background preloader

Photos

Facebook Twitter

Photographier en RAW, une fausse bonne idée ? Le RAW serait la solution miracle pour capturer des images belles et naturelles. La différence de qualité est-elle spectaculaire ? Le RAW est-il facile à utiliser ? En un mot, faut-il l’adopter ? « Tu devrais régler ton appareil sur RAW, tes photos seraient meilleures ! » Ces trois lettres magiques sont l’un des premiers conseils qu’on reçoit lorsqu’on démarre en photographie. Comme un talisman réservé aux initiés de la confrérie.

Généralement, pour percevoir un gain de qualité, il faut retoucher la photo assez fortement. Le RAW, c’est pénible Poids quadruplé Lorsqu’on troque le JPG pour le RAW, l’espace occupé par cinq mille photos passe de 20 gigaoctets (Go) à 80 Go. Incompatibilités Certains logiciels n’arrivent pas à lire les RAW, d’autres ont besoin d’une mise à jour. Partage difficile Les RAW peuvent difficilement être envoyés par Internet, vos correspondants ne pourraient probablement pas les lire.

Pérennité douteuse Il existe des centaines de formats RAW différents. Plus de nuances. “Riot porn”, de quoi parle-t-on? | WINDOW. Il y a quelques mois, alors que je demandais à un ami italien s’il avait suivit la mobilisation et les affrontements qui avaient eu lieu à Cremona suite à l’agression d’un jeune homme par un groupuscule d’extrême-droite, il me répondit sur le ton de la plaisanterie “bien sûr, je suis comme tout le monde, je mate du riot porn“.

L’expression signifie quelque chose comme “porno émeutier” mais comme pour tous les vocables nouveaux, il n’existe pas de dictionnaire éthymologique ou historique et il s’avère difficile de retrouver l’origine et les usages du terme. Sur Google la recherche avec comme mot clef “riot porn” conduit à des blogs, pages facebook et twitter recensant des images d’émeutes, une vidéo youtube, un site se définissant comme anarchiste, un article de média indépendant américain sur les émeutes de Baltimore, ou encore une page de “dictionnaire”, le “urban dictionnary”. Ce dernier donne la définition suivante : Le wikipedia de l'Art. 01net le 30/07/13 à 12h01 J ’admirais une œuvre. Et, tout à coup, ça m’a semblé évident. » C’est au musée, il y a cinq ans, que Benjamin Bejbaum dit avoir imaginé ArtDB, un système de partage en ligne de photos d’œuvres d’art. « Mais en permettant de les annoter avec des tags, façon Facebook. » Taguer un cliché consiste à placer des zones cliquables auxquelles correspondent des textes informatifs.

Objectif ? “Les business qui marchent sont ceux qui naissent d’un hobby” A chaque œuvre, une fiche détaillée. Au cœur d’ArtDB, le système d’annotations permettra d’identifier tous les éléments présents sur leurs photos, du simple pot de fleur au personnage principal, afin d’expliquer l’œuvre avec précision. . « ArtDB peut être comparé à IMDb, le site qui répertorie une quantité phénoménale d’informations sur le cinéma et la télévision » , explique Benjamin Bejbaum.

Promouvoir les collections Après quatre années de développement, ArtDB emploie une dizaine de personnes. 5 astuces pour prendre des photos plus nettes. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !

Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! 🙂 Une des choses qui doivent souvent vous impressionner dans les photos de très bonne qualité que vous voyez dans les expos ou sur Flickr, c’est leur netteté exceptionnelle, leur piqué. Et vous avez beau essayer, vous n’arrivez pas à obtenir une image aussi nette. Bon, vous donner 5 astuces c’est bien et c’est facile, mais vous savez que je suis un peu plus embêtant que ça 😀 Un petit point rapide sur les causes possibles d’un manque de netteté donc : Une mise au point hasardeuse : ça peut paraître évident, mais une mise au point faite au mauvais endroit est la cause la plus courante d’une netteté… pas nette.

Tenez votre appareil correctement (bon sang ! Et n’oubliez pas de partager l’article ! Vous avez apprécié cet article ? Contre. Machu Picchu - 16 Gigapixels. La France forte et ses métadonnées. L’affiche de campagne de Nicolas Sarkozy crée l’événement. Elle est abondamment détournée et l’image publiée par lefigaro.fr a permis à @shloren d’établir que la photo de paysage marin qui figure en fond a été prise en Grèce.

L’analyse ayant conduit à cette identification est décrite sur de nombreux sites, par exemple Pcinpact, Numerama, lejdd.fr. Le présent billet prend prétexte du sujet pour ajouter quelques précisions, et expliquer surtout l’articulation entre les différents types de métadonnées qu’une image numérique peut contenir. La question de leur convergence possible vers une seule technologie (XMP) est aussi abordée à l’occasion de la récente publication d’un nouveau standard. Rappelons tout d’abord brièvement qu’une image numérique fixe (jpeg ou tiff) peut comporter essentiellement trois catégories de métadonnées embarquées, c’est-à-dire stockées dans le fichier image: La photo est par contre distribuée sous d’autres références par Fotosearch, InMagine et WebStockPro.

Une autre photo de la guerre du web. Passée la dimension policière de l'évènement, l'affaire MegaUpload a ravivé les débats sur la gestion des droits d'auteur sur Internet. Une problématique traversée par de fortes tensions ; qui touchent en particulier les droits des photographes. Avec quelques grands acteurs aux propositions radicales, comme celle consistant à instaurer un "permis de photographier". Comme l’explique la Quadrature du Net, la place qu’avait pris le site MegaUpload dans le paysage numérique peut être considérée comme une conséquence de la guerre au partage conduite par les industries culturelles au nom de la défense du droit d’auteur : MegaUpload est un sous-produit direct de la guerre menée contre le partage pair à pair hors-marché entre individus.

Après avoir promu une législation qui a encouragé le développement des sites centralisés, les lobbies du copyright leur déclarent aujourd’hui la guerre [...] On comprend dès lors que les photographes professionnels soient sur la défensive. Captured: Great Depression Photos: America in Color 1939-1943. Posted Jul 26, 2010 Share This Gallery inShare324 These images, by photographers of the Farm Security Administration/Office of War Information, are some of the only color photographs taken of the effects of the Depression on America’s rural and small town populations.

The photographs and captions are the property of the Library of Congress and were included in a 2006 exhibit Bound for Glory: America in Color. Faro and Doris Caudill, homesteaders. Pie Town, New Mexico, October 1940. Reproduction from color slide. Photo by Russell Lee. Connecticut town on the sea. Farm auction. Children gathering potatoes on a large farm. Trucks outside of a starch factory. Headlines posted in street-corner window of newspaper office (Brockton Enterprise). Children in the tenement district. Going to town on Saturday afternoon. Chopping cotton on rented land near White Plains. Barker at the grounds at the state fair. Backstage at the "girlie" show at the state fair. At the Vermont state fair. House.

Bienvenue sur Vive le Diaporama. POM, webdocs, vidéographies : entrez dans l’internet créatif - Multimédia et nouvelles. Sur Internet, on informe et témoigne avec des POM (petits objets multimédia), mais aussi des vidéographies ou des webdoc. La Toile titille la créativité et de nouveaux objets ou formats apparaissent pour raconter un événement, décrire une réalité, témoigner… ou imaginer une fiction. Les POM Il y a des trésors dans ces « petits objets multimédia » ou « petites œuvres multimédia » qui, en moins de quatre minutes, mélangent photos, dessins, musiques, sons, interviews… Un héritier moderne du diaporama ?

« Pas vraiment, estime Wilfrid Estève,photojournaliste, enseignant et producteur multimédia. Dans un diaporama, on ne rentre pas dans les photos, la narration est basique et c’est une musique déjà existante. Le POM revient à réaliser un court-métrage à base de photos, avec un son conçu de A à Z et un véritable point de vue. » Ci-dessous, la Petite œuvre multimédia Marketing Politique, de Wilfrid Estève, du projet « France à quoi tu penses ? Les vidéographies Pourquoi ? Les webdocs. Photos. Votre galerie.