background preloader

Loi sur le renseignement

Facebook Twitter

Entretien avec Adrienne CHARMET - ALIX. [BitsOfFreedom] Traduction : Comment votre smartphone transmet en toute innocence pratiquement toute votre vie aux services secrets. Nous republions ici une traduction réalisée par des courageux bénévoles d'un article sur la surveillance des métadonnées du site de l'association néerlandaise Bits of Freedom.

[BitsOfFreedom] Traduction : Comment votre smartphone transmet en toute innocence pratiquement toute votre vie aux services secrets

L'article original, paru dans le journal néerlandophone De Correspondent, a été écrit par Dimitri Tokmetzis et illustré par Momkai. Les services de renseignement collectent les métadonnées des communications de tous les citoyens. Les politiciens voudraient nous faire croire que ces informations ne sont pas si importantes. Loi Renseignement : la liste impressionnante des services autorisés à surveiller. Un important décret de 17 pages a été publié ce week-end au Journal officiel.

Loi Renseignement : la liste impressionnante des services autorisés à surveiller

Il met en application la loi sur le renseignement en ouvrant les capacités de surveillance administrative à une impressionnante liste de personnes. Tour d’horizon. La loi du 24 juillet 2015 pose un principe simple : seuls les services spécialisés du renseignement peuvent utiliser les outils de surveillance (mouchards informatiques, balises, boites noires, sondes, micro, caméra, etc.). Quels sont ces services ? Cette définition a été renvoyée à un décret, donc un texte gouvernement, déjà publié fin septembre. Les attentats de Paris ont définitivement tué la vie privée sur Internet.

Malgré leurs moyens, les services de renseignement français ont-ils failli à prévenir les attentats de Paris?

Les attentats de Paris ont définitivement tué la vie privée sur Internet

L’État islamique a-t-il utilisé des techniques de chiffrement pour la préparation des attaques? Trois jours après les événements, la classe politique française s’interroge sans apporter de réponses claires. Une certitude pourtant: outre les 129 victimes, les sept kamikazes impliqués pour l’heure ont définitivement tué la vie privée sur Internet. Au lendemain des attentats, plusieurs voix au sein du renseignement français s’élevaient déjà pour doter la République d’un Patriot Act à la française.

«La République sur écoute»: enquête sur une surveillance de masse. Amnesty. Une nouvelle loi pourrait légaliser la surveillance de masse des communications internationales: un danger pour nos libertés et celles des citoyens étrangers contre lequel nous devons nous mobiliser.

amnesty

A partir du 1er octobre, le Parlement va débattre de la proposition de loi sur la surveillance des communications électroniques internationales. Si elle est votée, elle légalisera la surveillance de masse de pans entiers de la population mondiale, sur des motifs vastes et flous, sans contrôle ni voie de recours effectifs pour les victimes.

Loi Renseignement : le décret désignant les services autorisés à espionner. Le gouvernement a procédé ce matin à la désignation des services spécialisés de renseignement, et, parmi eux, ceux pouvant être autorisés à recourir à certaines techniques de recueil très intrusives.

Loi Renseignement : le décret désignant les services autorisés à espionner

Ces dispositions sont cependant conditionnées à la nomination du président de la Commission nationale de contrôle des techniques du renseignement. La loi sur le renseignement du 24 juillet 2015 demande à l’exécutif de désigner les services chargés des opérations de surveillance. Il s’agit dans le jargon des « services spécialisés », ceux qui ont pour mission « en France et à l'étranger, la recherche, la collecte, l'exploitation et la mise à disposition du Gouvernement des renseignements relatifs aux enjeux géopolitiques et stratégiques ainsi qu'aux menaces et aux risques susceptibles d'affecter la vie de la Nation ». Ce matin au Journal officiel, le gouvernement a donc procédé à cette désignation. Il s’agit de : Des intrusions très profondes, des finalités floues. Loi Renseignemet : même le CNNum alerte le Conseil constitutionnel. Souriez, vous êtes cybersurveillés ! Dans le langage courant, Internet et la Toile, autrement dit le World Wide Web (WWW), sont souvent utilisés comme des synonymes : Internet s’apparente au réseau mondial et le réseau mondial, c’est Internet.

Souriez, vous êtes cybersurveillés !

Or, il existe une considérable différence d’ordre technique entre Internet et le Web. Internet pourrait être comparé à une infrastructure de transports : les paquets de données fusent à travers un réseau d’ordinateurs comme les voitures sur le réseau routier. D'innombrables services expédient les paquets de données. Parmi eux, la messagerie électronique, la téléphonie par Internet, le transfert de données, et bien sûr le Web. Les navigateurs comme Mozilla Firefox ou Google Chrome servent de chemin d’accès au Web. 2009, quand François Hollande dézinguait les législations anti-terroristes. La vidéo date de 2009.

2009, quand François Hollande dézinguait les législations anti-terroristes

Là, notre confrère John Paul Lepers interviewe François Hollande. Le contexte ? L’affaire de Tarnac, l’arrestation de Julien Coupat et Yldune Levy… L’échange est très intéressant, à l’aulne des lois sécuritaires portées depuis par le PS. Les propos du futur président sont limpides, engagés, visiblement sincères. « Au nom d’une cause juste, la lutte contre le terrorisme, on est en train de faire des amalgames et des confusions : celui qui n’est plus dans la norme, a un comportement déviant et même, est au-delà de la loi, peut être assimilé à un terroriste. C’est là une atteinte grave aux libertés ! Et le futur candidat de dénoncer ce « mouvement politique » qui vise à « donner le sentiment qu’il y a une menace, et que le pouvoir y répond », avec l'intention de « justifier l’intervention sécuritaire (…) et son efficacité ». Privés de vie privée ? #DATAGUEULE 40. La loi renseignement, un projet liberticide en l'état.

Le 13 mai dernier la Chambre des Représentants des Etats-Unis a voté, par 338 voix contre 88, l’abolition de la section 215 du Patriot Act, l’un des piliers de la loi antiterroriste adoptée après les attentats du 11 septembre 2001.

La loi renseignement, un projet liberticide en l'état

Au même moment le gouvernement français présente au Parlement la loi sur le renseignement dont l’une des mesures majeures est précisément la même que celle de la section 215 : le traitement de masse des données numériques de l’ensemble de la population. Le vote massif des représentants américains, Républicains comme Démocrates, et surtout les raisons de ce vote, permettent de prendre conscience de l’erreur majeure que s’apprête à commettre le gouvernement français. La première raison de cette régression, c’est bien sûr la considérable atteinte aux libertés publiques qu’entraîne la surveillance généralisée. Projet de Loi Renseignement - Droit à l'oubli numérique. Plusieurs techniques de surveillance seront déployées Depuis Mars dernier, on ne cesse d’entendre parler du projet de Loi Renseignement élaboré pour la lutte et la prévention du terrorisme.

Projet de Loi Renseignement - Droit à l'oubli numérique

Droit-oubli vous propose de découvrir en quelques points ce qu’est ce projet de Loi et d’en comprendre les enjeux vis à vis de vos données personnelles et votre vie privée. Une Loi Renseignement, ça consiste en quoi ? A quoi servira-t-elle ? Des scientifiques étrillent la loi sur le renseignement. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger Les scientifiques du prestigieux Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) sont plus que sceptiques concernant la loi sur le renseignement, adoptée en première lecture le 5 mai à l’Assemblée.

Des scientifiques étrillent la loi sur le renseignement

Lire aussi : Le projet de loi sur le renseignement massivement approuvé à l'Assemblée Dans une note datée du 30 avril qui devait initialement être envoyée dans les cabinets ministériels et aux députés et que Le Monde s’est procurée, l’Inria étrille certains points techniques et controversés du projet de loi. Loi renseignement : « Des dizaines de milliers de personnes vont être suspectées à tort » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Martin Untersinger Le projet de loi sur le renseignement a été adopté, mardi 5 mai, en première lecture par l’Assemblée nationale.

L’un des dispositifs les plus critiqués par les nombreux acteurs de la société civile opposés à ce texte est celui des « boîtes noires » : ces dispositifs seront installés chez les fournisseurs d’accès à Internet et ingéreront de grandes quantités de données. Un algorithme détectera ensuite de potentiels comportements terroristes sur Internet. Daniel Le Métayer et Claude Castelluccia sont tous deux directeurs de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), spécialistes en protection de la vie privée.

Ils alertent, comme d’autres avant eux notamment sur le site Rue89, sur les dérives possibles d’un tel dispositif ainsi que sur son inefficacité pour lutter contre le terrorisme. Daniel Le Métayer : Non, ça ne me rassure pas. L'Assemblée nationale vote la surveillance de masse des citoyens français. Paris, le 5 mai 2015 - Le projet de loi relatif au renseignement a été adopté aujourd'hui à l'Assemblée nationale malgré l'opposition massive et transpartisane qui s'est élevée contre les dispositions liberticides contenues dans le texte. Par 538 votes pour, 42 abstentions et 86 votes contre le projet de loi, les représentants du peuple français ont donné au Premier Ministre le pouvoir de surveiller massivement et sans contrôle la population française, faisant reculer ainsi un peu plus la séparation des pouvoirs, fondement de notre système démocratique. La Quadrature du Net condamne cet abandon des principes démocratiques et appelle les sénateurs, maintenant saisis du texte, à contrer ce vote inadmissible.

La loi sur le renseignement expliquée en patates. 4 mai : Mediapart organise les «Six heures contre la surveillance» Ce sera le lundi 4 mai, sur Mediapart, diffusé en direct sur notre site de 16h à 22h: débats, interpellations, chroniques, chansons, duplex pour une opération exceptionnelle «Six heures contre la surveillance». Loi renseignement : une extension pour faire fumer les boîtes noires. Comment faire rougir les futures sondes et autres boîtes noires du projet de loi sur le renseignement ? Tout simplement en les noyant avec une pluie de mots clefs étudiés pour exciter leurs jauges. « Si les boîtes noires du gouvernement analysent tout ce que l’on écrit, on va leur donner de quoi analyser !

» Voilà comment Geoffrey Dorne et Cahnory introduisent leur petit plug-in pour Firefox ou Chrome. L’idée est simple : après installation, il rajoutera automatiquement des mots clefs « sensibles » à vos tweets et messages Facebook. Pour mémoire, le projet de loi sur le renseignement, expliqué de long en large ici, prévoit la mise en place de pipelines sur les infrastructures des opérateurs (sites, FAI, hébergeurs et autres prestataires) afin d’aspirer les métadonnées de cibles jugées à risque. Loi sur le renseignement : le Manifeste des 110 000 contre le « Big Brother » français. Surveillance de masse : la France prête à adopter une loi liberticide ?

Loi Renseignement : le Gouvernement censure les critiques de sa propagande ! Lettre à ceux qui s'en foutent. Cette fois-ci, c'est à vous, citoyens, que je m'adresse. Vous qui avez entendu parler d'une certaine "loi sur le renseignement", mais qui vous en foutez. J'aurais pû, comme beaucoup, revenir sur les débats qui ont conduit nos représentants à voter cette loi délirante, me moquer du faible nombre de députés présents à l'enterrement de l'état de droit, féliciter les 5 qui ont fait leur boulot honnêtement et porter l'opprobre sur un ministre de l'intérieur qui n'a cessé de montrer qu'il n'avait que morgue et mépris pour la très longue liste d'organismes et de personnes - tous bien plus qualifiés que lui - qui critiquaient son texte dans les medias.

Loi renseignement: la Cnil dément Cazeneuve sur le recueil de données "anonymes" - L'Express L'Expansion. Le projet de loi sur le renseignement expliqué ligne par ligne. L’algorithme du gouvernement sera intrusif et inefficace. On vous le prouve. Métadonnées, mais t'as donné tes informations. Loi sur le renseignement : les bugs du big data. Loi Renseignement : une rare unanimité… contre ! – Isabelle Attard. Loi Renseignement : une rare unanimité… contre ! Cabinet noir / Cazeneuve / Edward Snowden / François Mitterrand / Hervé Morin / Jacques Toubon / Jean-Marie Delarue / La Quadrature du Net / Laurent Chemla / LDH / Maître Eolas / Manuel Valls / Marc Trévidic / Renseignement / secret des correspondances / surveillance / Syntec / Tristan Nitot - Publié le 9 avril 2015 - 5 minutes de lecture La loi Renseignements ne marchera pas.

Alors à quoi sert-elle ? Agissons contre le projet de loi de surveillance ! Paris, 1er avril 2015 — Alors que le projet de loi relatif au renseignement (que l'on devrait plutôt appeler « projet de loi relatif à la surveillance généralisée ») est examiné en commission des lois de l'Assemblée nationale depuis le 1er avril, La Quadrature du Net met en ligne un nouveau site de campagne et appelle les citoyens à se mobiliser en masse pour convaincre les députés de refuser l'adoption d'une loi qui – en l'état – met en place la surveillance généralisée et légalise les pratiques des services de renseignement attentatoires aux libertés fondamentales, sans aucune garantie sérieuse contre les dérives potentielles. PJL relatif au renseignement. Marc Trévidic dénonce les dérives de la loi sur le renseignement.