dans certains cas. 'Femmes et pouvoir' : plaidoyer pour la parité en politique | Plus on est de fous, plus on lit! Femmes et pouvoir: les changements nécessaires. Plaidoyer pour la parité, Pascale Navarro. « En 2015, écrit Pascale Navarro, il n’y a pas au Québec de “conversation” politique ni sociale sur le manque de femmes en politique. » L’Assemblée nationale compte pourtant moins de 30 % de femmes élues. Les Québécois, qui se disent attachés à l’égalité entre les sexes, devraient viser la parité, c’est-à-dire « un nombre à peu près égal de femmes et d’hommes élus dans les Parlements », étant donné, écrit la journaliste, que cette parité « est la transposition sur la scène politique de l’égalité femmes-hommes ».

Tous y gagneraient, souligne avec raison Navarro, puisque les Parlements s’enrichiraient ainsi de points de vue nouveaux et plus représentatifs. Ce n’est pas une affaire de biologie, mais de socialisation : l’expérience des femmes, et non leur essence, les amène à avoir un regard différent de celui des hommes sur le monde. L'équité salariale en chiffres. La Commission présente quelques résultats sur le niveau d'application de la Loi sur l'équité salariale, ainsi que sur le profil des entreprises qui y sont assujetties et sur la main-d'oeuvre qui y travaille. Profil des entreprises assujetties à la Loi sur l'équité salariale Au Québec, ce sont plus de 56 000 entreprises comptant 10 personnes salariées ou plus qui sont assujetties à la Loi sur l’équité salariale.

Elles représentent 24 % de toutes les entreprises du Québec. Profil de la main-d'oeuvre travaillant dans les entreprises assujetties à la Loi Les entreprises assujetties à la Loi sur l'équité salariale emploient plus de 80 % de la main-d’œuvre au Québec, soit 2 727 000 personnes. 48 % de cette main-d'oeuvre sont des femmes, ce qui représente environ 1 300 000 travailleuses. 61 % d'entre elles seraient non syndiquées Quelques résultats La réalisation de l'exercice d'équité salariale L'évaluation du maintien de l'équité salariale Les actions de la Commission. Collectif pour l'égalité femme-homme, Projet 75. Collectif pour l’égalité | Projet 75. Lise Payette, née Lise Ouimet le 29 août 1931 à Verdun (Montréal), est une femme politique, féministe, écrivaine, animatrice de télévision et animatrice de radio québécoise.

Elle est élue députée du Parti québécois dans la circonscription électorale provinciale de Laurier-Dorion en 1976. Elle est Ministre des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières dans le Gouvernement René Lévesque du 26 novembre 1976 au 21 septembre 1979, Ministre d’État à la Condition féminine du 21 septembre 1979 au 30 avril 1981 et enfin Ministre d’État au Développement social du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981 et quitte ensuite la vie politique.Lise Payette est la première femme à s’appeler « la » ministre au lieu de «le» ministre, lançant dès lors la féminisation des titres.

On lui doit la réforme du droit de la famille et celle de l’assurance automobile (création de la SAAQ). Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe : Introduction. Introduction Bienvenue à la sixième édition de Femmes au Canada — qui marque le 25e anniversaire de la publication. La première édition de Femmes au Canada a débuté en 1985, soit la même année que la troisième Conférence mondiale sur les femmes organisée par les Nations Unies à Nairobi. Le rapport découlant de cette conférence révèle que [traduction] « le manque de données fiables sur les femmes nuit à l'évaluation de leur progrès dans divers domaines et qu'il faudrait s'investir davantage afin d'obtenir des données sur l'évolution des sexes1 ».

Les questions abordées dans la publication Femmes au Canada ainsi que l'objectif énoncé en 1985 répond à cet appel et se poursuit encore aujourd'hui : « Elle a été conçue pour faciliter l'étude et l'évaluation des caractéristiques sociales des Canadiennes et des changements observés dans le rôle qu'elles jouent. Les lecteurs de Femmes au Canada peuvent donc mieux comprendre la situation des femmes par rapport à celle des hommes. Notes. 9 novembre: le bénévolat féminin commence. Le gouvernement libéral que Justin Trudeau a nommé la semaine dernière est un cabinet paritaire. Plusieurs étaient aux premières loges pour s’empresser de féliciter l’« effort » de constituer un cabinet composé d’autant de femmes que d’hommes. De l’autre côté, encore en 2015, il faut faire des « efforts » pour y arriver. Cet « effort » reflète justement la persistance des inégalités de genre dans nos sociétés. Les inégalités genrées se manifestent encore aujourd’hui sur plusieurs plans.

L’IRIS a exposé dernièrement les problèmes au sein de la séparation des tâches domestiques; tâches ne comprenant pas seulement de faire la vaisselle et de passer l’aspirateur, mais également de changer l’huile de la voiture, de déneiger l’entrée et de poser de nouveaux bardeaux. Ces inégalités ne peuvent se résumer à un supposé contrat tacite entre un homme et une femme dans la manière dont la division des tâches s’effectuent dans la vie de couple. Pourquoi? Ce n’est jamais gagné. Ça dure depuis que le monde est monde. Sur notre petite planète, les femmes de toutes origines ont toujours été considérées comme inaptes à développer leurs propres talents. Les hommes, à travers les siècles, ont inventé une vie parallèle pour les femmes afin d’éviter qu’elles puissent même s’imaginer jouer un rôle équivalent à celui de l’homme, cet être supérieur, que les femmes devaient se contenter d’admirer, de satisfaire en tout et même de soigner. Il faut relire le formidable livre de Diane Ducret La chair interdite (Albin Michel, 2014) pour bien comprendre pourquoi notre désir d’un rapport égalitaire ne s’est jamais réalisé.

Même aujourd’hui, alors que les femmes réclament ouvertement la reconnaissance de l’égalité hommes-femmes, alors qu’elles ont franchi toutes les étapes qui font d’elles des citoyennes à part entière, les femmes voient de nouveau des portes se fermer devant elles. La haine envers les femmes ne disparaît pas. Dossiers: Secrétariat à la condition féminine pour l'égalité entre les femmes et les hommes. StatusofWomen. Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral 2015. ABGF2012.pdf. Vidéos. Cultural femicide Archives - A Room of Our Own.

July 13, 2014 (Cross-posted with permission from It’s Not a Zero Sum Game) On a recent visit to Stockholm, I was amused to encounter an exhibit in its excellent historical museum titled “The Bäckaskog woman”. This woman’s well preserved remains were excavated in 1943 and were found alongside grave goods such as fish hooks, carving blades and other paraphernalia indicative of a an active life of living off the land through hunting and fishing. The remains were immediately interpreted as those of a man and took pride of place among Sweden’s archaeological exhibits as “The Barum Fisherman”. On the face of it, this is a familiar tale of sexist academics and their blinkered view on prehistoric gender roles; in fact I’ve written before about the illogic of most of our assumptions about who made the milestone innovations like the harnessing of fire, plant cultivation, pottery use and so on. Other angles on this phenomenon abound.

Literally unaccounted for, in fact. Cette petite bande dessinée explique de manière choquante de réalisme pourquoi l'égalité des chances n'existe pas. Toby Morris est un artiste illustrateur et dessinateur, habitant à Auckland, Nouvelle-Zélande. Il a récemment publié un livre dans lequel il raconte ses aventures en tant que nouveau papa "Don't Puke On Your Dad: A Year in the Life of a New Father.” Cette petite bande dessinée, intitulée "On a Plate" ("Sur un Plateau") illustre à la perfection ce qu'est le privilège, et à quoi ressemble vraiment ce qu'on appelle "l'égalité des chances".

En plaçant ces deux individus côte à côte, on peut voir à quel point la sécurité financière, le capital culturel, bref, l'endroit dans lequel on a grandi, est déterminant. Même si ces deux bébés ont grandi dans deux familles qui les aiment et qui les aident, leur futur va être radicalement différent. Voilà matière à réflexion... "Sur un plateau" Eh oui, c'est difficile de grimper l'échelle sociale quand il manque quelques barreaux au début, n'est-ce pas ? Facebook. Décider entre hommes, ma nouvelle page Facebook préférée. Je sais que vous mourez d’envie d’entendre encore parler de la campagne électorale fédérale. Surtout que le temps presse : nous ne sommes plus qu’à 16 jours de la moitié de la campagne ! Permettez-moi tout de même de vous entretenir d’autre chose. (Je vous en supplie !) J’ai récemment découvert Décider entre hommes, ma nouvelle page préférée sur Facebook (on la trouve aussi sur Twitter). Le concept est simple : Décider entre hommes répertorie des photos d’événements officiels où des hommes de pouvoir sont réunis, sans une femme à l’horizon.

Il y a bien, parfois, une femme (ou deux) qui traîne dans le coin, presque par accident. Autrement, le reste du temps, c’est aussi 100 % testostérone qu’un concours de «pets de d’sour de bras» dans un bar sportif. Les femmes ne font pas assez d’enfants, hein ? Une photo après l’autre, il manque à ces moments croqués dans les lieux de pouvoir des représentantes de la moitié de la population.

Une pause musicale s’impose : Où sont les femmes ? Non. Cette petite bande dessinée explique de manière choquante de réalisme pourquoi l'égalité des chances n'existe pas. Éviter de “se polariser autour de l’austérité”, vraiment? Anne Roumanoff : les vraies différences homme-femme. Le marché du travail des femmes (5) – les professions (1) FLOT SILLAGES | FLOT : Être en responsabilité demain : se former à l’égalité femmes-hommes.

Un nouveau collectif pour l'égalité des femmes | Lia Lévesque | Actualités. Projet de loi 42, un recul historique pour les femmes. Ce que les transgenres nous apprennent sur l'égalité des sexes. Pl42-un-recul-historique-pour-les-femmes.pdf. La Chair interdite - Diane Ducret. La-chair-interdite.pdf. #Itwasneveradress réhabilite la place des femmes via le logo des toilettes. Les mystères du sexe féminin | Segments | Tout le monde en parle | ICI Radio-Canada.ca.

Etre Un Homme En 2015. Qui gagne le salaire minimum au Québec? Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec | Centre-du-Québec. Pour une réelle démocratie au Québec, il faut que les femmes s’en mêlent. Mauricie_portrait_egalite_2015.pdf. Histoire des femmes au Québec. Merci Pauline Marois Accueil. Portrait_8temps_2015.pdf. Femmes-logement-et-pauvrete. Les femmes locataires, toujours plus pauvres que les hommes. Pas de statistiques disponibles, mais il faut une loi, dit Ottawa. Marche mondiale des femmes | CSN. Y a-t-il encore une ministre responsable de la Condition féminine? Facebook. La ministre Vallée refuse d’étudier l’impact des mesures d’austérité sur les femmes. Journée à thème sexiste au service de garde. Julie Latour quitte le CSF. Tous les jours contre le sexisme. Pouvoirs étendus du SCRS: un projet de loi déposé lundi | HUGO DE GRANDPRÉ | Attentat à Ottawa. Inégalités et éducation : quelle égalité des chances ?

Place à l'égalité entre les femmes et les hommes : Conseil du statut de la femme. Inégalités économiques entre les sexes : des enjeux actuels. Les femmes, les femmes, c’est pas une raison pour se faire mal! GGGR_CompleteReport_2014.pdf.