background preloader

Matière Noire Energie Noire

Facebook Twitter

L'univers a t'il connu un instant zero. Matière Noire et Energie Noire : de purs et simples produits de la Relativité Générale ? La Relativité Générale a été une véritable révolution scientifique.

Matière Noire et Energie Noire : de purs et simples produits de la Relativité Générale ?

Nous fêtons cette année le centenaire de cette grande théorie d'Albert Einstein. Cette théorie, qui a été validée des millions de fois depuis 100 ans nous a permis de voir le monde autrement, en nous montrant un Univers espace-temps modelé par la masse qu'il contient. Aujourd'hui plus que jamais, la Relativité Générale est la théorie physique la plus fondamentale. Mais la Relativité Générale ne pourrait-elle pas aujourd'hui être à la source d'une nouvelle révolution scientifique ? C'est ce qui pourrait peut-être arriver si l'on en croit un chercheur non professionnel français qui vient de rendre public simultanément, dans la plus grande discrétion, deux gros articles assez incroyables. Le point de départ du développement de Le Corre consiste à utiliser une approximation des équations de la Relativité Générale, ce qu'on appelle une linéarisation des équations.

Références : Stéphane Le Corre. Stéphane Le Corre. Énergie noire et homogénéité de l'univers. Certains physiciens, tout en admettant la réalité de l’accélération récente de l’expansion de l’univers, pensent qu’avant d’invoquer de la nouvelle physique, il faudrait peut-être chercher du côté des hypothèses sur lesquelles les modèles cosmologiques sont construits à partir de la relativité générale.

Énergie noire et homogénéité de l'univers

Nous avons interrogé le chercheur théoricien Philippe Brax à ce sujet (interview complète pages 3 à 9 de ce dossier). L'accélération de l'expansion de l'univers impliquerait l'existence d'une énergie noire. © Nasa, DP Philippe Brax : C’est une direction de recherche qui est de plus en plus explorée depuis quelques années. Pour bien comprendre de quoi il s’agit il faut en revenir aux hypothèses de bases de la cosmologie moderne. Il y a d’abord bien sûr celle que l’univers observable est bien décrit par la théorie de la relativité générale.

Les équations d’Einstein sont non linéaires et personne n’a été capable de trouver une solution générale à ces équations. La mystérieuse énergie noire. La découverte imprévue de l’expansion accélérée de l’univers en 1998 a nécessité de reconsidérer une vieille énigme de la physique et de la cosmologie remontant aux travaux d’Einstein : celle de la constante cosmologique.

La mystérieuse énergie noire

Elle a ainsi fait naître le concept d'énergie noire ou énergie sombre (dark energy en anglais). Étroitement liée à la notion d’énergie du vide quantique, l'accélération de l'expansion de l'univers impliquerait que plus de 70 % du contenu de l'univers se trouve sous forme d’une énergie inconnue. Face à cette énergie inconnue, celle équivalente à la masse de la matière composant les étoiles et les cellules de notre corps apparaît comme une quantité presque négligeable.

Jean-Pierre Luminet nous en dit un peu plus sur l'énergie noire au cours de cette interview. © Futura-Sciences. L'énergie noire vient-elle du vide quantique ? Des chercheurs français, notamment de l’IRAP-OMP (CNRS/Université P.

L'énergie noire vient-elle du vide quantique ?

Sabatier Toulouse III), proposent une origine physique à l’énergie noire. Il s’agirait de l’action gravitationnelle du vide quantique présent dans une dimension supplémentaire de l’espace. Considérée depuis très longtemps en physique, l’amplitude de l’action gravitationnelle du vide quantique était néanmoins estimée à des valeurs allant bien au delà de celles autorisées par les observations à l’échelle cosmologique: quelques 10120 fois la densité actuelle de l’univers. Energie noire et matière noire. Les scientifiques ont-ils enfin réussi à dénicher de la matière noire ? Des physiciens affirment, en s’appuyant sur les premiers résultats obtenus par une expérience menée à bord de la Station spatiale internationale (ISS), qu’ils ont pu observer un excès d'antimatière dans le flux des rayons cosmiques.

Les scientifiques ont-ils enfin réussi à dénicher de la matière noire ?

Après des années de recherches incessantes, les physiciens pourraient finalement réussir à mettre la main sur la mystérieuse matière noire invisible qui formerait près d'un quart de l'Univers (26,8% selon les données fournies par le satellite Planck). Grâce aux premiers résultats dévoilés mercredi et obtenus au cours d'une expérience de 18 mois menée à bord de la Station spatiale internationale (ISS), les chercheurs expliquent avoir observé l'existence d'un excès d'antimatière, d'origine inconnue, dans le flux des rayons cosmiques qui pourrait avoir résulté de l'annihilation de matière noire. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter D'autres expériences pour en savoir plus. Alternative à la matière noire, la théorie TeVeS vient d'être réfutée. Une coupe dans la carte 3D des centaines de milliers de galaxies répertoriées par le SDSS.

Alternative à la matière noire, la théorie TeVeS vient d'être réfutée

La structure en bulles et filaments s'étendant sur des milliards d'années-lumière est bien visible. Crédit : Sloan Digital Sky Survey (SDSS) Alternative à la matière noire, la théorie TeVeS vient d'être réfutée - 2 Photos La théorie de la relativité générale d’Einstein est bien testée grâce à différents phénomènes : le retard des horloges, sur Terre, le mouvement des planètes du Système solaire et celui des pulsars binaires. Toutefois, le niveau de précision des tests reste bien inférieur à celui de la Rolls-Royce des théories physiques, l’électrodynamique quantique de Feynman-Tomonaga-Schwinger. Lorsque l’on change d’échelle et que l’on passe au niveau des galaxies et des amas de galaxies, les choses deviennent plus problématiques. Matière noire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matière noire

Cet article concerne la matière de nature inconnue. Pour le film, voir Dark Matter. La matière noire (ou matière sombre), traduction de l'anglais dark matter, désigne une catégorie de matière hypothétique jusqu'à présent non détectée, invoquée pour rendre compte d'observations astrophysiques, notamment les estimations de masse des galaxies et des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond cosmologique. Différentes hypothèses sont émises et explorées sur la composition de cette hypothétique matière noire : gaz moléculaire, étoiles mortes, naines brunes en grand nombre, trous noirs, etc. ExplorNova 360. Loaded: 0% Progress: 0% Distribution de la matière noire dans l'univers modélisée par des super-calculateurs.

ExplorNova 360

Matière noire ou Dark matter en anglais est un type de matière hypothétique contribuant à près de 85% de la quantité totale de matière dans l'univers et à 27% du contenu matière-énergie de l'univers. La matière noire est indétectable à ce jour, et n'est cartographiée qu'à travers son influence gravitationnelle. En déformant les trajectoires rectilignes de rayons lumineux, elle signale sa présence. Carte du ciel montrant la distribution de matière normale (rouge), de matière noire (bleu) et des galaxies et étoiles (points gris) à partir des données COSMOS/Hubble.

Une galaxie avec le plus haut taux de matière noire découverte. C’est une découverte faite par des chercheurs de CalTech en étudiant la Galaxie naine Triangulum II proche de la Voie lactée.

Une galaxie avec le plus haut taux de matière noire découverte

Les chercheurs ont réalisé que cette Galaxie pourrait être la plus forte concentration de matière noire connue à ce jour. Au départ, il n’était pas évident que cette galaxie présente quoi que ce soit de particulier. La matière noire n’étant pas observable, il est difficile de montrer son existence par l’observation et surtout en quelle quantité. C’est en observant la densité de la Galaxie que les chercheurs se sont rendu compte de leur découverte. En étudiant divers mouvements d’étoile au cœur de la galaxie, leur vitesse et donc la gravitation à laquelle elles sont soumises, il est possible d’étudier la densité d’une galaxie. Triangulum II ne comprendrait que 1000 étoiles, ce qui est très peu. Triangulum II, la ''galaxie morte'' qui contiendrait une immense quantité de matière noire.

Les travaux d'un astronome américain viennent d'apporter la preuve qu'une galaxie naine voisine de la Voie Lactée contiendrait une quantité immense de matière noire.

Triangulum II, la ''galaxie morte'' qui contiendrait une immense quantité de matière noire

Selon le chercheur, Triangulum II serait beaucoup trop lourde pour que sa masse ne soit composée que de matière "normale". Comment quelque chose d'aussi lourd peut rester aussi discret ? C'est la question que tout le monde se pose lorsque l'on parle de la matière noire. Une seule de ses particules est 5 fois plus lourde qu'une particule de matière "normale", et elles composeraient près de 27% de l'Univers observable. Pourtant, elle n'a jamais été observée directement. Les choses vont néanmoins peut-être changer grâce à la petite galaxie Triangulum II et aux travaux d'Evan Kirby, un professeur adjoint d'astronomie de l’Institut de technologie de Californie. La Terre est-elle prise dans un anneau de mystérieuse matière noire ?

Les scientifiques ont-ils enfin réussi à dénicher de la matière noire ? Les scientifiques ont-ils enfin trouvé un signal de la mystérieuse matière noire ? La Terre pourrait être entourée de "cheveux" de matière noire. Une étude menée par des chercheurs de la NASA dévoile une nouvelle théorie sur la matière noire. Elle suggère que cette mystérieuse matière serait présente tout autour de la Terre sous forme de filaments de particules, semblables à des "cheveux".

Depuis plus de trente ans, les scientifiques essayent de détecter la matière noire. Une nouvelle recherche, dirigée par Gary Prézeau du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, pourrait représenter une grande avancée dans cette quête.