background preloader

Joliecoeur7775

Facebook Twitter

SDF, addiction et estime de soi - Assistant de Service Social. Auteur: Loli Date: 08/03/2012 13:02 Salut Jessy, Je souhaiterais nuancer tes propos.

SDF, addiction et estime de soi - Assistant de Service Social

Les personnes "grands précaires" souffrent majoritairement d'addictions, mais la prise de produits illicites est de plus en plus courant chez ce public. Il te faut définir solidement quel public tu choisis (car il y a des jeunes, des moins jeunes, des familles, des femmes, des étrangers...)Et pourquoi tu choisis l'addiction à l'alcool? Ensuite, tu dis "comment on peut nous en tant qu'AS accompagner ces personnes non pas vers un arrêt total (puisque ce n'est pas leur souhait ou tout simplement parce qu'ils n'en sont pas la)". Sur quoi tu t'appuies pour dire ça?

Tu parles également "qu'il aient un conommation à visée thérapeutique". Tu parles ensuite de consommation géré, maitrisé, "pour se faire du bien"... Cependant, je trouve ton idée de mémoire très interessante : J'aurais bien formulé l'objet différemment : Comme l'ASS peut-elle accompagner ce public vers et dans le soin p/r à l'addiction à l'alcool? SDF et dépendances. A l'initiative des Enfants de Don Quichotte, les sans-domicile-fixe (SDF) ont fait plusieurs fois la "une" des médias début 2007, un problème reste peu abordé, celui des dépendances des sans-logis - notamment à l'alcool.

SDF et dépendances

Swaps a cherché à connaître l'ampleur du phénomène. Difficile d’évaluer exactement les problèmes de dépendance des SDF. Peu de recherches statistiques ont été menées sur ce thème. Une récente étude de l’Insee (lire encadré), qui dresse un bilan assez surprenant de la question de d’alcool chez les sans-logis, apporte quelques éléments de réponse. Selon cette enquête menée par questionnaires et titrée "Remise en cause d’un stéréotype", 50% des SDF interrogés se déclarent consommateurs d’alcool et 50% abstinents.

Santé mentale et addictions chez les SDF d'Ile-de-France. PRÉCARITÉ.

Santé mentale et addictions chez les SDF d'Ile-de-France

La santé mentale des personnes sans logement personnel d’Île-de-France s’est fortement dégradée. Cette enquête, réalisée sous la direction de l’Observatoire du Samu social de Paris, s’intéresse aux prévalences des troubles psychiatriques et des addictions chez les personnes sans logement personnel et a pour objectif l’amélioration de leur prise en charge médicale et sociale.

La population adulte francophone sans logement personnel fréquentant les services d’aide a ainsi pu être évaluée à environ 20000 personnes. L’hétérogénéité des parcours de vie et des traits sociodémographiques est à souligner. Comme lors des études précédentes, on constate qu’un tiers travaillent, essentiellement comme employé ou ouvrier, et que parmi eux, un tiers ont un CDI (contrat à durée indéterminée). Qui sont les SDF ? Qui sont les SDF en France ?

Qui sont les SDF ?

Le sigle SDF, repérable dès le XIXe siècle sur les registres de police est aujourd’hui massivement employé en France pour désigner la population sans domicile fixe. Définition sans abrisme. Diversité - Les jeunes SDF : entre scolarité chaotique et réinsertion problématique. Anne-Françoise DEQUIRE, docteur en sciences de l'éducation, est enseignante à l'université Charles de Gaulle, Lille3, à l'Université catholique de Lille et membre du laboratoire PROFEOR EA 2261. annedequire@aol.com.

Diversité - Les jeunes SDF : entre scolarité chaotique et réinsertion problématique

"On n’est pas dangereux, on a juste besoin d’aide" : qui sont ces enfants qui vivent dans la rue en France ? La fondation Abbé Pierre présente, mardi 31 janvier, son 22e rapport annuel sur le mal-logement.

"On n’est pas dangereux, on a juste besoin d’aide" : qui sont ces enfants qui vivent dans la rue en France ?

En dix ans, le nombre de sans domicile fixe a augmenté de 50% et parmi eux, de plus en plus d'enfants et d'adolescents. Le scandale invisible des enfants à la rue. Pierre (1) se souvient très bien de la première question que lui ont posée ses enfants de 5 et 7 ans lorsqu’ils se sont retrouvés à la rue : « Papa, pourquoi est-ce qu’on ne va pas à l’école aujourd’hui ?

Le scandale invisible des enfants à la rue

» Heureusement, pour ce père de famille parisien, l’expulsion a eu lieu au mois de mai : « On leur a donc dit que c’était les vacances. » L’anecdote ne dit pas ce qu’il est advenu aujourd’hui de Pierre et de ses fils. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que leur situation est malheureusement vécue par de plus en plus d’enfants. Comme vient de le rappeler une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS), publiée la semaine dernière dans un certain anonymat, la France compte actuellement quelque 31 000 mineurs sans domicile fixe, soit près d’un quart de la population sans logement. Un chiffre monstre qui a plus que doublé en l’espace de dix ans. Urgence, les maraudes dans le 18e. Protection civile de paris La Protection civile de Paris met en place des maraudes de réconfort en distribuant boissons chaudes et nourriture, couvertures et vêtements.

Urgence, les maraudes dans le 18e

Après une prise de contact avec les personnes rencontrées, elle effectue une demande d'hébergement si besoin ou un suivi social.